Que signifie la proposition du Roi Mohammed VI à l'Algérie? Quelle est sa portée? Quel est le lien avec le dossier du Sahara? Voici les réponses qu'une source marocaine de haut niveau a apportées à Médias24.

Les relations Maroc-Algérie ont figuré ce mardi 6 novembre 2018, en ouverture du traditionnel discours de Roi Mohammed VI sur la Marche verte. D'une manière totalement inattendue, le Souverain a lancé un appel à l'Algérie et lui a proposé d'ouvrir un dialogue global sans tabous, sans exceptions, portant sur la totalité des questions en suspens et des malentendus.

"Le discours de Sa Majesté s'inscrit dans une logique vertueuse", nous explique une source marocaine de haut niveau. "La volonté de relancer les relations a toujours existé. Aujourd'hui, il s'agit d'une opérationnalisation de cette volonté, à travers un mécanisme de dialogue et de coopération". il s'agit d'essayer de dissiper tous les malentendus à travers un mécanisme ad hoc.

Le mécanisme en question est un cadre de dialogue, de coopération bilatérale et également un cadre de concertation sur toutes les questions telles que le terrorisme ou la migration dans la région.

"Cette initiative est un cadre général, pas un produit clés en main", ajoute notre source qui est proche du dossier.

"Sa Majesté l’a répété: l'Algérie peut définir le cadre, le niveau, l’ordre du jour, toutes les modalités, et peut également proposer toute idée, toute approche, pour progresser vers une normalisation de la relation. L'Algérie a toute latitude pour proposer et définir les modalités de ce cadre".

"Aujourd'hui, l'histoire commune nous interpelle et dans toute la région, il y a des défis pressants qui ne peuvent pass attendre, qui interpellent les deux pays. Si nous ne faisons rien, l'avenir saura nous rattraper tous les deux. La volonté a toujours été là. Ce qui est nouveau, c'est le cadre opérationnel qui est proposé", précise cette source informée.

Cette proposition du Roi Mohammed VI a ouvert le discours de la Marche verte. Elle a figuré dans le discours avant le dossier du Sahara.

"Sa Majesté en a parlé avant le Sahara, pour bien faire comprendre que cette proposition n'est pas liée aux développements de ce dossier". En d'autres termes, le Sahara n'est pas exclu des discussions, mais ce n'est pas ce dossier qui a provoqué l'initiative marocaine; c'est plutôt la prise de conscience de l'état général de la situation bilatérale et dans la région.

Le Roi Mohammed VI a expliqué dans son discours qu'il y a désormais deux démarches:

-2 principes clés en interne, comme cela a été exposé dans le discours d'ouverture de la session parlementaire: la responsabilité et l'engagement.

-2 principes dans la politique extérieure: la clarté et l’ambition.

La clarté signifie tout simplement la clarté des positions. L'ambition est celle d'aller aussi loin que possible pour dépasser les situations telles que le blocage du Maghreb et des relations maroco-algériennes; ou pour construire la meilleure intégration possible au niveau africain.

"Sa Majesté propose un cadre général pour traduire cette ambition commune, construire une relation apaisée, un Maghreb uni, tourné vers le développement de ses peuples et l’optimisation de son potentiel", conclut notre source.

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Que signifie la proposition du Roi Mohammed VI à l'Algérie? Quelle est sa portée? Quel est le lien avec le dossier du Sahara? Voici les réponses qu'une source marocaine de haut niveau a apportées à Médias24.

Les relations Maroc-Algérie ont figuré ce mardi 6 novembre 2018, en ouverture du traditionnel discours de Roi Mohammed VI sur la Marche verte. D'une manière totalement inattendue, le Souverain a lancé un appel à l'Algérie et lui a proposé d'ouvrir un dialogue global sans tabous, sans exceptions, portant sur la totalité des questions en suspens et des malentendus.

"Le discours de Sa Majesté s'inscrit dans une logique vertueuse", nous explique une source marocaine de haut niveau. "La volonté de relancer les relations a toujours existé. Aujourd'hui, il s'agit d'une opérationnalisation de cette volonté, à travers un mécanisme de dialogue et de coopération". il s'agit d'essayer de dissiper tous les malentendus à travers un mécanisme ad hoc.

Le mécanisme en question est un cadre de dialogue, de coopération bilatérale et également un cadre de concertation sur toutes les questions telles que le terrorisme ou la migration dans la région.

"Cette initiative est un cadre général, pas un produit clés en main", ajoute notre source qui est proche du dossier.

"Sa Majesté l’a répété: l'Algérie peut définir le cadre, le niveau, l’ordre du jour, toutes les modalités, et peut également proposer toute idée, toute approche, pour progresser vers une normalisation de la relation. L'Algérie a toute latitude pour proposer et définir les modalités de ce cadre".

"Aujourd'hui, l'histoire commune nous interpelle et dans toute la région, il y a des défis pressants qui ne peuvent pass attendre, qui interpellent les deux pays. Si nous ne faisons rien, l'avenir saura nous rattraper tous les deux. La volonté a toujours été là. Ce qui est nouveau, c'est le cadre opérationnel qui est proposé", précise cette source informée.

Cette proposition du Roi Mohammed VI a ouvert le discours de la Marche verte. Elle a figuré dans le discours avant le dossier du Sahara.

"Sa Majesté en a parlé avant le Sahara, pour bien faire comprendre que cette proposition n'est pas liée aux développements de ce dossier". En d'autres termes, le Sahara n'est pas exclu des discussions, mais ce n'est pas ce dossier qui a provoqué l'initiative marocaine; c'est plutôt la prise de conscience de l'état général de la situation bilatérale et dans la région.

Le Roi Mohammed VI a expliqué dans son discours qu'il y a désormais deux démarches:

-2 principes clés en interne, comme cela a été exposé dans le discours d'ouverture de la session parlementaire: la responsabilité et l'engagement.

-2 principes dans la politique extérieure: la clarté et l’ambition.

La clarté signifie tout simplement la clarté des positions. L'ambition est celle d'aller aussi loin que possible pour dépasser les situations telles que le blocage du Maghreb et des relations maroco-algériennes; ou pour construire la meilleure intégration possible au niveau africain.

"Sa Majesté propose un cadre général pour traduire cette ambition commune, construire une relation apaisée, un Maghreb uni, tourné vers le développement de ses peuples et l’optimisation de son potentiel", conclut notre source.

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.