Menu
facebook twitter
 
.
.
Page d'accueil DROIT

Première comparution de Bouachrine devant la cour d'appel 

Jeudi 8 mars 2018 à 10h25
Première comparution de Bouachrine devant la cour d'appel
 

Taoufik Bouachrine comparaît ce jeudi 8 mars devant la chambre criminelle près la cour d'appel de Casablanca. Le directeur du quotidien Akhbar Al Yaoum doit répondre à plusieurs accusations, la plus grave étant la traite des êtres humains.

Dans la salle 7 du tribunal, ce jeudi à 10H30, on attendait le démarrage de ce qui ressemble déjà à un grand procès. C'est dans cette même salle que comparaissent chaque semaine les 54 personnes poursuivies dans le cadre des événements d'Al Hoceima. 

La présence, sur les bancs de l'assistance, de Abdelali Hamidine et de Amina Maelinine, deux figures du PJD, a été remarquée. Le journaliste est réputé proche du parti islamiste. 

Le 8 mars est aussi la journée internationale  des droits des femmes. Tout un symbole: 8 plaignantes, toutes issues du milieu médiatique, sont à l'origine de cette affaire où le harcèlement et le viol font également partie des accusations. 3 autres plaignantes se sont récemment greffées au dossier. Ce qui porte le bilan à 11 victimes présumées. 

A peine démarrée, l'audience a été interrompue par le juge sur une escarmouche entre avocats de la défense et ceux des plaignantes. 

Me Mohamed Ziane est à l'origine de l'incident. L'avocat de Bouachrine a demandé au président d'entendre "ses questions préjudicielles avant d'appeler les victimes comme telles". Chose qui a indigné les avocats de ces dernières.

Polémique

La première journée a été marquée par une polémique. En cause, un document présenté par la défense comme étant une inscription de faux contre le procureur général du Roi près de la même cour. La défense accuse ce dernier d'avoir falsifié le procès-verbal à l'origine de la poursuite du journaliste.

Selon Me Abdessamad Idrissi, avocat de la défense, le recours a été déposé mercredi 7 mars devant la Cour de cassation, qui aurait déjà entamé son traitement. A ce titre, il demande au juge de surseoir à statuer sur le dossier en attendant que la haute juridiction se prononce sur la plainte pour faux.

Bémol: Si la plainte a été déposée la veille, mercredi, elle n'a été signée par Bouachrine que ce jeudi, en pleine audience. Interrogé par le juge, l'accusé l'a confirmé.

"L'accusé a signé le document aujourd'hui alors qu'il a été déposé la veille !", s'exclame le procureur général, qui considère cette démarche comme illégale. "Sauf respect des procédures prévues à cet effet, personne n'a le droit de signer un document en salle d'audience", ajoute le magistrat. 

"Bouachrine a signé une copie du document. Le document original a été soumis hier. Il ne contient pas la signature de l'accusé et n'en a pas besoin", rétorque le Mohamed Ziane, autre avocat de la défense.

Le débat se poursuivait au moment où nous rédigions ces lignes. La tension était à son comble dans cette audience. Agité et parfois agressif, Me Ziane y a largement contribué.  D'où les multiples suspensions d'audience. A 13H50, le président ordonnait la cinquième suspension consécutive. 

Bouachrine, qui comparaît pour la première fois devant la cour, est accusé de plusieurs crimes et délits, dont la traite d'êtres humains, le viol et le harcèlement. Le journaliste est assisté par une quinzaine d'avocats. Une douzaine d'avocats se sont constitués pour défendre les plaignantes, au nombre de 11. L'identité de 9 a été dévoilée: Il s'agit d'Ihlham Melha, Lahrouri Amina, Jabri Khouloud, Hlaoui Asmae, Barnani Afaf, El Mars Sara, Machkour Ibtissam, El Houari Amal et Akrimech Amal. Pour des raisons de sécurité, elles ont été placées dans une salle spécifique.

.
Signaler une erreurAjouter un commentaire
.
.

Votre commentaire

 

Il vous reste  caractères.
Code de sécurité
Rafraîchir

Accéder à la charte des commentaires »
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

- Médias 24 présente -

Le guide immobilier de Casablanca - Rabat

Le prix de vente du neuf et de l’occasion, quartier par quartier, appartements, villas, terrains

Guide offert par
.
.
.
.
.
.
 
Abonnez vous à nos newsletters et alertes
.
TOUT LE FIL
Close