Le Roi Mohammed VI a présidé, jeudi 1er novembre, une séance de travail dédiée au déploiement de la stratégie des énergies renouvelables, annonce un communiqué du cabinet royal cité par l'agence MAP. Les réalisations au cours de l'année 2018 sont conformes aux objectifs et 2019 connaîtra la poursuite de la réalisation des projets conformément au calendrier. Le Roi a ordonné de relever l'objectif de 52% d'électricité issue de sources renouvelables et appelé à développer la biomasse dans les grandes métropoles.

Ont pris part à cette séance de travail, le Chef du gouvernement, les conseillers du Roi Fouad Ali El Himma et Yassir Zenagui, le ministre de l’Economie et des Finances, le ministre de l’Energie, des Mines et du Développement durable, la directrice générale de l’Office national des Hydrocarbures et des Mines, le Président du Directoire de l’Agence marocaine pour l’énergie durable (MASEN), et le directeur général de l’Office National de l’Electricité et de l’Eau Potable.

Elle s'inscrit dans le cadre du suivi régulier du déploiement effectif et opérationnel des énergies renouvelables.

L'année 2018 a été marquée par la concrétisation des objectifs, conformément au calendrier arrêté lors de la précédente réunion de travail tenue en avril dernier, notamment la mise en exploitation de l'ensemble du complexe solaire Noor Ouarzazate (580 MW), qui avec la synchronisation réussie de la tour Noor Ouarzazate III, consacre sa position du plus grand complexe multi-technologique solaire en opération au monde.

Ont été également achevées les centrales solaires Noor Laayoune I et Noor Boujdour I pour une capacité cumulée de 100 MW. Ces deux centrales ont été réalisées dans le cadre d'un schéma de financement innovant ayant eu recours à la première émission obligataire verte au Royaume.

Ces centrales, qui font partie des premiers projets initiés dans le cadre du nouveau modèle de développement des provinces du sud, ouvrent la voie à davantage de progrès au bénéfice des populations et des acteurs économiques locaux.

Cette séance de travail a été, par ailleurs, l'occasion pour le Président de Masen, Mustapha Bakkoury, de présenter les éléments du calendrier de la réalisation du programme Noor PV II et des travaux de construction des centrales solaires du complexe solaire Noor Midelt, qui apportent grâce à l'hybridation des technologies solaires, thermique et photovoltaïque, une réponse optimisée aux besoins de la pointe du réseau national.

S’agissant des projets éoliens, le Roi a pris connaissance de l’avancement global du programme éolien intégré. Ainsi, le lancement des travaux de construction du parc éolien de Midelt (180 MW) et celui de Taza (pour une première phase de 100 MW) est prévu pour le premier semestre 2019.

L’année 2019 connaîtra également le lancement du projet de repowering du parc éolien de Koudia El-Baida, premier projet éolien développé au Maroc et mis en exploitation en 2000 par l’ONEE. Ce projet de repowering qui consiste à porter la capacité du parc de 50 à 120 MW, permettra de tirer avantage des derniers progrès technologiques en la matière et d’améliorer la valorisation du gisement éolien dont disposent les provinces du nord du Royaume. Une telle démarche constitue une première en Afrique et dans la région MENA.

A l’issue de cette réunion, le Roi a donné ses instructions afin de réviser à la hausse les ambitions initialement projetées en matière d’énergies renouvelables qui sont ainsi appelées à dépasser l’objectif actuel de 52% du mix électrique national à l’horizon 2030.

A cet effet, le souverain a donné ses orientations au Chef du gouvernement en vue de densifier et encourager la force d’exemplarité de l’administration publique et ce à l’instar des mesures édictées lors du discours royal du 20 août dernier. Les bâtiments publics devront montrer l’exemple en recourant autant que possible aux énergies renouvelables, en maximisant ainsi l’efficacité énergétique et réalisant des économies significatives.

De même, le Roi a souligné la nécessité d’adopter un programme intégré additionnel visant à adosser à toutes les stations de dessalement d’eau programmées, des unités de production d’énergies renouvelables permettant de leur assurer une autonomie et des économies énergétiques et ce, en s’appuyant prioritairement sur les gisements disponibles à proximité des stations, à l’instar de l’éolien à Dakhla, voire même l’exploration de nouvelles sources d’énergie telle que la transformation énergétique des déchets (la Biomasse) dans les grandes métropoles comme l’agglomération de Casablanca.

Au terme de cette séance de travail, le Roi a tenu à rappeler qu’en se basant sur une stratégie pertinente et audacieuse, tout projet, déployé de façon responsable et rigoureuse, ne peut que se traduire en dynamique vertueuse de développement et de progrès. 

