L’Egypte accueillera en juin 2019, et pour la 5e fois (après 1959, 1974, 1986, 2006), la Coupe d’Afrique des Nations. L’annonce a été faite le mardi 8 janvier au Sénégal, à l’issue d’une réunion du conseil exécutif de la CAF. Médias 24 vous propose ce premier guide pour organiser votre voyage, afin d’assister aux matchs des Lions de l’Atlas lors de cette compétition.

Ahmad Ahmad, président de la Confédération d’Afrique de football, a annoncé mardi 8 janvier, que l’Egypte est le pays hôte de la CAN 2019, suite à une réunion du Conseil exécutif de la Confédération qui s'est tenue au Sénégal.

L'annonce intervient après la décision de la CAF de retirer au Cameroun l’organisation de la compétition, le 30 novembre dernier, suite à des retards dans l’avancement des travaux de préparation. Avec 16 voix, l’Egypte a remporté la partie contre l’Afrique du Sud (une voix). Les deux pays étaient les seuls candidats.

La CAN 2019 aura lieu du 15 juin au 13 juillet 2019. Elle connaîtra la participation de 24 équipes, dont le Maroc.

Les stades qui accueilleront les matches de la CAN 2019

Selon le ministre égyptien de la Jeunesse et des sports, Achraf Sobhi, une réunion sera prochainement organisée avec la Fédération égyptienne de football (EFA) pour annoncer officiellement les noms des stades qui accueilleront les matchs de la compétition africaine en juin prochain.

Les installations qui seront mises à la disposition des équipes et des supporters, ainsi que tous les aspects de l’organisation de la CAN seront au menu de cette réunion.

En décembre dernier, le président de l'EFA, Hany Abou Rida, cité par BeIN Sport, a indiqué que les matchs auront lieu dans huit stades, répartis dans les gouvernorats du Caire, d'Alexandrie (nord), de Suez et d'Ismaïlia (est).

Il s’agit du :

Stade international du Caire (gouvernorat du Caire, à près de 20 à 30 minutes de l'aéroport du Caire en taxi ou en voiture, selon l'itinéraire emprunté);

Stade Ismailia (gouvernorat d'Ismailia, entre 1h40 et 2h00 de l'aéroport du Caire en taxi ou en voiture, selon l'itinéraire emprunté);

Stade Al Salam (gouvernorat du Caire, à près de 28 à 42 minutes de l'aéroport du Caire en taxi ou en voiture, selon l'itinéraire emprunté);

Stade d'Alexandrie (gouvernorat d'Alexandrie, à près de 23 à 28 minutes de l'aéroport d'Alexandrie en taxi ou en voiture, selon l'itinéraire emprunté);

Stade Burj al Arabe (gouvernorat d'Alexandrie, entre 33 et 40 minutes de l'aéroport d'Alexandrie en taxi ou en voiture, selon l'itinéraire emprunté);

Stade académique militaire du Caire (gouvernorat du Caire, à près de 11 à 14 minutes de l'aéroport du Caire en taxi ou en voiture, selon l'itinéraire emprunté);

Stade Suez (gouvernorat de Suez, à près d'une heure et 33 minutes de l'aéroport du Caire en taxi ou en voiture);

Stade du 30 juin (gouvernorat du Caire, entre 30 et 35 minutes de l'aéroport du Caire en taxi ou en voiture). 

Les stades Osman Ahmed Osman (gouvernorat du Caire, à environ 40 minutes de l'aéroport du Caire), Petro sport (gouvernorat du Caire), ainsi que d'autres, seront quant à eux dédiés à la préparation des équipes.

Dans la capsule vidéo diffusée à l'occasion de la présentation du dossier égyptien au Sénégal, on n’y voit que 6 stades: stade de Port-Said (gouvernorat de Pord Said, à près de 3h du Caire), stade Ismailia, stade d'Alexandrie, stade Al Salam, stade Suez et le stade du Caire.

Comment se rendre en Egypte? 

