Une série de mesures ont été prises pour évaluer les risques et suivre l'évolution de la maladie. Le risque reste -à ce stade- "faible" au Maroc.

Suite à la réapparition de l'épidémie d'Ebola en République démocratique du Congo, le Maroc réactive son plan de veille contre ce virus. Une cellule a été mise en place pour évaluer les risques et suivre l'évolution de la maladie.

"Tout en affirmant que la possibilité que la maladie entre au Maroc reste faible, à la lumière des données actuelles", le ministère a pris, en coopération avec ses partenaires, les mesures proactives et préventives suivantes:

>Renforcer la surveillance épidémiologique:

- Suivi de la situation épidémiologique en République démocratique du Congo;

- Evaluation systématique des risques ainsi que le suivi des recommandations de l'OMS;

- Surveillance médicale des vols en provenance de la RDC.

>Améliorer les préparatifs à l'aéroport Mohammed V:

- Pré-positionnement des caméras thermiques;

- Fournir une ambulance avec un transporteur pour les maladies épidémiques.

>Améliorer le diagnostic et la prévention des cas potentiels:

- Fournir au laboratoire de référence de l'Institut Pasteur les moyens de diagnostic nécessaires;

- Préparer et équiper le centre de référence pour la prévention des maladies infectieuses mortelles.

Le 8 mai dernier, la République démocratique du Congo a annoncé de nouveaux cas de fièvre à virus d'Ebola. Au 6 juin, le nombre de contaminations enregistrées a atteint un total de 62 cas, dont 27 décès.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé que la propagation de cette épidémie au niveau international reste faible et n'a recommandé aucune restriction sur le commerce et le voyage vers la RDC.

En 2014, le Maroc avait déjà lancé son plan de veille et de lutte contre Ebola.

Lire aussi: Ebola, le nouveau plan national de veille et de lutte contre la maladie dévoilé

Vente aux enchères
Quoi de neuf ?
Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Une série de mesures ont été prises pour évaluer les risques et suivre l'évolution de la maladie. Le risque reste -à ce stade- "faible" au Maroc.

Suite à la réapparition de l'épidémie d'Ebola en République démocratique du Congo, le Maroc réactive son plan de veille contre ce virus. Une cellule a été mise en place pour évaluer les risques et suivre l'évolution de la maladie.

"Tout en affirmant que la possibilité que la maladie entre au Maroc reste faible, à la lumière des données actuelles", le ministère a pris, en coopération avec ses partenaires, les mesures proactives et préventives suivantes:

>Renforcer la surveillance épidémiologique:

- Suivi de la situation épidémiologique en République démocratique du Congo;

- Evaluation systématique des risques ainsi que le suivi des recommandations de l'OMS;

- Surveillance médicale des vols en provenance de la RDC.

>Améliorer les préparatifs à l'aéroport Mohammed V:

- Pré-positionnement des caméras thermiques;

- Fournir une ambulance avec un transporteur pour les maladies épidémiques.

>Améliorer le diagnostic et la prévention des cas potentiels:

- Fournir au laboratoire de référence de l'Institut Pasteur les moyens de diagnostic nécessaires;

- Préparer et équiper le centre de référence pour la prévention des maladies infectieuses mortelles.

Le 8 mai dernier, la République démocratique du Congo a annoncé de nouveaux cas de fièvre à virus d'Ebola. Au 6 juin, le nombre de contaminations enregistrées a atteint un total de 62 cas, dont 27 décès.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé que la propagation de cette épidémie au niveau international reste faible et n'a recommandé aucune restriction sur le commerce et le voyage vers la RDC.

En 2014, le Maroc avait déjà lancé son plan de veille et de lutte contre Ebola.

Lire aussi: Ebola, le nouveau plan national de veille et de lutte contre la maladie dévoilé

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.