Menu
facebook twitter youtube
 
.
.
Page d'accueil Mondial2026

Morocco2026: "Quoi qu’il arrive, le Maroc aura 14 stades d’ici 2026" 

Mardi 13 février 2018 à 17h44
PDF Imprimer
Morocco2026:
 

EXCLUSIF. Le ministre de la Jeunesse et des Sports a récemment communiqué à la presse la liste des villes qui devraient accueillir les matchs de la coupe du monde de 2026. Il nous détaille ci-après le coût et l’état d’avancement des stades à construire ou à rénover qui seront, selon lui, opérationnels avant 2026. Si le Maroc n’obtient pas l’organisation du Mondial, Talbi Alami ne compte pas arrêter leur construction.

 

Interrogé par Médias24, le ministre tient d’abord à rectifier les propos rapportés par certains médias.

"Le budget de 8 à 10 MMDH que j’ai annoncé ne concerne que la construction et la rénovation des 14 stades demandés par la FIFA et pas l’organisation totale du Mondial qui n’est pas de mon ressort", précise Talbi Alami.

Selon lui, cette estimation couvre la construction de 6 stades de 45.000 spectateurs, d’un stade de 100.000, la mise à niveau des 5 existants et des éventuels frais d’expropriation. Cela fait 12 stades au total, plus deux autres déjà budgétisés bien avant la candidature du Maroc.

"Nous avons localisé les emplacements de tous les stades à construire hormis un seul à Casablanca mais nous serons prêts avant le 15 mars, date du dépôt à la FIFA des données pour étayer notre dossier de candidature. En tant que membre de la commission, ma mission se limite à construire ou à mettre à niveau des infrastructures, les autres ministères s’occuperont de leur partie (tourisme) …

"Presque tous les terrains retenus appartiennent au foncier de l’Etat afin de ne pas perdre du temps et de l’argent dans des longues procédures d’expropriation avec des propriétaires privés", explique le ministre.  

Le ministre poursuit que les 5 stades existants doivent subir des modifications (Marrakech, Tanger, Agadir, Fès, Rabat) mais qu’il reste à en construire 9 dont deux étaient déjà budgétisés. Notons que Casablanca et Marrakech seront les seules villes du Maroc à disposer chacune de deux stades aux normes de la FIFA

Tétouan: Ce stade n’entre pas dans le budget total car sa conception remonte avant la candidature du Maroc au Mondial. Le chantier est très avancé car les travaux de fondations sont terminés. Il devrait donc être disponible en 2019.

Oujda: Il fait partie des stades programmés avant le Mondial. Nous avons identifié et acquis le terrain. Les études de conception architecturale sont achevées mais il reste à mobiliser les fonds disponibles avant de lancer le chantier qui durera 3 ans.

Casablanca: Nous avons prévu de construire deux stades. Un grand qui coûtera entre 1,5 et 2 milliards de dirhams car il devra accueillir 100.000 spectateurs. Nous avons déjà localisé le terrain et la procédure d’expropriation des propriétaires privés est presque finie. Il sera situé à Mansouria près de Benslimane. Les études de conception seront bientôt lancées mais je ne connais pas encore le délai d’exécution.

Le 2ème accueillera 45.000 spectateurs mais nous n’avons pas encore trouvé le site. Nous privilégions un foncier public mais en cas de force majeur, nous devrons procéder à une expropriation.

Marrakech, Nador, Meknès, Ouarzazate et El Jadida: Tous ces sites ont été identifiés mais il reste à les acquérir.

Talbi Alami affirme donc qu’en dehors du  site casablancais de 45.000 spectateurs, huit terrains ont été identifiés mais que l’ensemble sera prêt avant le 15 mars sans quoi le dossier sera incomplet.

Il poursuit que l’ensemble de ces données ont été transmises à la «Business Unit» de la FMRF qui collecte les informations de tous les départements ministériels. Après les avoir rassemblées, elle les transmettra au président du comité d’organisation, Moulay Hafed Elalamy, qui soumettra à la FIFA, dont il est le seul interlocuteur, les projets de l’ensemble des acteurs concernés par le Mondial.

Concernant la ventilation du budget compris entre 8 et 10 MMDH, les six stades à construire qui auront une capacité de 45.000 spectateurs (800 MDH) coûteront 4,8 MMDH et le grand stade de Casablanca (100.000 spectateurs) demandera une enveloppe estimée entre 1,5 et 2 MMDH. Le reste (1 à 3 MMDH) couvrira la mise à niveau des stades existants et les éventuels frais d’expropriation

A la question de savoir si le Maroc envisagera toujours de disposer à terme de 14 stades en cas d’élimination de l’organisation du mondial, Talbi Alami affirme que quoi qu’il arrive les chantiers ne s’arrêteront pas et qu’au pire les nouveaux stades seront moins grands que ceux prévus.

Pour conclure, le ministre déclare que si leur durée moyenne de construction varie entre 3 et 4 ans, tous les projets d’infrastructures sportives devraient être finalisés avant 2026. 

.
Signaler une erreurAjouter un commentaire
.
.

Votre commentaire

 

Il vous reste  caractères.
Code de sécurité
Rafraîchir

Accéder à la charte des commentaires »
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

- Médias 24 présente -

Le guide immobilier de Casablanca - Rabat

Le prix de vente du neuf et de l’occasion, quartier par quartier, appartements, villas, terrains

Guide offert par
.
.
.
Agendaarticles_asuivre
.
.
.
.
 
Abonnez vous à nos newsletters et alertes
.
TOUT LE FIL
Close