C’est fait! Quelques mois seulement après l’approbation du projet de loi portant sur la création de l’Agence du Développement Digital, cette dernière a tenu son premierc conseil d'administration le vendredi 22 décembre. On connaît les noms de la directrice générale par Intérim et du groupe d'experts qui accompagneront l'équipe de l'agence dans ses différentes missions.

Le Maroc est-il en pleine marche vers l'économie difgitale? La prise de conscience du grand impact économique du digital, accompagnée d'une population marocaine de plus en plus connectée, pousse les décideurs dans les bras de la révolution digitale. Et c'est pour cela que l’Agence du développement digital fut créée.

Un premier Conseil d’administration s'est tenu vendredi dernier sous la présidence du chef du gouvernement et du ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie numérique. Et ce, quelques mois seulement après l'approbation à l’unanimité de la loi 61-16 concernant cette agence par la Chambre des représentants.

Tarik Fadli qui est l'un des experts qui entourent la direction de cette agence, nous livre ses premières déclarations.

Médias24. Quelles sont les missions générales de l’ADD?

Tarik Fadli. L’agence du Développement Digital a plusieurs objectifs. Il s'agit principalement de dynamiser le secteur digital au Maroc à travers la digitalisation et la stratégie E-gov pour numériser les services des administrations marocaines. L’objectif est de booster l’économie et l’écosystème numérique en assistant les startups innovantes dans leur démarche digitale et en leur créant un environnement propice. Nous voulons également accompagner les PME et PMI dans l’adoption d’outils digitaux.

Bien évidemment, il y a aussi un axe centré sur la société digitale, où nous travaillerons sur des aspects comme l’infrastructure et le taux de pénétration d’internet. Nous allons également travailler sur la stratégie de l’éducation nationale, notamment celle de l’enseignement supérieur, afin de suivre l’évolution technologique.

Ce développement digital concernera également la facilitation du quotidien des Marocains.

- On s'interroge sur votre plan d’action...

- Nous avons, effectivement, identifié des objectifs pour l’année 2018, le chemin est tracé. Je ne suis pas sûr de pouvoir communiquer sur le nombre exact de chantiers sur lesquels nous allons travailler, mais je peux vous dire que nous avons du pain sur la planche.

Aujourd’hui nous venons de commencer, nous sommes en train d’innover et de revoir l’approche de l’équipe des experts qui a été mise en place par le ministre et le chef du gouvernement. Nous voulons créer de la disruption dans tous les domaines, et pour ce faire, nous devons donc revoir notre manière de travailler, de gérer les appels d’offres publics, revoir aussi les méthodes de recrutement.

Nous allons donc challenger le statu quo par rapport au digital, à travers le modèle de fonctionement de l’agence elle-même. L’objet, en fait, est aussi de créer la première administration marocaine exemplaire en termes de digitalisation. Ceci signifie, utiliser moins de papier voire zéro papier à la rigueur, et essayer de lancer une agence 100% digitale dès le début.

- Où vous situez-vous par rapport à la stratégie Maroc Digital 2020?

- La stratégie Maroc digital 2020 est l’objectif même de la création de cette agence. Nous sommes conscients que nous n’avons que 2 années pour atteindre les objectifs qu’on s’était fixés pour la stratégie 2020, mais avec la stratégie de disruption, nous sommes confiants de pouvoir être à la hauteur des attentes des Marocains et de Sa Majesté.

La DG par Intérim de l'ADD et les 4 experts, en compagnie du ministre de l'Industrie et du secrétaire d’Etat chargé de l’Investissement.

Source: facebook, Othman El Ferdaous.

Othman El Ferdaous, secrétaire d’Etat chargé de l’Investissement, s’est félicité vendredi dernier sur les réseaux sociaux de la création effective de cette agence et a présenté la directrice générale par intérim de l'agence et le groupe d'administrateurs et experts qui auront pour rôle d'accompagner l'équipe de l'agence dans ses missions. Nous citons Khouloud Abejja, directrice générale par intérim et conseillère du ministre de l'Industrie, et les 4 experts:

·  Nadia Filali est experte fintech et dirige les programmes blockchain à la Caisse des Dépôts et Consignations ;

·  Laila Bennis (X-Mines et SciencesPo, ex McKinsey et Goldman Sachs) dirige la startup de programmation créative Happy Coders Academy à Casablanca;

·  Ali El Amrani (MIT-Stanford, ex Cisco et Hewlett Packard) a plus de 18 ans d'expérience en management de l'innovation ;

·  Tarik Fadli (High Impact Entrepreneur 2015 Endeavor Worldwide) a fondé La Marocaine des E-Services et eMoqataa.ma.

Othman El Ferdaous nous a également confirmé l’organisation d’une conférence de presse en janvier pour présenter l'agence et ses différents chantiers.