Pour préparer votre voyage en Egypte, il est nécessaire d'attendre le calendrier de la compétition, afin de choisir les matches auxquels vous voulez assister. 

Notons que les vols directs entre le Maroc et l'Egypte n'existent qu'entre Casablanca et Le Caire, à bord de Royal Air Maroc ou Egyptair. Pour se rendre dans les autres villes égyptiennes, des escales sont nécessaires. Bien sûr, sauf programme spécial de la RAM.

Ainsi, un billet entre Casablanca et Le Caire sur RAM (A/R), pour une semaine -soit du 15 juin 2019, jour du démarrage de la compétition, au 22 juin- vous coûtera 5.200 DH (le prix indiqué sur le site de la RAM le jeudi 10 janvier).

Un billet A/R entre Casablanca et Le Caire sur Egyptair, pour la même période, vous coûtera près de 4.000 DH (prix indiqué sur les comparateurs de prix en ligne).

Un vol Aller sur la RAM et retour sur Egyptair, pour la même période, vous coûtera près de 4.700 DH (prix indiqué sur les comparateurs de prix en ligne). 

Il est également à noter que les prix des billets d'avion varient selon les dates des vols choisis (A/R), l'heure du vol, la compagnie aérienne choisie, et de la nature du vol (vol direct ou avec escales).

Pour se rendre aux stades situés dans les gouvernorats du Caire, de Suez ou d'Ismailia, il suffit de prendre un vol direct Casablanca - Le Caire, l'aéroport du Caire étant le plus proche. 

Pour se rendre aux stades qui se trouvent au gouvernorat d'Alexandrie, le mieux est de prendre un billet vers l'aéroport d'Alexandrie (avec escale).

Qu'en est-il des hôtels ?

En raison de la forte dévaluation de la monnaie égyptienne, le change vous sera très favorable. Le coût du séjour s'en trouvera fortement réduit. D'un autre côté, l'organisation d'une coupe d'Afrique tirera une partie des prix vers le haut, en augmentant la demande.

Comme pour les billets d'avion, les prix des hôtels varient selon leur catégorie (3 étoiles, 4* ou 5*...), leur emplacement, le jour de la réservation, ainsi que l'option choisie (avec petit-déjeuner, demi-pension...).... 

A titre d'exemple, pour 7 nuits (du 15 au 22 juin) pour une personne, les prix des hôtels 5*, dans le gouvernorat du Caire, sont à partir de 5.400 DH (prix affichés sur Booking le jeudi 10 janvier). 

L'hôtel Le Meridien Cairo Airport 5*, proche de l'aéroport du Caire, est proposé à 9.249 DH (7 nuits pour une personne). L'hôtel Al Masa, 5*, à 0,9 km du stade du Caire est quant à lui à 6.160 DH (7 nuits pour une personne). 

Les prix sont beaucoup moins chers pour les hôtels 3* et 4*. Par exemple, l'hôtel Aracan Pyramids hotel 4*, à 8 km du centre ville du Caire, est proposé à 1.590 DH (7 nuits pour une personne).

Dans le gouvernorat d'Ismaïlia, le Tolip El Forsan Hotel 5*, à 4 minutes du stade d'Ismaïlia, est  à 3.303 DH (7 nuits pour une personne).

Pour le gouvernorat d'Alexandrie, l'Hôtel Delta 3*, qui est à 1 km du stade d'Alexandrie, vous coûtera 2.082 DH (7 nuits pour une personne), selon les prix affichés sur booking le jeudi 10 janvier. L'hôtel Africana & spa est pour sa part plus proche du stade Borj Al Arab (4,8 km). 7 nuits vous coûteront 6.624 DH.

Enfin, pour passer 7 nuits au Chalet Mousa Coast Resort, le plus proche du stade Suez (16 km), il faudra débourser 3.577 DH. 

Pour faciliter la tâche aux supporters, des packs seront sans doute proposés par la RAM et les agences de voyages marocaines, comme en Russie 2018.

