Menu
facebook twitter
 
.
.
Page d'accueil SOCIETELe Maroc s'engage en faveur des enfants de la rue

Le Maroc s'engage en faveur des enfants de la rue  

Dimanche 25 novembre 2018 à 14h19
Le Maroc s'engage en faveur des enfants de la rue
 

Le projet national pilote "Rabat: ville sans enfants en situations de rue" a été lancé samedi 24 novembre à Marrakech, par la Princesse Lalla Meryem. Il vise à intégrer la question de l’enfance dans la politique urbaine et à éradiquer, à terme, le phénomène des enfants en situations de rue.

Rendre la dignité à tous les enfants en situations de rue. C'est l'objectif que veulent se fixer les villes africaines dans le cadre d'une vaste campagne "Pour des villes africaines sans enfants en situations de rue", lancée le 24 novembre en marge de la 8e édition du Sommet Africités, organisé à Marrakech.

Au Maroc, l'Observateur national des droits de l’enfant (ONDE), présidé par la Princesse Lalla Meryem, annonce un "engagement concret" du Royaume en lançant la dynamique au niveau national via "Rabat: une ville sans enfants en situations de rue".

L’initiative vise à intégrer la question de l’enfance dans la politique urbaine, la gouvernance, les programmes et plans de développement des villes et des territoires locaux et ainsi, contribuer à protéger l’enfance et à éradiquer, à terme, le phénomène des enfants en situations de rue, souvent oubliés.

Concrètement, chaque ville engagée mettra en œuvre une stratégie urbaine adaptée de réintégration des enfants en situations de rue. Une expertise méthodologique et programmatique pour l’opérationnalisation de cette dynamique sera préparée par l’ONDE. Le CGLUA (Cités et gouvernements locaux unis d’Afrique) en garantira le suivi et la mobilisation des villes. De leur côté, l’Unicef et la coopération internationale auront un rôle d’appui dans la mobilisation des expertises techniques et des ressources financières.

 Pour une baisse du nombre d’enfants de la rue d’ici 2030

Le plan d’actions s’appuie sur la mobilisation du plus grand nombre possible de villes et territoires locaux et régionaux africains selon une approche décentralisée. L’engagement est formalisé par des protocoles d’entente avec les présidents des Conseils des villes et des collectivités territoriales d’Afrique. L’objectif principal étant de contribuer et de voir baisser au moins 25% le nombre d’enfants de la rue en Afrique, d’ici 2030.

La protection et la réintégration des enfants en situations de rue constituent un des volets importants de la campagne. Pour cela, des outils et des dispositifs seront regroupés dans le kit "villes protectrices de ses enfants" et remis aux villes adhérentes.

Lire aussi: 30 millions d'enfants vivent dans la rue en Afrique

Un suivi-évaluation (notation et classement des villes) avec notamment l’octroi du label "Villes dignes de ses enfants" et du "Prix Lalla Meryem" pour les villes plus performantes sera ensuite mis en place.

Tous les 3 ans, un rapport global et analytique sera élaboré. Les résultats seront présentés lors de chaque édition du Sommet Africités et partagés au niveau des organismes panafricains et internationaux et des Nations unies.

La cérémonie du 24 novembre a été marquée par un discours du Roi Mohammed VI, ainsi que les signatures de conventions entre l’ONDE et le CGLUA et entre l’ONDE et l’Unicef.

Une convention multipartite a été également signée entre l’ONDE, les ministres 

.
Signaler une erreurAjouter un commentaire
.
.

Votre commentaire

 

Il vous reste  caractères.
Code de sécurité
Rafraîchir

Accéder à la charte des commentaires »
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

- Médias 24 présente -

Le guide immobilier de Casablanca - Rabat

Le prix de vente du neuf et de l’occasion, quartier par quartier, appartements, villas, terrains

.
.
.
.
.
.
 
Abonnez vous à nos newsletters et alertes
.
TOUT LE FIL
Close