Mohamed Boudiaf

Nacer Boudiaf, le fils du président algérien Mohamed Boudiaf, a accusé 4 anciens hauts gradés de l'armée, d'avoir commandité l’assassinat de son père. Pour rappel, ce dernier a été assassiné le 29 juin 1992 à Annaba, alors qu’il prononçait un discours retransmis en direct à la télévision.

Dans une interview accordée à notre confrère TSA (Tout sur l'Algérie), Nacer Boudiaf a affirmé que Larbi Belkheir, le général Toufik, Khaled Nezzar et Smaïn Lamari sont les quatre commanditaires de l’assassinat de Mohamed Boudiaf, qui fut rappelons-le, l'un des leaders historiques de la lutte pour l'indépendance de l'Algérie.

"Mohamed Boudiaf les dérangeait car ses objectifs étaient clairs: l’élimination des mafias, la sauvegarde de l’Algérie et la démocratisation du système. Chose qu’ils n’ont jamais acceptée," a-t-il ajouté.

A la question de savoir pourquoi cette affaire n’est pas portée par la classe politique ou la société civile, Nacer Boudiaf a répondu: "Est-ce que vous avez une classe politique en Algérie? Il n’y a plus de société civile depuis longtemps. Si je ne parle pas de lui, personne ne le fera. Fatiha (Boudiaf) s’est retirée depuis des années. Et puis, le système a voulu faire oublier Mohamed Boudiaf, comme ils l’ont fait oublier en 1963, quand il est parti. Mais les Algériens n’oublient pas."

Par ailleurs, il a annoncé son intention de déposer plainte contre les assassins de son père, en adressant une lettre ouverte au Président algérien, pour lui demander la réouverture du procès.

Contraint à l'exil juste après l'indépendance de son pays en 1963, Feu Boudiaf vivait au Maroc avant son retour en Algérie, en janvier 1992. 

Vente aux enchères
Quoi de neuf ?
Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Mohamed Boudiaf

Nacer Boudiaf, le fils du président algérien Mohamed Boudiaf, a accusé 4 anciens hauts gradés de l'armée, d'avoir commandité l’assassinat de son père. Pour rappel, ce dernier a été assassiné le 29 juin 1992 à Annaba, alors qu’il prononçait un discours retransmis en direct à la télévision.

Dans une interview accordée à notre confrère TSA (Tout sur l'Algérie), Nacer Boudiaf a affirmé que Larbi Belkheir, le général Toufik, Khaled Nezzar et Smaïn Lamari sont les quatre commanditaires de l’assassinat de Mohamed Boudiaf, qui fut rappelons-le, l'un des leaders historiques de la lutte pour l'indépendance de l'Algérie.

"Mohamed Boudiaf les dérangeait car ses objectifs étaient clairs: l’élimination des mafias, la sauvegarde de l’Algérie et la démocratisation du système. Chose qu’ils n’ont jamais acceptée," a-t-il ajouté.

A la question de savoir pourquoi cette affaire n’est pas portée par la classe politique ou la société civile, Nacer Boudiaf a répondu: "Est-ce que vous avez une classe politique en Algérie? Il n’y a plus de société civile depuis longtemps. Si je ne parle pas de lui, personne ne le fera. Fatiha (Boudiaf) s’est retirée depuis des années. Et puis, le système a voulu faire oublier Mohamed Boudiaf, comme ils l’ont fait oublier en 1963, quand il est parti. Mais les Algériens n’oublient pas."

Par ailleurs, il a annoncé son intention de déposer plainte contre les assassins de son père, en adressant une lettre ouverte au Président algérien, pour lui demander la réouverture du procès.

Contraint à l'exil juste après l'indépendance de son pays en 1963, Feu Boudiaf vivait au Maroc avant son retour en Algérie, en janvier 1992. 

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.