(Avec MAP)

LIRE EGALEMENT

ENERGIES RENOUVELABLES: LE ROI PRESIDE UNE SEANCE DE TRAVAIL A CASABLANCA

LE RENOUVELABLE A ATTEINT 34%  DE LA CAPACITE ELECTRIQUE A FIN 2017

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Le Roi Mohammed VI a présidé, jeudi 1er novembre, une séance de travail dédiée au déploiement de la stratégie des énergies renouvelables, annonce un communiqué du cabinet royal cité par l'agence MAP. Les réalisations au cours de l'année 2018 sont conformes aux objectifs et 2019 connaîtra la poursuite de la réalisation des projets conformément au calendrier. Le Roi a ordonné de relever l'objectif de 52% d'électricité issue de sources renouvelables et appelé à développer la biomasse dans les grandes métropoles.

Ont pris part à cette séance de travail, le Chef du gouvernement, les conseillers du Roi Fouad Ali El Himma et Yassir Zenagui, le ministre de l’Economie et des Finances, le ministre de l’Energie, des Mines et du Développement durable, la directrice générale de l’Office national des Hydrocarbures et des Mines, le Président du Directoire de l’Agence marocaine pour l’énergie durable (MASEN), et le directeur général de l’Office National de l’Electricité et de l’Eau Potable.

Elle s'inscrit dans le cadre du suivi régulier du déploiement effectif et opérationnel des énergies renouvelables.

L'année 2018 a été marquée par la concrétisation des objectifs, conformément au calendrier arrêté lors de la précédente réunion de travail tenue en avril dernier, notamment la mise en exploitation de l'ensemble du complexe solaire Noor Ouarzazate (580 MW), qui avec la synchronisation réussie de la tour Noor Ouarzazate III, consacre sa position du plus grand complexe multi-technologique solaire en opération au monde.

Ont été également achevées les centrales solaires Noor Laayoune I et Noor Boujdour I pour une capacité cumulée de 100 MW. Ces deux centrales ont été réalisées dans le cadre d'un schéma de financement innovant ayant eu recours à la première émission obligataire verte au Royaume.

Ces centrales, qui font partie des premiers projets initiés dans le cadre du nouveau modèle de développement des provinces du sud, ouvrent la voie à davantage de progrès au bénéfice des populations et des acteurs économiques locaux.

Cette séance de travail a été, par ailleurs, l'occasion pour le Président de Masen, Mustapha Bakkoury, de présenter les éléments du calendrier de la réalisation du programme Noor PV II et des travaux de construction des centrales solaires du complexe solaire Noor Midelt, qui apportent grâce à l'hybridation des technologies solaires, thermique et photovoltaïque, une réponse optimisée aux besoins de la pointe du réseau national.

S’agissant des projets éoliens, le Roi a pris connaissance de l’avancement global du programme éolien intégré. Ainsi, le lancement des travaux de construction du parc éolien de Midelt (180 MW) et celui de Taza (pour une première phase de 100 MW) est prévu pour le premier semestre 2019.

L’année 2019 connaîtra également le lancement du projet de repowering du parc éolien de Koudia El-Baida, premier projet éolien développé au Maroc et mis en exploitation en 2000 par l’ONEE. Ce projet de repowering qui consiste à porter la capacité du parc de 50 à 120 MW, permettra de tirer avantage des derniers progrès technologiques en la matière et d’améliorer la valorisation du gisement éolien dont disposent les provinces du nord du Royaume. Une telle démarche constitue une première en Afrique et dans la région MENA.

A l’issue de cette réunion, le Roi a donné ses instructions afin de réviser à la hausse les ambitions initialement projetées en matière d’énergies renouvelables qui sont ainsi appelées à dépasser l’objectif actuel de 52% du mix électrique national à l’horizon 2030.

A cet effet, le souverain a donné ses orientations au Chef du gouvernement en vue de densifier et encourager la force d’exemplarité de l’administration publique et ce à l’instar des mesures édictées lors du discours royal du 20 août dernier. Les bâtiments publics devront montrer l’exemple en recourant autant que possible aux énergies renouvelables, en maximisant ainsi l’efficacité énergétique et réalisant des économies significatives.

De même, le Roi a souligné la nécessité d’adopter un programme intégré additionnel visant à adosser à toutes les stations de dessalement d’eau programmées, des unités de production d’énergies renouvelables permettant de leur assurer une autonomie et des économies énergétiques et ce, en s’appuyant prioritairement sur les gisements disponibles à proximité des stations, à l’instar de l’éolien à Dakhla, voire même l’exploration de nouvelles sources d’énergie telle que la transformation énergétique des déchets (la Biomasse) dans les grandes métropoles comme l’agglomération de Casablanca.

Au terme de cette séance de travail, le Roi a tenu à rappeler qu’en se basant sur une stratégie pertinente et audacieuse, tout projet, déployé de façon responsable et rigoureuse, ne peut que se traduire en dynamique vertueuse de développement et de progrès. 

(Avec MAP)

LIRE EGALEMENT

ENERGIES RENOUVELABLES: LE ROI PRESIDE UNE SEANCE DE TRAVAIL A CASABLANCA

LE RENOUVELABLE A ATTEINT 34%  DE LA CAPACITE ELECTRIQUE A FIN 2017

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.