En substitution de "la Commission nationale de lutte contre la corruption" a été créé le Comité national de lutte contre la corruption. Le décret actant la création de cet organe, qui sera présidé par le chef du gouvernement, a été publié au Bulletin officiel du 6 novembre. 

Le décret fixe les missions du comité, qui consisteront essentiellement à suivre l’exécution de la stratégie nationale de lutte contre la corruption, à soumettre ses propositions et examiner des programmes, projets et initiatives en ce sens.

Cet organe travaillera en étroite collaboration avec l’Instance nationale de la probité, de la prévention et de la lutte contre la corruption (INPPLC), dont il devra procéder à l'examen des recommandations et des propositions.

Son secrétariat sera confié au ministère chargé de la réforme de l’administration et de la fonction publique. Le comité sera rattaché à différents départements gouvernementaux, à l'INPPLC, au comité Conseil de la concurrence, au Médiateur du Royaume, à Bank Al Maghrib, à l’Autorité marocaine des marchés de capitaux, à l’Unité de traitement des données financières, à la Commission nationale de la commande publique, à l’organisation la plus représentative des employeurs, et aux associations de la société civile travaillant dans la lutte contre la corruption.

 

 

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

En substitution de "la Commission nationale de lutte contre la corruption" a été créé le Comité national de lutte contre la corruption. Le décret actant la création de cet organe, qui sera présidé par le chef du gouvernement, a été publié au Bulletin officiel du 6 novembre. 

Le décret fixe les missions du comité, qui consisteront essentiellement à suivre l’exécution de la stratégie nationale de lutte contre la corruption, à soumettre ses propositions et examiner des programmes, projets et initiatives en ce sens.

Cet organe travaillera en étroite collaboration avec l’Instance nationale de la probité, de la prévention et de la lutte contre la corruption (INPPLC), dont il devra procéder à l'examen des recommandations et des propositions.

Son secrétariat sera confié au ministère chargé de la réforme de l’administration et de la fonction publique. Le comité sera rattaché à différents départements gouvernementaux, à l'INPPLC, au comité Conseil de la concurrence, au Médiateur du Royaume, à Bank Al Maghrib, à l’Autorité marocaine des marchés de capitaux, à l’Unité de traitement des données financières, à la Commission nationale de la commande publique, à l’organisation la plus représentative des employeurs, et aux associations de la société civile travaillant dans la lutte contre la corruption.

 

 

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.