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel
Rendez-vous Partenaires

C’est fait! Quelques mois seulement après l’approbation du projet de loi portant sur la création de l’Agence du Développement Digital, cette dernière a tenu son premierc conseil d'administration le vendredi 22 décembre. On connaît les noms de la directrice générale par Intérim et du groupe d'experts qui accompagneront l'équipe de l'agence dans ses différentes missions.

Le Maroc est-il en pleine marche vers l'économie difgitale? La prise de conscience du grand impact économique du digital, accompagnée d'une population marocaine de plus en plus connectée, pousse les décideurs dans les bras de la révolution digitale. Et c'est pour cela que l’Agence du développement digital fut créée.

Un premier Conseil d’administration s'est tenu vendredi dernier sous la présidence du chef du gouvernement et du ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie numérique. Et ce, quelques mois seulement après l'approbation à l’unanimité de la loi 61-16 concernant cette agence par la Chambre des représentants.

Tarik Fadli qui est l'un des experts qui entourent la direction de cette agence, nous livre ses premières déclarations.

Médias24. Quelles sont les missions générales de l’ADD?

Tarik Fadli. L’agence du Développement Digital a plusieurs objectifs. Il s'agit principalement de dynamiser le secteur digital au Maroc à travers la digitalisation et la stratégie E-gov pour numériser les services des administrations marocaines. L’objectif est de booster l’économie et l’écosystème numérique en assistant les startups innovantes dans leur démarche digitale et en leur créant un environnement propice. Nous voulons également accompagner les PME et PMI dans l’adoption d’outils digitaux.

Bien évidemment, il y a aussi un axe centré sur la société digitale, où nous travaillerons sur des aspects comme l’infrastructure et le taux de pénétration d’internet. Nous allons également travailler sur la stratégie de l’éducation nationale, notamment celle de l’enseignement supérieur, afin de suivre l’évolution technologique.

Ce développement digital concernera également la facilitation du quotidien des Marocains.

- On s'interroge sur votre plan d’action...

- Nous avons, effectivement, identifié des objectifs pour l’année 2018, le chemin est tracé. Je ne suis pas sûr de pouvoir communiquer sur le nombre exact de chantiers sur lesquels nous allons travailler, mais je peux vous dire que nous avons du pain sur la planche.

Aujourd’hui nous venons de commencer, nous sommes en train d’innover et de revoir l’approche de l’équipe des experts qui a été mise en place par le ministre et le chef du gouvernement. Nous voulons créer de la disruption dans tous les domaines, et pour ce faire, nous devons donc revoir notre manière de travailler, de gérer les appels d’offres publics, revoir aussi les méthodes de recrutement.

Nous allons donc challenger le statu quo par rapport au digital, à travers le modèle de fonctionement de l’agence elle-même. L’objet, en fait, est aussi de créer la première administration marocaine exemplaire en termes de digitalisation. Ceci signifie, utiliser moins de papier voire zéro papier à la rigueur, et essayer de lancer une agence 100% digitale dès le début.

- Où vous situez-vous par rapport à la stratégie Maroc Digital 2020?

- La stratégie Maroc digital 2020 est l’objectif même de la création de cette agence. Nous sommes conscients que nous n’avons que 2 années pour atteindre les objectifs qu’on s’était fixés pour la stratégie 2020, mais avec la stratégie de disruption, nous sommes confiants de pouvoir être à la hauteur des attentes des Marocains et de Sa Majesté.

La DG par Intérim de l'ADD et les 4 experts, en compagnie du ministre de l'Industrie et du secrétaire d’Etat chargé de l’Investissement.

Source: facebook, Othman El Ferdaous.

Othman El Ferdaous, secrétaire d’Etat chargé de l’Investissement, s’est félicité vendredi dernier sur les réseaux sociaux de la création effective de cette agence et a présenté la directrice générale par intérim de l'agence et le groupe d'administrateurs et experts qui auront pour rôle d'accompagner l'équipe de l'agence dans ses missions. Nous citons Khouloud Abejja, directrice générale par intérim et conseillère du ministre de l'Industrie, et les 4 experts:

·  Nadia Filali est experte fintech et dirige les programmes blockchain à la Caisse des Dépôts et Consignations ;

·  Laila Bennis (X-Mines et SciencesPo, ex McKinsey et Goldman Sachs) dirige la startup de programmation créative Happy Coders Academy à Casablanca;

·  Ali El Amrani (MIT-Stanford, ex Cisco et Hewlett Packard) a plus de 18 ans d'expérience en management de l'innovation ;

·  Tarik Fadli (High Impact Entrepreneur 2015 Endeavor Worldwide) a fondé La Marocaine des E-Services et eMoqataa.ma.

Othman El Ferdaous nous a également confirmé l’organisation d’une conférence de presse en janvier pour présenter l'agence et ses différents chantiers.

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.