[ARTICLE MIS A JOUR]. Il est difficile de faire tomber certains tabous relatifs aux libertés individuelles surtout lorsqu'ils touchent au corps, à la femme ou à l'égalité successorale. Le Collectif Démocratie et Libertés est en train de préparer dans un contexte de polémique, de tensions et de lâchetés, la tenue d'un ambitieux colloque international à Casablanca.

Le Collectif Démocratie et Libertés présidé par Noureddine Ayouche organise les 22 et 23 juin à Casablanca, un intéressant colloque international autour des libertés individuelles.

Liberté de conscience, droits des minorités religieuses, sécularisation, avortement, égalité hommes femmes dans le domaine de l’héritage… sont, entre autres, les thématiques qui seront abordées [lire le programme ci-dessous, ainsi que la liste des participants].

Il a suffi de quelques réactions du mouvement salafiste pour que les organisateurs enregistrent plusieurs désistements.

Le ministre de la Justice, Mohamed Aujjar et le secrétaire général du PPS Nabil Benabdallah, se sont également désistés, après avoir donné leur accord, selon une source proche des organisateurs. Plusieurs dirigeants de partis sollicités se sont fait "fait porter pâles", selon notre source qui cite l'Istiqlal, le PJD, le PAM et le MP.

L'événement est annoncé à l'hôtel Idou Anfa comme le montre l'affiche ci-dessous. Une source de l'hôtel a contacté Médias24 pour annoncer qu'il n'aura pas lieu dans cet établissement. Une responsable de l'hôtel a affirmé à Médias24 que le refus a été notifié aux organisateurs.

A noter que la Fondation Al Saoud pour les études islamiques et les sciences humaines nous a également confirmé "qu’il n’a jamais été envisagé de tenir ce colloque dans les locaux de la Fondation et qu’aucune autorisation n’a jamais été délivrée en ce sens".

Une source du Collectif nous a affirmé que le colloque aura bien lieu dans cet hôtel. Cet événement a fait l'objet d'une déclaration auprès des autorités locales comme le prévoit la loi. Le dépôt a été effectué lundi matin. Si d'ici mercredi matin, il n'y a pas de réponse négtive de la part des autorités, il pourra se tenir légalement.

Médias24 sera présent et filmera les interventions et les débats.

Programme ci-dessous:

 

 


 

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

[ARTICLE MIS A JOUR]. Il est difficile de faire tomber certains tabous relatifs aux libertés individuelles surtout lorsqu'ils touchent au corps, à la femme ou à l'égalité successorale. Le Collectif Démocratie et Libertés est en train de préparer dans un contexte de polémique, de tensions et de lâchetés, la tenue d'un ambitieux colloque international à Casablanca.

Le Collectif Démocratie et Libertés présidé par Noureddine Ayouche organise les 22 et 23 juin à Casablanca, un intéressant colloque international autour des libertés individuelles.

Liberté de conscience, droits des minorités religieuses, sécularisation, avortement, égalité hommes femmes dans le domaine de l’héritage… sont, entre autres, les thématiques qui seront abordées [lire le programme ci-dessous, ainsi que la liste des participants].

Il a suffi de quelques réactions du mouvement salafiste pour que les organisateurs enregistrent plusieurs désistements.

Le ministre de la Justice, Mohamed Aujjar et le secrétaire général du PPS Nabil Benabdallah, se sont également désistés, après avoir donné leur accord, selon une source proche des organisateurs. Plusieurs dirigeants de partis sollicités se sont fait "fait porter pâles", selon notre source qui cite l'Istiqlal, le PJD, le PAM et le MP.

L'événement est annoncé à l'hôtel Idou Anfa comme le montre l'affiche ci-dessous. Une source de l'hôtel a contacté Médias24 pour annoncer qu'il n'aura pas lieu dans cet établissement. Une responsable de l'hôtel a affirmé à Médias24 que le refus a été notifié aux organisateurs.

A noter que la Fondation Al Saoud pour les études islamiques et les sciences humaines nous a également confirmé "qu’il n’a jamais été envisagé de tenir ce colloque dans les locaux de la Fondation et qu’aucune autorisation n’a jamais été délivrée en ce sens".

Une source du Collectif nous a affirmé que le colloque aura bien lieu dans cet hôtel. Cet événement a fait l'objet d'une déclaration auprès des autorités locales comme le prévoit la loi. Le dépôt a été effectué lundi matin. Si d'ici mercredi matin, il n'y a pas de réponse négtive de la part des autorités, il pourra se tenir légalement.

Médias24 sera présent et filmera les interventions et les débats.

Programme ci-dessous:

 

 


 

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.