Agadir: l'ouverture d'un delphinarium fait polémique

Un projet de création de delphinarium a été lancé dans le quartier d'Anza à Agadir. Le projet fait l'objet d'une pétition lancée par l'ONG Surfrider Foundation Maroc, organisation de défense du littoral.

Dans la pétition adressée aux ministres de l'Agriculture et au ministre de l'Energie et du développement durabe, l'association demande l'arrêt du projet porté par la société Agadir Dolfin World. Elle dénonce une "démarche contraire à la politique de développement durable menée par le Maroc".

Surfrider Foundation Maroc dresse une liste de raisons scientifiques "pour lesquelles la création du delphinarium est inacceptable", notamment la réduction des capacités intellectuelles de cet animal et la rupture avec son mode de vie naturel.

"Les dauphins ne sont pas faits pour vivre en captivité", rappelle l'ONG dans un communiqué, soulignant le "taux de mortalité élevé chez les dauphins captifs".

"En captivité, les dauphins sont condamnés à vivre avec des dauphins provenant de groupes sociaux différents du leur, utilisant un langage différent du leur, et sont privés de leur sens premier: l’ouïe", note l'ONG, rappelant que plusieurs pays ont interdit ou fermé des delphinariums, tels que le Royaume-Uni et la France.
Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
Agadir: l'ouverture d'un delphinarium fait polémique

Un projet de création de delphinarium a été lancé dans le quartier d'Anza à Agadir. Le projet fait l'objet d'une pétition lancée par l'ONG Surfrider Foundation Maroc, organisation de défense du littoral.

Dans la pétition adressée aux ministres de l'Agriculture et au ministre de l'Energie et du développement durabe, l'association demande l'arrêt du projet porté par la société Agadir Dolfin World. Elle dénonce une "démarche contraire à la politique de développement durable menée par le Maroc".

Surfrider Foundation Maroc dresse une liste de raisons scientifiques "pour lesquelles la création du delphinarium est inacceptable", notamment la réduction des capacités intellectuelles de cet animal et la rupture avec son mode de vie naturel.

"Les dauphins ne sont pas faits pour vivre en captivité", rappelle l'ONG dans un communiqué, soulignant le "taux de mortalité élevé chez les dauphins captifs".

"En captivité, les dauphins sont condamnés à vivre avec des dauphins provenant de groupes sociaux différents du leur, utilisant un langage différent du leur, et sont privés de leur sens premier: l’ouïe", note l'ONG, rappelant que plusieurs pays ont interdit ou fermé des delphinariums, tels que le Royaume-Uni et la France.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.