ROUND UP. Le Maroc entame ce lundi 29 octobre 2018, une ou deux semaines de transition pour l’adaptation à l’heure d’été, désormais appliquée toute l’année. L’économie, l’administration publique, les écoles, la vie sociale, vont être impactés et vont devoir s’adapter.

La décision d’adopter la même heure toute l’année, plutôt que d’effectuer des va-et-vient tous les six mois, s’est imposée d’elle-même. Avant même que l’Europe ne l’évoque à travers une consultation puis une décision, les Marocains ont été nombreux depuis deux années à critiquer ces changements désagréables, voire déstabilisants.

Le système où l’heure légale change tous les six mois est né en Europe dans les années 70, dans un objectif d’économie d’énergie. Le Maroc avait fini par y souscrire, pour la même raison et pour ne pas avoir un décalage trop important avec les marchés européens.

>>Mise à jour : GMT+1: Le ministère de l'Education nationale va modifier les nouveaux horaires

En décidant de maintenir une heure inchangée toute l’année, le Maroc avait le choix entre choisir l’heure d’hiver ou l’heure d’été.

Le choix a été de maintenir l’heure d’été mais à titre expérimental.

Le ministère de la réforme de l'administration et de la fonction publique a publié sur sa page Facebook, les pages de garde d’une étude en 8 volumes, réalisée apparemment par PwC, mais sans mettre en ligne le contenu de cette étude.

Les avantages et les inconvénients

Chaque changement d’heure, dans un sens ou dans l’autre, provoque des perturbations proches du décalage horaire pendant trois à quatre jours, chez les séniors et les enfants, ainsi que les personnes fragiles ou vulnérables. Ce type de perturbations est limité, car il s’agit seulement d’une heure de décalage. L’éventuelle existence de perturbations graves sur la santé, ne fait pas l’unanimité des experts, loin de là.

De même, il n’y a aucune certitude sur la réalité des économies d’énergie. Les études réalisées divergent selon les pays et les auteurs. Certaines études évoquent une économie de 0,5% de la consommation annuelle. D’autres une économie de seulement 0,1%.

La liste des impacts possibles ou imaginables est longue. Cela va de l’agriculture aux vaches laitières ; de la criminalité aux accidents de la route ; de la synthèse de vitamine D à la pratique sportive etc… Tous ces sujets ont fait l’objet d’études en Europe, sans permettre d’aboutir à une conclusion tranchée. A chaque fois qu’il y a eu un impact mesuré, il s’est avéré faible et souvent discutable.

Une seule conclusion s’impose, au Maroc et à l’étranger: il est préférable d’arrêter ce changement semestriel alors que les avantages sont difficilement mesurables et que les inconvénients existent tout en étant diffus.

Heure d’hiver ou heure d’été?

L’heure d’hiver, on connaît.

L’heure d’été appliquée en hiver, c’est inédit au Maroc.

En réalité, la différence se situe au niveau de l’adaptation de nos activités à l’éclairage diurne.

Heure d’hiver ou d’été, la durée de nos journées ne change pas. Il y a uniquement un décalage. Le jour se lève une heure plus tard et s’achève une heure plus tard également.

Les graphiques ci-dessous donnent des exemples (ici, il s’agit de la ville de Casablanca) :

 

Graphiques réalisés par https://ptaff.ca

Au moment des journées les plus courtes (aux alentours du 21 décembre), le soleil pointera désormais entre 07H30 et 07H45 du matin. Ce qui signifie que le jour ne se lèvera qu’entre 08H30 et 08H45.

Par contre, en fin de journée, nous gagnerons une heure supplémentaire de clarté. Le soleil se couchera plus tard, vers 18h30 au lieu de 17H30 (avec les variations régionales).

Les principaux éléments de conclusion sont les suivants :

-l’heure d’été toute l’année, c’est une heure supplémentaire de clarté en fin de journée.

-c’est aussi une adaptation au rythme européen, valable pour les échanges économiques et commerciaux.

-elle impose toutefois une adaptation des horaires de cours dans les écoles qui vont être reculés pour démarrer à 09H00. La pause du midi sera réduite à une heure (de 13H à 14H) et le gouvernement promet une adaptation dans les écoles (gardiennage des enfants par exemple).

-les nouveaux horaires dans les écoles vont imposer un changement d’horaire des administrations publiques et probablement dans une partie du secteur privé.

Ces adaptations seront l’un des principaux sujets de l’actualité au cours de la semaine prochaine. Et n'oublions pas qu'il s'agit d'une mesure expérimentale.

Pour les écoles, l’entrée en vigueur des nouveaux horaires aura lieu le mercredi 7 novembre.

