Gianni Infantino et Carlos président du comité de candidature nord-américain, Carlos Cordeiro

La puissance nord-américaine, les ingérences politiques et l'activisme saoudien ont eu raison des ambitions marocaines.

Jusqu'à la dernière minute, les Marocains ont voulu y croire. Malheureusement, le dossier marocain n'a pas été retenu par les congressistes de la FIFA.

United 2026 l'a emporté par 134 voix contre 65 voix pour le Maroc. Une seule fédération a voté "Non".

Le score marocain montre clairement que notre pays n'a pas fait le plein des voix des familles traditionnellement proches du Maroc, l'Afrique (54 voix), l'Europe (55 voix) et les pays arabes et islamiques.

Dans les rangs marocains, où on se sera battu jusqu’au bout, il n’y avait pas d’abattement mais une déception compréhensible et une certaine amertume concernant les différentes péripéties qui ont entaché cette aventure.

Le Maroc aura fait un parcours très honorable, où sa candidature aura été crédible jusqu’au bout. Il aura tenu tête à trois grands pays, dont la plus grande puissance de la planète, affronté l’hostilité d’une grande partie de la FIFA, y compris son président et imposé l’idée que dorénavant le dernier mot doit revenir au congrès et uniquement au congrès.

MERCI À TOUS CEUX QUI ONT TRAVAILLÉ SUR LE DOSSIER MAROC, QUI LUI ONT DONNÉ SA FORCE ET SA CRÉDIBILITÉ ET QUI L'ONT MENÉ JUSQU’À CETTE FINALE.

>> Revivez le live de 68ème congrès de la FIFA : Le vote de la FIFA pour le Mondial 2026
 

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Gianni Infantino et Carlos président du comité de candidature nord-américain, Carlos Cordeiro

La puissance nord-américaine, les ingérences politiques et l'activisme saoudien ont eu raison des ambitions marocaines. 

Jusqu'à la dernière minute, les Marocains ont voulu y croire. Malheureusement, le dossier marocain n'a pas été retenu par les congressistes de la FIFA.

United 2026 l'a emporté par 134 voix contre 65 voix pour le Maroc. Une seule fédération a voté "Non".

Le score marocain montre clairement que notre pays n'a pas fait le plein des voix des familles traditionnellement proches du Maroc, l'Afrique (54 voix), l'Europe (55 voix) et les pays arabes et islamiques.

Dans les rangs marocains, où on se sera battu jusqu’au bout, il n’y avait pas d’abattement mais une déception compréhensible et une certaine amertume concernant les différentes péripéties qui ont entaché cette aventure.

Le Maroc aura fait un parcours très honorable, où sa candidature aura été crédible jusqu’au bout. Il aura tenu tête à trois grands pays, dont la plus grande puissance de la planète, affronté l’hostilité d’une grande partie de la FIFA, y compris son président et imposé l’idée que dorénavant le dernier mot doit revenir au congrès et uniquement au congrès.

MERCI À TOUS CEUX QUI ONT TRAVAILLÉ SUR LE DOSSIER MAROC, QUI LUI ONT DONNÉ SA FORCE ET SA CRÉDIBILITÉ ET QUI L'ONT MENÉ JUSQU’À CETTE FINALE.

>> Revivez le live de 68ème congrès de la FIFA : Le vote de la FIFA pour le Mondial 2026
 

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.