Le sommet de la CEDEAO donne son accord à l'admission du Maroc

La 51e session ordinaire de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), réunie dimanche à Monrovia, a accepté la demande d'adhésion du Maroc. Le Roi Mohammed VI est invité au prochain sommet qui aura lieu au Togo.

A l’ordre du jour de cette réunion, figurait comme premier point, l’examen de la demande d’adhésion à part entière du Maroc à cette organisation régionale.

En février dernier, soit juste après le retour du Maroc à l’Union africaine, le Royaume a informé Ellen Johnson Sirleaf, Présidente du Liberia et Présidente en exercice de la CEDEAO, de sa volonté d’adhérer à cet ensemble régional en tant que membre à part entière.

La Conférence  a donné son accord de principe à la demande d’adhésion du Maroc à ce groupement régional.

Elle a également décidé d’inviter le Roi Mohammed VI à la prochaine session ordinaire de la CEDEAO, lit-on dans le communiqué final sanctionnant les travaux du 51ème sommet ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO.

Les leaders ouest-africains ont ainsi "donné leur accord de principe pour l’adhésion du Royaume du Maroc à la CEDEAO, eu égard aux liens forts et multidimensionnels de coopération" qui lient le Maroc aux Etats de cette organisation sous-régionale.

Le sommet a instruit la commission de la CEDEAO d’examiner les implications d’une telle adhésion conformément aux dispositions du traité révisé de la CEDEAO et de soumettre les résultats à sa prochaine session.

Le 51e sommet de la CEDEAO s’est tenu sous la présidence de la présidente du Liberia, Ellen Johnson Sirleaf et en présence des présidents du Sénégal, du Burkina Faso, du Mali, de la Guinée, de la Côte d’Ivoire, du Ghana, de la Gambie, du Sierra Léone et du Bénin.

Le président de la Commission de la CEDEAO, Marcel de Souza, le représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS), Mohamed Ibn Chambas et le Haut Commissaire de l’Union européenne, Federica Mogherini, prennent part également au Sommet.

En plus de la demande africaine, les leaders ouest-africains ont examiné également de nombreux dossiers, entre autres, la demande de statut d’observateur de la Tunisie à la CEDEAO, et l’accord d’association de la Mauritanie avec l’espace communautaire. La succession de Mme Ellen Johnson Sirleaf sera, en outre, assurée par le Chef de l'Etat togolais.
Le sommet de Monrovia a été marqué par la signature du Traité de l’autoroute Dakar-Abidjan, et la pose de la première pierre du projet régional d’énergie électrique qui concerne la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Liberia et la Sierra Léone.

La signature des actes et décisions de la Communauté et la remise de l’emblème au président entrant de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement ont été d’autres temps forts de la rencontre de Monrovia.
(Avec MAP)

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel
Rendez-vous Partenaires
Le sommet de la CEDEAO donne son accord à l'admission du Maroc

La 51e session ordinaire de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), réunie dimanche à Monrovia, a accepté la demande d'adhésion du Maroc. Le Roi Mohammed VI est invité au prochain sommet qui aura lieu au Togo.

A l’ordre du jour de cette réunion, figurait comme premier point, l’examen de la demande d’adhésion à part entière du Maroc à cette organisation régionale.

En février dernier, soit juste après le retour du Maroc à l’Union africaine, le Royaume a informé Ellen Johnson Sirleaf, Présidente du Liberia et Présidente en exercice de la CEDEAO, de sa volonté d’adhérer à cet ensemble régional en tant que membre à part entière.

La Conférence  a donné son accord de principe à la demande d’adhésion du Maroc à ce groupement régional.

Elle a également décidé d’inviter le Roi Mohammed VI à la prochaine session ordinaire de la CEDEAO, lit-on dans le communiqué final sanctionnant les travaux du 51ème sommet ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO.

Les leaders ouest-africains ont ainsi "donné leur accord de principe pour l’adhésion du Royaume du Maroc à la CEDEAO, eu égard aux liens forts et multidimensionnels de coopération" qui lient le Maroc aux Etats de cette organisation sous-régionale.

Le sommet a instruit la commission de la CEDEAO d’examiner les implications d’une telle adhésion conformément aux dispositions du traité révisé de la CEDEAO et de soumettre les résultats à sa prochaine session.

Le 51e sommet de la CEDEAO s’est tenu sous la présidence de la présidente du Liberia, Ellen Johnson Sirleaf et en présence des présidents du Sénégal, du Burkina Faso, du Mali, de la Guinée, de la Côte d’Ivoire, du Ghana, de la Gambie, du Sierra Léone et du Bénin.

Le président de la Commission de la CEDEAO, Marcel de Souza, le représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS), Mohamed Ibn Chambas et le Haut Commissaire de l’Union européenne, Federica Mogherini, prennent part également au Sommet.

En plus de la demande africaine, les leaders ouest-africains ont examiné également de nombreux dossiers, entre autres, la demande de statut d’observateur de la Tunisie à la CEDEAO, et l’accord d’association de la Mauritanie avec l’espace communautaire. La succession de Mme Ellen Johnson Sirleaf sera, en outre, assurée par le Chef de l'Etat togolais.
Le sommet de Monrovia a été marqué par la signature du Traité de l’autoroute Dakar-Abidjan, et la pose de la première pierre du projet régional d’énergie électrique qui concerne la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Liberia et la Sierra Léone.

La signature des actes et décisions de la Communauté et la remise de l’emblème au président entrant de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement ont été d’autres temps forts de la rencontre de Monrovia.
(Avec MAP)

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.