Vente aux enchères
Quoi de neuf ?
Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

ROUND UP. Le Maroc entame ce lundi 29 octobre 2018, une ou deux semaines de transition pour l’adaptation à l’heure d’été, désormais appliquée toute l’année. L’économie, l’administration publique, les écoles, la vie sociale, vont être impactés et vont devoir s’adapter.

La décision d’adopter la même heure toute l’année, plutôt que d’effectuer des va-et-vient tous les six mois, s’est imposée d’elle-même. Avant même que l’Europe ne l’évoque à travers une consultation puis une décision, les Marocains ont été nombreux depuis deux années à critiquer ces changements désagréables, voire déstabilisants.

Le système où l’heure légale change tous les six mois est né en Europe dans les années 70, dans un objectif d’économie d’énergie. Le Maroc avait fini par y souscrire, pour la même raison et pour ne pas avoir un décalage trop important avec les marchés européens.

>>Mise à jour : GMT+1: Le ministère de l'Education nationale va modifier les nouveaux horaires

En décidant de maintenir une heure inchangée toute l’année, le Maroc avait le choix entre choisir l’heure d’hiver ou l’heure d’été.

Le choix a été de maintenir l’heure d’été mais à titre expérimental.

Le ministère de la réforme de l'administration et de la fonction publique a publié sur sa page Facebook, les pages de garde d’une étude en 8 volumes, réalisée apparemment par PwC, mais sans mettre en ligne le contenu de cette étude.

Les avantages et les inconvénients

Chaque changement d’heure, dans un sens ou dans l’autre, provoque des perturbations proches du décalage horaire pendant trois à quatre jours, chez les séniors et les enfants, ainsi que les personnes fragiles ou vulnérables. Ce type de perturbations est limité, car il s’agit seulement d’une heure de décalage. L’éventuelle existence de perturbations graves sur la santé, ne fait pas l’unanimité des experts, loin de là.

De même, il n’y a aucune certitude sur la réalité des économies d’énergie. Les études réalisées divergent selon les pays et les auteurs. Certaines études évoquent une économie de 0,5% de la consommation annuelle. D’autres une économie de seulement 0,1%.

La liste des impacts possibles ou imaginables est longue. Cela va de l’agriculture aux vaches laitières ; de la criminalité aux accidents de la route ; de la synthèse de vitamine D à la pratique sportive etc… Tous ces sujets ont fait l’objet d’études en Europe, sans permettre d’aboutir à une conclusion tranchée. A chaque fois qu’il y a eu un impact mesuré, il s’est avéré faible et souvent discutable.

Une seule conclusion s’impose, au Maroc et à l’étranger: il est préférable d’arrêter ce changement semestriel alors que les avantages sont difficilement mesurables et que les inconvénients existent tout en étant diffus.

Heure d’hiver ou heure d’été?

L’heure d’hiver, on connaît.

L’heure d’été appliquée en hiver, c’est inédit au Maroc.

En réalité, la différence se situe au niveau de l’adaptation de nos activités à l’éclairage diurne.

Heure d’hiver ou d’été, la durée de nos journées ne change pas. Il y a uniquement un décalage. Le jour se lève une heure plus tard et s’achève une heure plus tard également.

Les graphiques ci-dessous donnent des exemples (ici, il s’agit de la ville de Casablanca) :

 

Graphiques réalisés par https://ptaff.ca

Au moment des journées les plus courtes (aux alentours du 21 décembre), le soleil pointera désormais entre 07H30 et 07H45 du matin. Ce qui signifie que le jour ne se lèvera qu’entre 08H30 et 08H45.

Par contre, en fin de journée, nous gagnerons une heure supplémentaire de clarté. Le soleil se couchera plus tard, vers 18h30 au lieu de 17H30 (avec les variations régionales).

Les principaux éléments de conclusion sont les suivants :

-l’heure d’été toute l’année, c’est une heure supplémentaire de clarté en fin de journée.

-c’est aussi une adaptation au rythme européen, valable pour les échanges économiques et commerciaux.

-elle impose toutefois une adaptation des horaires de cours dans les écoles qui vont être reculés pour démarrer à 09H00. La pause du midi sera réduite à une heure (de 13H à 14H) et le gouvernement promet une adaptation dans les écoles (gardiennage des enfants par exemple).

-les nouveaux horaires dans les écoles vont imposer un changement d’horaire des administrations publiques et probablement dans une partie du secteur privé.

Ces adaptations seront l’un des principaux sujets de l’actualité au cours de la semaine prochaine. Et n'oublions pas qu'il s'agit d'une mesure expérimentale.

Pour les écoles, l’entrée en vigueur des nouveaux horaires aura lieu le mercredi 7 novembre.

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.