Le visa nécessite 3 à 4 semaines 

Pour assister aux matchs des Lions de l'Atlas, ou encore d'autres équipes africaines à la CAN 2019, un visa s'impose pour entrer en Egypte.  Ceci, sauf dispositions spéciales pour la Coupe d'Afrique.

Pour cela, vous devez disposer d'un passeport avec une validité de 6 mois, deux photos 4*6, et faire une demande de visa.

Commencez tout d'abord par remplir le formulaire de demande de visa en cliquant ici. La réponse vous sera envoyée par mail après deux ou trois semaines. 

Si votre demande est acceptée, rendez vous à l'ambassade d'Egypte à Rabat pour présenter votre passeport et vos photos, ainsi que 450 DH. Le visa vous est ensuite délivré après 3 jours. 

Lekjaâ confiant pour le Maroc

24 équipes participeront à la CAN 2019, dont le Maroc. 

Après l'annonce du nom du pays hôte mardi à Dakar, Fouzi Lekjaa, président de la Fédération marocaine de football (FRMF), a réaffirmé au micro de Radio Mars, l'ambition marocaine de remporter la CAN 2019.

"Cette ambition est légitime", a-t-il martelé. Il a évoqué même un titre continental qui doit "revenir naturellement" au Maroc, au vu des performances et de la qualité du jeu du Onze national. A ce jour, le Maroc n'a remporté qu'un seul titre continental, en 1976 à Addis Abeba. 

Accompagnés du sélectionneur national Hervé Renard, les Lions de l'Atlas se sont bien battus au Mondial 2018. 

Quid de la sécurité?

Dans la foulée de l'annonce de la décision de la CAF mardi, les responsables égyptiens ont multiplié les déclarations rassurantes sur le sujet sensible de la sécurité.

"Il y a de grands projets concernant la sécurité", a assuré M. Abou Rida devant la presse à Dakar. "Je pense que nous n'aurons aucun problème", a-t-il ajouté.

"Nous sommes un pays sûr", a également martelé Karam Kurdi, membre du conseil d'administration de l'EFA.

Si l'Egypte a déjà organisé la CAN sur son sol à quatre reprises, c'est la première fois qu'elle assure cette tâche depuis la révolution de 2011 qui a mis fin au régime du président Hosni Moubarak, et plongé le pays dans l'instabilité sécuritaire.

Pour H.A. Hellyer, membre associé du Royal United Services Institute, "cela montre que Le Caire est entièrement réhabilité pour le secteur du sport africain, mais je pense que c'était déjà le cas depuis un moment. Je suppose que les exigences de sécurité seront fortes, mais sur ça je pense que Le Caire peut le faire".

Au même sujet, le ministre égyptien de la Jeunesse et des sports a déclaré que "l'Egypte est prête à accueillir le tournoi". Lors d'une allocution retransmise à la télévision, il a assuré que le pays "serait à la hauteur de la confiance (accordée)".

L'organisation de compétitions de football en Egypte ces dernières années a pourtant été émaillée de violences.

Depuis la destitution par l'armée du président Mohamed Morsi en 2013, à la faveur de manifestations massives contre ce dernier, les rassemblements populaires de grande ampleur sont devenus rares, en particulier autour des stades de football.

Ces derniers ont souvent été secoués de violences sporadiques, qui concernent toutefois davantage les matches locaux.

En février 2012, au moins 74 personnes, pour la plupart des supporters d'Al-Ahly, sont mortes dans des heurts au stade de Port-Saïd (nord) après une rencontre entre le club cairote et l'équipe locale d'Al-Masry.

Ces violences avaient conduit à l'interdiction aux supporters d'assister aux matches. La mesure a été par la suite assouplie, puis d'autres violences ont eu lieu.

Les autorités ont décidé en 2018 de permettre leur retour progressif. Certaines rencontres, jugées sensibles, se déroulent encore sans public.

Au-delà des violences dans les stades, l'Egypte est également confrontée à des groupes extrémistes dont les attaques ont tué des centaines de membres des forces de sécurité, mais aussi des civils, notamment des chrétiens coptes et des touristes étrangers.

