Plan Santé 2025: Les détails de la nouvelle stratégie

Le Plan Santé 2025, dont les grandes lignes ont été approuvées en Conseil de gouvernement le 19 avril 2018, n'a pas encore été dévoilé officiellement par le ministère de la Santé. Médias24 a pu le consulter. Il repose sur 25 axes et 125 actions et nécessitera au moins 24 milliards de DH d'investissements. Notons que des arbitrages budgétaires sont encore nécessaires et les récentes directives royales n'ont pas encore été intégrées à ce document.

Le futur Plan Santé 2025 s’inscrira dans la continuité des plans 2012-2016 et 2017-2021. Ses grandes lignes ont été approuvées en Conseil de Gouvernement le 19 avril 2018. S'en est suivi un processus de préparation qui a nécessité près de six mois d'étude et l'implication de plusieurs parties prenantes.

Cette nouvelle stratégie repose, dans sa plus récente version, sur :

- 1 vision : mettre le citoyen au centre du système national de santé.

- 6 valeurs : Equité, Solidarité, Accessibilité, Qualité, Performance, Redevabilité

- 3 grands piliers : Organisation et développement de l’offre de soins en vue d’améliorer l’accès aux services de santé ; Renforcement des programmes nationaux de santé et de lutte contre les maladies ; Amélioration de la gouvernance et optimisation de l’allocation et de l’utilisation des ressources.

- 25 axes d’intervention et 125 actions contenant chacune une série de mesures d’exécution.

La mise en œuvre de la stratégie nécessitera au moins un investissement estimé à 24 milliards de DH, sachant que les arbitrages budgétaires ne sont pas achevés :

- 14 milliards pour l’amélioration de la capacité de l’offre hospitalière.

- 10 milliards de DH pour le renforcement des différents programmes nationaux de santé et de lutte contre les maladies.

Les financements seront mobilisés de la manière suivante, selon cette version du plan :

- 12 milliards de DH sur le budget général de l’Etat

- 8 milliards de DH dans le cadre de l’emprunt et du PPP

- 1 milliard de DH à travers le partenariat national et les collectivités territoriales

- 2 milliards de DH à travers la coopération internationale

- 1 milliard de DH sous forme de recettes fiscales nouvelles (TIC…)

En plus des dépenses d’investissement, la réalisation du plan nécessitera un budget de fonctionnement de 37 milliards de DH. Ce budget sera pris en charge par le budget général de l’Etat.

Le financement du Plan Santé 2025 s’appuiera en outre sur une approche visant la rationalisation des dépenses et l’optimisation des ressources allouées "grâce à l’accélération de la mise œuvre d’une gouvernance financière au niveau de l’ensemble des structures sanitaires centrales et déconcentrées et au niveau des entités décentralisées sous tutelle du ministère de la Santé (CHU, IPM, ANAM)", précise la stratégie.

De plus, le ministère de la santé compte financer le plan en se basant sur une série de mesures alternatives de financement.

Cliquez sur l'image ci dessous pour consulter les détails des actions et des mesures de financement. Nous précisons que cette version n'intègre pas encore totalement les récentes directives royales sur la santé publique, qui datent du 7 novembre dernier.


 

>>Lire aussi: Santé publique: le Roi veut des améliorations concrètes et rapides

 

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel
Rendez-vous Partenaires
Plan Santé 2025: Les détails de la nouvelle stratégie

Le Plan Santé 2025, dont les grandes lignes ont été approuvées en Conseil de gouvernement le 19 avril 2018, n'a pas encore été dévoilé officiellement par le ministère de la Santé. Médias24 a pu le consulter. Il repose sur 25 axes et 125 actions et nécessitera au moins 24 milliards de DH d'investissements. Notons que des arbitrages budgétaires sont encore nécessaires et les récentes directives royales n'ont pas encore été intégrées à ce document.

Le futur Plan Santé 2025 s’inscrira dans la continuité des plans 2012-2016 et 2017-2021. Ses grandes lignes ont été approuvées en Conseil de Gouvernement le 19 avril 2018. S'en est suivi un processus de préparation qui a nécessité près de six mois d'étude et l'implication de plusieurs parties prenantes.

Cette nouvelle stratégie repose, dans sa plus récente version, sur :

- 1 vision : mettre le citoyen au centre du système national de santé.

- 6 valeurs : Equité, Solidarité, Accessibilité, Qualité, Performance, Redevabilité

- 3 grands piliers : Organisation et développement de l’offre de soins en vue d’améliorer l’accès aux services de santé ; Renforcement des programmes nationaux de santé et de lutte contre les maladies ; Amélioration de la gouvernance et optimisation de l’allocation et de l’utilisation des ressources.

- 25 axes d’intervention et 125 actions contenant chacune une série de mesures d’exécution.

La mise en œuvre de la stratégie nécessitera au moins un investissement estimé à 24 milliards de DH, sachant que les arbitrages budgétaires ne sont pas achevés :

- 14 milliards pour l’amélioration de la capacité de l’offre hospitalière.

- 10 milliards de DH pour le renforcement des différents programmes nationaux de santé et de lutte contre les maladies.

Les financements seront mobilisés de la manière suivante, selon cette version du plan :

- 12 milliards de DH sur le budget général de l’Etat

- 8 milliards de DH dans le cadre de l’emprunt et du PPP

- 1 milliard de DH à travers le partenariat national et les collectivités territoriales

- 2 milliards de DH à travers la coopération internationale

- 1 milliard de DH sous forme de recettes fiscales nouvelles (TIC…)

En plus des dépenses d’investissement, la réalisation du plan nécessitera un budget de fonctionnement de 37 milliards de DH. Ce budget sera pris en charge par le budget général de l’Etat.

Le financement du Plan Santé 2025 s’appuiera en outre sur une approche visant la rationalisation des dépenses et l’optimisation des ressources allouées "grâce à l’accélération de la mise œuvre d’une gouvernance financière au niveau de l’ensemble des structures sanitaires centrales et déconcentrées et au niveau des entités décentralisées sous tutelle du ministère de la Santé (CHU, IPM, ANAM)", précise la stratégie.

De plus, le ministère de la santé compte financer le plan en se basant sur une série de mesures alternatives de financement.

Cliquez sur l'image ci dessous pour consulter les détails des actions et des mesures de financement. Nous précisons que cette version n'intègre pas encore totalement les récentes directives royales sur la santé publique, qui datent du 7 novembre dernier.


 

>>Lire aussi: Santé publique: le Roi veut des améliorations concrètes et rapides

 

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.