Les cliniques privées au Maroc proposent d'autoriser les patients bénéficiant du système d'assistance médicale Ramed à bénéficier de leurs services.

Lors d'une réunion, tenue le 18 juin dernier, avec le ministère de la Santé, l’Association nationale des cliniques privées (ANCP) a discuté de la possibilité pour les ramedistes de bénéficier des services du secteur privé.

"Il s'agit d'une proposition de l'ANCP, pour permettre aux bénéficiaires du Ramed d'accéder aux services du privé, dans le cadre du renforcement de la collaboration entre les secteurs privé et public", nous explique Pr. Redouane Semlali, président de l'Association.

"Cette initiative vise à contribuer à surmonter le manque en ressources humaines dans le secteur public et éviter la surcharge, les longs délais de prise de rendez-vous et les défaillances techniques", ajoute la même source.

Rappelons que le Ramed souffre de problèmes de financement, les recettes du régime étant insuffisantes vu le nombre élevé des bénéficiaires.

Selon les derniers chiffres de l'Agence nationale de l'assurance maladie (Anam), 10.786 personnes ont été inscrites jusqu'à février 2017 au Ramed.

Vente aux enchères
Quoi de neuf ?
Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Les cliniques privées au Maroc proposent d'autoriser les patients bénéficiant du système d'assistance médicale Ramed à bénéficier de leurs services.

Lors d'une réunion, tenue le 18 juin dernier, avec le ministère de la Santé, l’Association nationale des cliniques privées (ANCP) a discuté de la possibilité pour les ramedistes de bénéficier des services du secteur privé.

"Il s'agit d'une proposition de l'ANCP, pour permettre aux bénéficiaires du Ramed d'accéder aux services du privé, dans le cadre du renforcement de la collaboration entre les secteurs privé et public", nous explique Pr. Redouane Semlali, président de l'Association.

"Cette initiative vise à contribuer à surmonter le manque en ressources humaines dans le secteur public et éviter la surcharge, les longs délais de prise de rendez-vous et les défaillances techniques", ajoute la même source.

Rappelons que le Ramed souffre de problèmes de financement, les recettes du régime étant insuffisantes vu le nombre élevé des bénéficiaires.

Selon les derniers chiffres de l'Agence nationale de l'assurance maladie (Anam), 10.786 personnes ont été inscrites jusqu'à février 2017 au Ramed.

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.