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

L’Egypte accueillera en juin 2019, et pour la 5e fois (après 1959, 1974, 1986, 2006), la Coupe d’Afrique des Nations. L’annonce a été faite le mardi 8 janvier au Sénégal, à l’issue d’une réunion du conseil exécutif de la CAF. Médias 24 vous propose ce premier guide pour organiser votre voyage, afin d’assister aux matchs des Lions de l’Atlas lors de cette compétition.

Ahmad Ahmad, président de la Confédération d’Afrique de football, a annoncé mardi 8 janvier, que l’Egypte est le pays hôte de la CAN 2019, suite à une réunion du Conseil exécutif de la Confédération qui s'est tenue au Sénégal.

L'annonce intervient après la décision de la CAF de retirer au Cameroun l’organisation de la compétition, le 30 novembre dernier, suite à des retards dans l’avancement des travaux de préparation. Avec 16 voix, l’Egypte a remporté la partie contre l’Afrique du Sud (une voix). Les deux pays étaient les seuls candidats.

La CAN 2019 aura lieu du 15 juin au 13 juillet 2019. Elle connaîtra la participation de 24 équipes, dont le Maroc.

Les stades qui accueilleront les matches de la CAN 2019

Selon le ministre égyptien de la Jeunesse et des sports, Achraf Sobhi, une réunion sera prochainement organisée avec la Fédération égyptienne de football (EFA) pour annoncer officiellement les noms des stades qui accueilleront les matchs de la compétition africaine en juin prochain.

Les installations qui seront mises à la disposition des équipes et des supporters, ainsi que tous les aspects de l’organisation de la CAN seront au menu de cette réunion.

En décembre dernier, le président de l'EFA, Hany Abou Rida, cité par BeIN Sport, a indiqué que les matchs auront lieu dans huit stades, répartis dans les gouvernorats du Caire, d'Alexandrie (nord), de Suez et d'Ismaïlia (est).

Il s’agit du :

Stade international du Caire (gouvernorat du Caire, à près de 20 à 30 minutes de l'aéroport du Caire en taxi ou en voiture, selon l'itinéraire emprunté);

Stade Ismailia (gouvernorat d'Ismailia, entre 1h40 et 2h00 de l'aéroport du Caire en taxi ou en voiture, selon l'itinéraire emprunté);

Stade Al Salam (gouvernorat du Caire, à près de 28 à 42 minutes de l'aéroport du Caire en taxi ou en voiture, selon l'itinéraire emprunté);

Stade d'Alexandrie (gouvernorat d'Alexandrie, à près de 23 à 28 minutes de l'aéroport d'Alexandrie en taxi ou en voiture, selon l'itinéraire emprunté);

Stade Burj al Arabe (gouvernorat d'Alexandrie, entre 33 et 40 minutes de l'aéroport d'Alexandrie en taxi ou en voiture, selon l'itinéraire emprunté);

Stade académique militaire du Caire (gouvernorat du Caire, à près de 11 à 14 minutes de l'aéroport du Caire en taxi ou en voiture, selon l'itinéraire emprunté);

Stade Suez (gouvernorat de Suez, à près d'une heure et 33 minutes de l'aéroport du Caire en taxi ou en voiture);

Stade du 30 juin (gouvernorat du Caire, entre 30 et 35 minutes de l'aéroport du Caire en taxi ou en voiture). 

Les stades Osman Ahmed Osman (gouvernorat du Caire, à environ 40 minutes de l'aéroport du Caire), Petro sport (gouvernorat du Caire), ainsi que d'autres, seront quant à eux dédiés à la préparation des équipes.

Dans la capsule vidéo diffusée à l'occasion de la présentation du dossier égyptien au Sénégal, on n’y voit que 6 stades: stade de Port-Said (gouvernorat de Pord Said, à près de 3h du Caire), stade Ismailia, stade d'Alexandrie, stade Al Salam, stade Suez et le stade du Caire.

Comment se rendre en Egypte? 

