Menu
facebook twitter
 
.
.
Page d'accueil SOCIETE

Retour d'un premier groupe d'ouvrières agricoles marocaines d'Espagne 

Jeudi 28 juin 2018 à 11h52
Retour d'un premier groupe d'ouvrières agricoles marocaines d'Espagne
 

Un premier groupe d'ouvrières agricoles marocaines est arrivé au Maroc après la fin de la période de travail dans les fermes de Huelva en Espagne. L'opératon de retour, qui a démarré début juin courant, se poursuit au 31 juillet prochain.

Lors d'une visite, mercredi 27 juin, au port de Tanger ville pour superviser cette opération et recueillir l'avis des ouvrières, le ministre de l'Emploi, Mohamed Yatim, se veut "serein".

"La période de travail pour la récolte des fruits rouges s'est déroulée dans de bonnes conditions", a dit le ministre.

"Plusieurs ouvrières, soit celles ayant bénéficié de cette opération à maintes reprises ou celles qui ont vécu cette expérience pour la première fois, ont formulé le souhait de renouveler cette opération, ce qui confirme que les conditions étaient effectivement "bonnes", a-t-il ajouté.

Il a également affirmé prendre toutes les mesures nécessaires dans le but d'assurer l'accompagnement des ouvrières saisonnières marocaines dans les exploitations agricoles espagnoles.

Le 28 mai dernier, la police nationale espagnole a arrêté un homme accusé d'agression sexuelle sur des ouvrières marocaines à Moguer, commune de la province de Huelva.

Une enquête a été ouverte par le procureur de Huelva après la réception d'une plainte déposée par la Direction générale des politiques migratoires du gouvernement andalou.

Le ministère marocain avait annoncé le lancement d'un numéro vert et d'un service d'encadrement des ouvrières par des médiatrices marocaines. 

La saison 2018 en chiffres

Selon un rapport de l'Anapec sur la campagne de cueillette des fraises et des fruits rouges à Huelva pour l'année 2018, l'opération de recrutement des ouvrières marocaines est considérée "parmi les expériences réussies au niveau du placement à l'international, compte tenu des résultats significatifs réalisés dans l'insertion professionnelle de la population rurale marocaine, précisant que le niveau de vie de cette population a connu une nette évolution grâce à l'augmentation significative de leurs revenus, ce qui a contribué à l'amélioration de leurs situations, tant sur le plan économique que social".

Le rapport souligne également que la campagne agricole au titre de l'année 2018 peut être qualifiée d'exceptionnelle et a été marquée par la réception par les autorités marocaines, après plusieurs années de stagnation dues à la crise économique en Espagne, d'une offre portant sur un nombre important d'opportunités d'emploi au profit des travailleuses marocaines dans les exploitations agricoles espagnoles, en particulier dans la province de Huelva et ceci suite aux différentes discussions entre les responsables marocains et leurs homologues espagnols.

Ces discussions ont abouti à l'octroi au Maroc d'un contingent de 7.000 opportunités d'emplois au profit des répétitrices pour une durée de trois mois, en plus d'une nouvelle offre d'emploi générique d'environ 11.000 emplois émanant de cinq associations d'entreprises agricoles espagnoles dans la province de Huelva, ajoute le rapport.

Un total de 10.339 ouvrières ont été ainsi sélectionnées par les représentants des cinq associations des entreprises agricoles espagnoles, selon la même source, qui précise que l'opération de sélection a rassemblé des ouvrières génériques dans 5 villes du Maroc, à savoir Agadir, Oujda, Meknès, Belksiri et Marrakech.

Quelque 16.787 autorisations ont été délivrées au titre de l'année 2018, contre 5.041 autorisations l'année écoulée. Le nombre des visas délivrés par le consulat d'Espagne à Tanger est de 15.333 répartis entre les répétitrices et les génériques, contre 4.621 visas octroyés en 2017.

D'après le rapport, l'opération d’appui au départ des ouvrières agricoles au niveau du port de Tanger ville a démarrée le 6 février 2018 jusqu’au 7 mai 2018. Les 49 départs ont concerné 110 groupes de travailleuses pour un effectif de 15.134 personnes.

Le processus d'emploi des travailleurs saisonniers en Espagne est encadré par l'accord de main-d'œuvre conclu entre les deux pays le 25 juillet 2001 et les offres d'emploi émanant de la partie espagnole sont traitées dans le strict respect des dispositions prévues par ledit accord et conformément aux procédures en vigueur à cet effet.

.
Signaler une erreurAjouter un commentaire
.
.

Votre commentaire

 

Il vous reste  caractères.
Code de sécurité
Rafraîchir

Accéder à la charte des commentaires »
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

- Médias 24 présente -

Le guide immobilier de Casablanca - Rabat

Le prix de vente du neuf et de l’occasion, quartier par quartier, appartements, villas, terrains

Guide offert par
.
.
.
.
.
.
 
Abonnez vous à nos newsletters et alertes
.
TOUT LE FIL
Close