Selon un sondage réalisé par Rekrute.com, 34% des sondés travaillent dans un domaine différent de celui de leurs études. La majorité des jeunes diplômés perçoivent un salaire inférieur à 4.000 DH net/mois.

En cette période de rentrée où les sessions de recrutement se multiplient, les jeunes diplômés s'attèlent à la recherche d’emploi.

Rekrute a réalisé un sondage (auprès de profils figurant sur la base de données du portail de recrutement) dont les résultats montrent que 34% sont des lauréats reconvertis vers d’autres domaines.

Les filières qui connaissent le plus grand taux de reconversion professionnelle sont:

- Sciences humaines et sociales

- Textile - Habillement - Mode

- Sciences

- Hôtellerie  - Restauration

- Information – Journalisme – Communication

Les raisons derrière la reconversion 

D’après les résultats, les sondés ont eu recours à une reconversion professionnelle principalement parce qu’il y’a manque d’offres d’emploi dans leurs domaines.

Ainsi, 67% des actifs de la fonction Information/journalisme/communication et 57% de la fonction Environnement et énergies ont choisi de se reconvertir à cause de la rareté des offres d’emploi dans ces domaines.

D’autres ont changé de domaine pour percevoir de meilleurs salaires. En effet, 50% des actifs de la fonction Sport/loisirs, 37% des actifs scientifiques et 33% de l’hôtellerie et la restauration ont changé de domaine parce qu'il ne leur offrait pas de salaires attractifs.

Les actifs des fonctions Textile/habillement/mode (67%), Sport/loisirs (50%) et Industrie/production/qualité (49%) ont changé de domaine parce qu’ils sont intéressés par une autre fonction.

Les jeunes actifs peu satisfaits de leur premier salaire

S’agissant des salaires, les sondés sont, de manière générale, peu satisfaits de leur premier package salarial.

Les lauréats des filières Environnement/Energies, Hôtellerie/Restauration ainsi que Sport/Loisirs sont les plus insatisfaits de leur premier salaire.

La majorité des jeunes diplômés, qu’ils soient issus d’écoles de commerce ou d'universités, ont un salaire inférieur à 4.000 DH/mois.

Les mieux lotis sont les ingénieurs. La majorité des lauréats d’écoles d’ingénieurs ont perçu un salaire compris entre 8.000 et 10.000 DH. Ils sont suivis par 29% des doctorants et 35% des titulaires de master, qui ont eu comme premier salaire entre 4.000 et 6.000 DH.

L’étude a permis également de dresser un top 5 des filières qui permettent aux lauréats de trouver un travail en moins de trois mois:

- Génie civil/Construction

- Hôtellerie/Restauration

- Information/Journalisme/Communication

- Industrie/Production

- Commerce/Marketing

S’agissant de la formation, aucune ne ressort particulièrement du lot. Parmi les personnes sondées, celles ayant suivi des formations au Maroc ou à l’étranger dans l’une des cinq filières, ont pu décrocher un travail en moins de 3 mois selon l’enquête.

Une légère différence entre les cycles de formation est néanmoins perçue:

- Formation en école/université marocaine: 47%                                                       

- Formation en école/université marocaine puis à l’étranger: 54%                

- Formation en école/université étrangère: 49%                                                    

- Formation en école/université étrangère puis au Maroc: 50%.

Il est à noter que l'enquête a été menée auprès de 4.312 personnes relevant de la base de données du portail de recrutement. 

Quoi de neuf ?
Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Selon un sondage réalisé par Rekrute.com, 34% des sondés travaillent dans un domaine différent de celui de leurs études. La majorité des jeunes diplômés perçoivent un salaire inférieur à 4.000 DH net/mois. 

En cette période de rentrée où les sessions de recrutement se multiplient, les jeunes diplômés s'attèlent à la recherche d’emploi.

Rekrute a réalisé un sondage (auprès de profils figurant sur la base de données du portail de recrutement) dont les résultats montrent que 34% sont des lauréats reconvertis vers d’autres domaines.

Les filières qui connaissent le plus grand taux de reconversion professionnelle sont:

- Sciences humaines et sociales

- Textile - Habillement - Mode

- Sciences

- Hôtellerie  - Restauration

- Information – Journalisme – Communication

Les raisons derrière la reconversion 

D’après les résultats, les sondés ont eu recours à une reconversion professionnelle principalement parce qu’il y’a manque d’offres d’emploi dans leurs domaines.

Ainsi, 67% des actifs de la fonction Information/journalisme/communication et 57% de la fonction Environnement et énergies ont choisi de se reconvertir à cause de la rareté des offres d’emploi dans ces domaines.

D’autres ont changé de domaine pour percevoir de meilleurs salaires. En effet, 50% des actifs de la fonction Sport/loisirs, 37% des actifs scientifiques et 33% de l’hôtellerie et la restauration ont changé de domaine parce qu'il ne leur offrait pas de salaires attractifs.

Les actifs des fonctions Textile/habillement/mode (67%), Sport/loisirs (50%) et Industrie/production/qualité (49%) ont changé de domaine parce qu’ils sont intéressés par une autre fonction.

Les jeunes actifs peu satisfaits de leur premier salaire

S’agissant des salaires, les sondés sont, de manière générale, peu satisfaits de leur premier package salarial.

Les lauréats des filières Environnement/Energies, Hôtellerie/Restauration ainsi que Sport/Loisirs sont les plus insatisfaits de leur premier salaire.

La majorité des jeunes diplômés, qu’ils soient issus d’écoles de commerce ou d'universités, ont un salaire inférieur à 4.000 DH/mois.

Les mieux lotis sont les ingénieurs. La majorité des lauréats d’écoles d’ingénieurs ont perçu un salaire compris entre 8.000 et 10.000 DH. Ils sont suivis par 29% des doctorants et 35% des titulaires de master, qui ont eu comme premier salaire entre 4.000 et 6.000 DH.

L’étude a permis également de dresser un top 5 des filières qui permettent aux lauréats de trouver un travail en moins de trois mois:

- Génie civil/Construction

- Hôtellerie/Restauration

- Information/Journalisme/Communication

- Industrie/Production

- Commerce/Marketing

S’agissant de la formation, aucune ne ressort particulièrement du lot. Parmi les personnes sondées, celles ayant suivi des formations au Maroc ou à l’étranger dans l’une des cinq filières, ont pu décrocher un travail en moins de 3 mois selon l’enquête.

Une légère différence entre les cycles de formation est néanmoins perçue:

- Formation en école/université marocaine: 47%                                                       

- Formation en école/université marocaine puis à l’étranger: 54%                

- Formation en école/université étrangère: 49%                                                    

- Formation en école/université étrangère puis au Maroc: 50%.

Il est à noter que l'enquête a été menée auprès de 4.312 personnes relevant de la base de données du portail de recrutement. 

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.