Pour préparer votre voyage en Egypte, il est nécessaire d'attendre le calendrier de la compétition, afin de choisir les matches auxquels vous voulez assister. 

Notons que les vols directs entre le Maroc et l'Egypte n'existent qu'entre Casablanca et Le Caire, à bord de Royal Air Maroc ou Egyptair. Pour se rendre dans les autres villes égyptiennes, des escales sont nécessaires. Bien sûr, sauf programme spécial de la RAM.

Ainsi, un billet entre Casablanca et Le Caire sur RAM (A/R), pour une semaine -soit du 15 juin 2019, jour du démarrage de la compétition, au 22 juin- vous coûtera 5.200 DH (le prix indiqué sur le site de la RAM le jeudi 10 janvier).

Un billet A/R entre Casablanca et Le Caire sur Egyptair, pour la même période, vous coûtera près de 4.000 DH (prix indiqué sur les comparateurs de prix en ligne).

Un vol Aller sur la RAM et retour sur Egyptair, pour la même période, vous coûtera près de 4.700 DH (prix indiqué sur les comparateurs de prix en ligne). 

Il est également à noter que les prix des billets d'avion varient selon les dates des vols choisis (A/R), l'heure du vol, la compagnie aérienne choisie, et de la nature du vol (vol direct ou avec escales).

Pour se rendre aux stades situés dans les gouvernorats du Caire, de Suez ou d'Ismailia, il suffit de prendre un vol direct Casablanca - Le Caire, l'aéroport du Caire étant le plus proche. 

Pour se rendre aux stades qui se trouvent au gouvernorat d'Alexandrie, le mieux est de prendre un billet vers l'aéroport d'Alexandrie (avec escale).

Qu'en est-il des hôtels ?

En raison de la forte dévaluation de la monnaie égyptienne, le change vous sera très favorable. Le coût du séjour s'en trouvera fortement réduit. D'un autre côté, l'organisation d'une coupe d'Afrique tirera une partie des prix vers le haut, en augmentant la demande.

Comme pour les billets d'avion, les prix des hôtels varient selon leur catégorie (3 étoiles, 4* ou 5*...), leur emplacement, le jour de la réservation, ainsi que l'option choisie (avec petit-déjeuner, demi-pension...).... 

A titre d'exemple, pour 7 nuits (du 15 au 22 juin) pour une personne, les prix des hôtels 5*, dans le gouvernorat du Caire, sont à partir de 5.400 DH (prix affichés sur Booking le jeudi 10 janvier). 

L'hôtel Le Meridien Cairo Airport 5*, proche de l'aéroport du Caire, est proposé à 9.249 DH (7 nuits pour une personne). L'hôtel Al Masa, 5*, à 0,9 km du stade du Caire est quant à lui à 6.160 DH (7 nuits pour une personne). 

Les prix sont beaucoup moins chers pour les hôtels 3* et 4*. Par exemple, l'hôtel Aracan Pyramids hotel 4*, à 8 km du centre ville du Caire, est proposé à 1.590 DH (7 nuits pour une personne).

Dans le gouvernorat d'Ismaïlia, le Tolip El Forsan Hotel 5*, à 4 minutes du stade d'Ismaïlia, est  à 3.303 DH (7 nuits pour une personne).

Pour le gouvernorat d'Alexandrie, l'Hôtel Delta 3*, qui est à 1 km du stade d'Alexandrie, vous coûtera 2.082 DH (7 nuits pour une personne), selon les prix affichés sur booking le jeudi 10 janvier. L'hôtel Africana & spa est pour sa part plus proche du stade Borj Al Arab (4,8 km). 7 nuits vous coûteront 6.624 DH.

Enfin, pour passer 7 nuits au Chalet Mousa Coast Resort, le plus proche du stade Suez (16 km), il faudra débourser 3.577 DH. 

Pour faciliter la tâche aux supporters, des packs seront sans doute proposés par la RAM et les agences de voyages marocaines, comme en Russie 2018.

