Les propriétaires et le personnel des agences de voyages organiseront, jeudi 11 octobre à partir de midi, un sit-in devant le ministère du Tourisme à Rabat.

Les agences de voyages contestent le projet de loi 11-16, qui devrait être validé au Parlement dès la prochaine session d’automne.

En effet, ils dénoncent une "élaboration unilatérale" de ce projet par le ministère, "sans aucune concertation avec les professionnels".

Ils demandent également au chef du gouvernement de "donner ses instructions en vue de la réalisation d’une étude d’impact de ce projet".

Les professionnels du secteur énumèrent, dans un communiqué, les risques d’adoption de cette loi:

- Suppression de plus de 10.000 emplois directs;

- Fermeture progressive des agences de voyages;

- Dégradation de la qualité des services de tourisme et de voyages;

- Augmentation du nombre d’arnaques et d’escroqueries liées aux voyages;

- Absence de la protection du consommateur;

- Détérioration de l’image du tourisme national.

Rappelons que le projet de loi 11-16 prévoit, entre autres, la mise en place d'un système de gradation de la licence d'agent de voyages, en fonction de l'activité et de la responsabilité engagée. Il prévoit également l'integration de mesures pour la vente à distance.

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Les propriétaires et le personnel des agences de voyages organiseront, jeudi 11 octobre à partir de midi, un sit-in devant le ministère du Tourisme à Rabat.

Les agences de voyages contestent le projet de loi 11-16, qui devrait être validé au Parlement dès la prochaine session d’automne.

En effet, ils dénoncent une "élaboration unilatérale" de ce projet par le ministère, "sans aucune concertation avec les professionnels".

Ils demandent également au chef du gouvernement de "donner ses instructions en vue de la réalisation d’une étude d’impact de ce projet".

Les professionnels du secteur énumèrent, dans un communiqué, les risques d’adoption de cette loi:

- Suppression de plus de 10.000 emplois directs;

- Fermeture progressive des agences de voyages;

- Dégradation de la qualité des services de tourisme et de voyages;

- Augmentation du nombre d’arnaques et d’escroqueries liées aux voyages;

- Absence de la protection du consommateur;

- Détérioration de l’image du tourisme national.

Rappelons que le projet de loi 11-16 prévoit, entre autres, la mise en place d'un système de gradation de la licence d'agent de voyages, en fonction de l'activité et de la responsabilité engagée. Il prévoit également l'integration de mesures pour la vente à distance.

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.