Une récente enquête décrypte les profils prêts à s’expatrier au Maroc. Les actifs qui convoitent un travail dans le Royaume proviennent principalement de pays africains.

Selon une enquête réalisée par BCG (Boston Consulting Group), The Network et ReKrute sur la mobilité internationale et le comportement des travailleurs, les actifs qui convoitent un travail au Maroc viennent principalement de Côte d'Ivoire. Ils sont suivis de près par les Tunisiens et les Béninois.

La France, l’Arabie saoudite et l’Egypte figurent dans la liste des 10 pays dont les travailleurs sont les plus attirés par le Maroc. Un nouvel entrant y figure cette année: la Belgique.

Selon l'enquête, le Maroc a gagné 3 places en 2018 par rapport à 2014 et s’est hissé cette année à la 53e place des pays qui attirent le plus les actifs. Le Maroc se situe ainsi devant la Tunisie (121e) et l'Algérie (83e). 

Selon la même enquête, l’Afrique du Sud a perdu 13 places et les Emirats (EAU) ont perdu une place (par rapport à 2014).

91% des cadres marocains souhaitent s’expatrier

Selon une enquête antérieure de Rekrute sur la "migration des talents" publiée en mai 2018, 91% des Marocains souhaitent s’expatrier (parmi les cadres exclusivement). Les trois raisons principales de l’expatriation qui ressortent sont:

- acquérir de l’expérience professionnelle, 

- enrichir leur expérience personnelle, 

- chercher de meilleures opportunités de carrière.

Le France figure toujours en tête des destinations privilégiées des Marocains, suivie du canada. L’Allemagne est en 3e place et devance les Etats-Unis (4e place).

83% des interviewés ont moins de 30 ans et 77% ont au minimum un bac+5. 97% des répondants habitent actuellement au Maroc. Les 3% restant vivent et travaillent à l’étranger. La majorité des répondants sont des hommes: 66% contre 33% de femmes.

 

Quoi de neuf ?
Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Une récente enquête décrypte les profils prêts à s’expatrier au Maroc. Les actifs qui convoitent un travail dans le Royaume proviennent principalement de pays africains. 

Selon une enquête réalisée par BCG (Boston Consulting Group), The Network et ReKrute sur la mobilité internationale et le comportement des travailleurs, les actifs qui convoitent un travail au Maroc viennent principalement de Côte d'Ivoire. Ils sont suivis de près par les Tunisiens et les Béninois.

La France, l’Arabie saoudite et l’Egypte figurent dans la liste des 10 pays dont les travailleurs sont les plus attirés par le Maroc. Un nouvel entrant y figure cette année: la Belgique.

Selon l'enquête, le Maroc a gagné 3 places en 2018 par rapport à 2014 et s’est hissé cette année à la 53e place des pays qui attirent le plus les actifs. Le Maroc se situe ainsi devant la Tunisie (121e) et l'Algérie (83e). 

Selon la même enquête, l’Afrique du Sud a perdu 13 places et les Emirats (EAU) ont perdu une place (par rapport à 2014).

91% des cadres marocains souhaitent s’expatrier

Selon une enquête antérieure de Rekrute sur la "migration des talents" publiée en mai 2018, 91% des Marocains souhaitent s’expatrier (parmi les cadres exclusivement). Les trois raisons principales de l’expatriation qui ressortent sont:

- acquérir de l’expérience professionnelle, 

- enrichir leur expérience personnelle, 

- chercher de meilleures opportunités de carrière.

Le France figure toujours en tête des destinations privilégiées des Marocains, suivie du canada. L’Allemagne est en 3e place et devance les Etats-Unis (4e place).

83% des interviewés ont moins de 30 ans et 77% ont au minimum un bac+5. 97% des répondants habitent actuellement au Maroc. Les 3% restant vivent et travaillent à l’étranger. La majorité des répondants sont des hommes: 66% contre 33% de femmes.

 

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.