Le visa nécessite 3 à 4 semaines 

Pour assister aux matchs des Lions de l'Atlas, ou encore d'autres équipes africaines à la CAN 2019, un visa s'impose pour entrer en Egypte.  Ceci, sauf dispositions spéciales pour la Coupe d'Afrique.

Pour cela, vous devez disposer d'un passeport avec une validité de 6 mois, deux photos 4*6, et faire une demande de visa.

Commencez tout d'abord par remplir le formulaire de demande de visa en cliquant ici. La réponse vous sera envoyée par mail après deux ou trois semaines. 

Si votre demande est acceptée, rendez vous à l'ambassade d'Egypte à Rabat pour présenter votre passeport et vos photos, ainsi que 450 DH. Le visa vous est ensuite délivré après 3 jours. 

Lekjaâ confiant pour le Maroc

24 équipes participeront à la CAN 2019, dont le Maroc. 

Après l'annonce du nom du pays hôte mardi à Dakar, Fouzi Lekjaa, président de la Fédération marocaine de football (FRMF), a réaffirmé au micro de Radio Mars, l'ambition marocaine de remporter la CAN 2019.

"Cette ambition est légitime", a-t-il martelé. Il a évoqué même un titre continental qui doit "revenir naturellement" au Maroc, au vu des performances et de la qualité du jeu du Onze national. A ce jour, le Maroc n'a remporté qu'un seul titre continental, en 1976 à Addis Abeba. 

Accompagnés du sélectionneur national Hervé Renard, les Lions de l'Atlas se sont bien battus au Mondial 2018. 

Quid de la sécurité?

Dans la foulée de l'annonce de la décision de la CAF mardi, les responsables égyptiens ont multiplié les déclarations rassurantes sur le sujet sensible de la sécurité.

"Il y a de grands projets concernant la sécurité", a assuré M. Abou Rida devant la presse à Dakar. "Je pense que nous n'aurons aucun problème", a-t-il ajouté.

"Nous sommes un pays sûr", a également martelé Karam Kurdi, membre du conseil d'administration de l'EFA.

Si l'Egypte a déjà organisé la CAN sur son sol à quatre reprises, c'est la première fois qu'elle assure cette tâche depuis la révolution de 2011 qui a mis fin au régime du président Hosni Moubarak, et plongé le pays dans l'instabilité sécuritaire.

Pour H.A. Hellyer, membre associé du Royal United Services Institute, "cela montre que Le Caire est entièrement réhabilité pour le secteur du sport africain, mais je pense que c'était déjà le cas depuis un moment. Je suppose que les exigences de sécurité seront fortes, mais sur ça je pense que Le Caire peut le faire".

Au même sujet, le ministre égyptien de la Jeunesse et des sports a déclaré que "l'Egypte est prête à accueillir le tournoi". Lors d'une allocution retransmise à la télévision, il a assuré que le pays "serait à la hauteur de la confiance (accordée)".

L'organisation de compétitions de football en Egypte ces dernières années a pourtant été émaillée de violences.

Depuis la destitution par l'armée du président Mohamed Morsi en 2013, à la faveur de manifestations massives contre ce dernier, les rassemblements populaires de grande ampleur sont devenus rares, en particulier autour des stades de football.

Ces derniers ont souvent été secoués de violences sporadiques, qui concernent toutefois davantage les matches locaux.

En février 2012, au moins 74 personnes, pour la plupart des supporters d'Al-Ahly, sont mortes dans des heurts au stade de Port-Saïd (nord) après une rencontre entre le club cairote et l'équipe locale d'Al-Masry.

Ces violences avaient conduit à l'interdiction aux supporters d'assister aux matches. La mesure a été par la suite assouplie, puis d'autres violences ont eu lieu.

Les autorités ont décidé en 2018 de permettre leur retour progressif. Certaines rencontres, jugées sensibles, se déroulent encore sans public.

Au-delà des violences dans les stades, l'Egypte est également confrontée à des groupes extrémistes dont les attaques ont tué des centaines de membres des forces de sécurité, mais aussi des civils, notamment des chrétiens coptes et des touristes étrangers.

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.