Le Conseil communal de Mohammedia, dirigé par le Parti de la justice et du développement (PJD), est paralysé à cause de profondes divergences entre le président et des conseillers qui réclament sa démission.

Ces divergences sont devenues plus aiguës après la décision de 14 membres du Conseil, appartenant au PJD, de rejoindre les rangs de l'opposition, avec d’autres élus de l’USFP et du RNI, deux alliés du PJD au sein du Conseil.

Ces conseillers ainsi que ceux de l’opposition (PAM) réclament avec insistance le départ du président du Conseil pour des considérations diverses.

La paralysie du Conseil de Mohammedia est devenue encore plus évidente après avoir été incapable de se réunir lors de sa session ordinaire du mois d’octobre, faute de quorum.

Cette session a été, en effet, reportée à deux reprises. Sept parmi les 47 conseillers étaient présents, jeudi 4 octobre, contre 6 lundi 8 octobre, ce qui a nécessité son report à lundi prochain. Elle se tiendra, conformément aux dispositions de la loi organique 113-40 (participation des élus présents).

Les conseillers qui refusent de participer aux travaux de cette session expliquent leur décision par le refus du président du conseil, Hassan Antara, d’inscrire le point relatif à la demande des 36 élus réclamant sa démission.

(Avec MAP)

Quoi de neuf ?
Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Le Conseil communal de Mohammedia, dirigé par le Parti de la justice et du développement (PJD), est paralysé à cause de profondes divergences entre le président et des conseillers qui réclament sa démission.

Ces divergences sont devenues plus aiguës après la décision de 14 membres du Conseil, appartenant au PJD, de rejoindre les rangs de l'opposition, avec d’autres élus de l’USFP et du RNI, deux alliés du PJD au sein du Conseil.

Ces conseillers ainsi que ceux de l’opposition (PAM) réclament avec insistance le départ du président du Conseil pour des considérations diverses.

La paralysie du Conseil de Mohammedia est devenue encore plus évidente après avoir été incapable de se réunir lors de sa session ordinaire du mois d’octobre, faute de quorum.

Cette session a été, en effet, reportée à deux reprises. Sept parmi les 47 conseillers étaient présents, jeudi 4 octobre, contre 6 lundi 8 octobre, ce qui a nécessité son report à lundi prochain. Elle se tiendra, conformément aux dispositions de la loi organique 113-40 (participation des élus présents).

Les conseillers qui refusent de participer aux travaux de cette session expliquent leur décision par le refus du président du conseil, Hassan Antara, d’inscrire le point relatif à la demande des 36 élus réclamant sa démission.

(Avec MAP)

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.