"Tous les ministres absents lors du Conseil de gouvernement du 8 février dernier étaient en déplacement. Un ministre s'est excusé". C'est ce qu'a affirmé le ministre d'Etat chargé des droits de l'homme, Mustapha Ramid, citant le chef du gouvernement, Saâdeddine El Otmani.

"Mes amis du RNI m'ont affirmé qu'il n'y avait pas de boycott", a-t-il souligné ce mardi 13 février, lors du Forum de la MAP.

Lors de la visite effectuée dans la région de l'Oriental, samedi 10 février, le président du RNI, Aziz Akhannouch a appelé El Otmani pour lui affirmer qu'il "n'y a pas de boycott, mais qu'il s'était préalablement engagé dans d'autres projets", affirme M. Ramid. Il s'agissait des congrès régionaux du RNI à Laâyoune et Beni Mellal.

"Jusqu'à présent, nous ne sommes au courant d'aucun boycott, et si c'est le cas, ce n'est pas acceptable", a-t-il dit.

"Le PJD détient une liste d'insultes et d'atteintes de la part de différents partis... Ces différends se règlent dans le cadre de la majorité et non pas en boycottant une institution qu'est le Conseil de gouvernement", conclut le ministre.

A l'exception de la secrétaire d'Etat au Tourisme, Lamia Boutaleb, tous les ministres RNI étaient absents du Conseil de gouvernement du jeudi 8 février dernier. 

Cette absence fait suite aux "attaques de Abdelilah Benkirane, au cours du congrès de la Chabiba (jeunesse) du PJD, contre Aziz Akhannouch, président du RNI".

Le RNI, soutenu par l'USFP, l'UC et le MP a demandé une réunion de la majorité suite à ces attaques.

"Le chef du gouvernement n'accepte aucune atteinte à l'égard de ses ministres", a insisté Mustapha Ramid.

Quoi de neuf ?
Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

"Tous les ministres absents lors du Conseil de gouvernement du 8 février dernier étaient en déplacement. Un ministre s'est excusé". C'est ce qu'a affirmé le ministre d'Etat chargé des droits de l'homme, Mustapha Ramid, citant le chef du gouvernement, Saâdeddine El Otmani.
 

"Mes amis du RNI m'ont affirmé qu'il n'y avait pas de boycott", a-t-il souligné ce mardi 13 février, lors du Forum de la MAP.

Lors de la visite effectuée dans la région de l'Oriental, samedi 10 février, le président du RNI, Aziz Akhannouch a appelé El Otmani pour lui affirmer qu'il "n'y a pas de boycott, mais qu'il s'était préalablement engagé dans d'autres projets", affirme M. Ramid. Il s'agissait des congrès régionaux du RNI à Laâyoune et Beni Mellal.

"Jusqu'à présent, nous ne sommes au courant d'aucun boycott, et si c'est le cas, ce n'est pas acceptable", a-t-il dit.

"Le PJD détient une liste d'insultes et d'atteintes de la part de différents partis... Ces différends se règlent dans le cadre de la majorité et non pas en boycottant une institution qu'est le Conseil de gouvernement", conclut le ministre.

A l'exception de la secrétaire d'Etat au Tourisme, Lamia Boutaleb, tous les ministres RNI étaient absents du Conseil de gouvernement du jeudi 8 février dernier. 

Cette absence fait suite aux "attaques de Abdelilah Benkirane, au cours du congrès de la Chabiba (jeunesse) du PJD, contre Aziz Akhannouch, président du RNI".

Le RNI, soutenu par l'USFP, l'UC et le MP a demandé une réunion de la majorité suite à ces attaques.

"Le chef du gouvernement n'accepte aucune atteinte à l'égard de ses ministres", a insisté Mustapha Ramid.

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.