A Casablanca et Rabat, les réserves actuelles de sang ne couvrent que 2 jours

Sur 18 centres régionaux de transfusion sanguine, 6 ont besoin de sang. Ils se trouvent dans les grandes villes, notamment à Casablanca, où les réserves actuelles de sang couvrent à peine 2 jours.

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/19-02-2020/dondesang00.jpg-oui
A Casablanca et Rabat, les réserves actuelles de sang ne couvrent que 2 jours

Le 19 février 2020 à 15:30

Modifié le 20 février 2020 à 10:33

Bien que le Maroc ait connu une croissance significative du nombre de donneurs de sang ces dernières années, cette évolution n’est pas répartie équitablement tout au long de l’année, ce qui engendre une diminution des stocks durant certaines périodes.

Le Centre national de transfusion sanguine (CNTS) appelle ainsi les citoyens à participer régulièrement aux dons de sang afin de parer à la pénurie observée au niveau de certains centres.

Hausse de 4% du nombre de donneurs de sang en 2019

En 2019, le nombre de donneurs de sang a atteint 334.510, contre 321.336 en 2018, soit une augmentation d'environ 4%, ce qui correspond à l'objectif annuel du Centre, étant donné que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que la croissance normale de la consommation du sang dans les conditions normales augmente chaque année de 2%.

Contactée par nos soins, Dr. Najia El Amraoui, responsable de la promotion et de la communication au CNTS, nous a assuré que les quantités de sang disponibles et stockées dans les centres régionaux et les banques de sang sont soumises à un contrôle quotidien par le CNTS, ce qui permet de suivre les centres qui connaissent une pénurie et les aider à surmonter la situation, en leur fournissant des poches de sang en provenance d'un autre centre, ou en organisant une campagne de don.

"Sur les 18 centres régionaux de transfusion sanguine au Maroc, 6 ont besoin de sang. Ces derniers se trouvent dans les grandes villes, à savoir Casablanca, Rabat, Fès, Tanger, Oujda et Marrakech, où les réserves actuelles de sang ne couvrent que deux jours".

Dr. Amraoui souligne que "la consommation de sang est très importante à Casablanca et Rabat. Dans la métropole économique, entre 400 et 500 poches de sang sont nécessaires quotidiennement pour subvenir aux besoins des hôpitaux et des cliniques. Rabat a quant à elle besoin de 250 à 300 poches par jour".

"Dans les autres centres régionaux, les réserves, fixées selon les besoins de chaque ville, sont suffisantes"

Taux de donneurs de sang: 0,99% au Maroc en 2019

L’OMS estime que 1% de la population générale doit donner son sang de manière volontaire. C’est en général le minimum nécessaire pour satisfaire les besoins les plus élémentaires d’une nation en sang. "Au Maroc ce taux est de 0,99% en 2019", selon Mme Amraoui.

"Nous avons tous les jours des cas d’urgence (accidents de la route, accouchements, des personnes atteintes de cancer, etc.). Les réserves de sang dans les grandes villes doivent donc couvrir, au moins, 7 jours".

"La pénurie constatée dans certaines villes est due aux vacances scolaires et à la période de froid qui découragent les donneurs". Les stocks de sang, ainsi que le nombre de donneurs, diminuent également durant les jours fériés et en été.

Dr. Amraoui rappelle enfin que le don de sang ne représente aucun danger sur la santé des donneurs, et que les instruments utilisés sont stériles et à usage unique

Rappelons que toute personne souhaitant faire un don de sang peut se diriger au centre de transfusion de sa ville. Des campagnes de don sont aussi organisées durant toute l'année au niveau national. 

A Casablanca et Rabat, les réserves actuelles de sang ne couvrent que 2 jours

Le 19 février 2020 à15:30

Modifié le 20 février 2020 à 10:33

Sur 18 centres régionaux de transfusion sanguine, 6 ont besoin de sang. Ils se trouvent dans les grandes villes, notamment à Casablanca, où les réserves actuelles de sang couvrent à peine 2 jours.

Bien que le Maroc ait connu une croissance significative du nombre de donneurs de sang ces dernières années, cette évolution n’est pas répartie équitablement tout au long de l’année, ce qui engendre une diminution des stocks durant certaines périodes.

Le Centre national de transfusion sanguine (CNTS) appelle ainsi les citoyens à participer régulièrement aux dons de sang afin de parer à la pénurie observée au niveau de certains centres.

Hausse de 4% du nombre de donneurs de sang en 2019

En 2019, le nombre de donneurs de sang a atteint 334.510, contre 321.336 en 2018, soit une augmentation d'environ 4%, ce qui correspond à l'objectif annuel du Centre, étant donné que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que la croissance normale de la consommation du sang dans les conditions normales augmente chaque année de 2%.

Contactée par nos soins, Dr. Najia El Amraoui, responsable de la promotion et de la communication au CNTS, nous a assuré que les quantités de sang disponibles et stockées dans les centres régionaux et les banques de sang sont soumises à un contrôle quotidien par le CNTS, ce qui permet de suivre les centres qui connaissent une pénurie et les aider à surmonter la situation, en leur fournissant des poches de sang en provenance d'un autre centre, ou en organisant une campagne de don.

"Sur les 18 centres régionaux de transfusion sanguine au Maroc, 6 ont besoin de sang. Ces derniers se trouvent dans les grandes villes, à savoir Casablanca, Rabat, Fès, Tanger, Oujda et Marrakech, où les réserves actuelles de sang ne couvrent que deux jours".

Dr. Amraoui souligne que "la consommation de sang est très importante à Casablanca et Rabat. Dans la métropole économique, entre 400 et 500 poches de sang sont nécessaires quotidiennement pour subvenir aux besoins des hôpitaux et des cliniques. Rabat a quant à elle besoin de 250 à 300 poches par jour".

"Dans les autres centres régionaux, les réserves, fixées selon les besoins de chaque ville, sont suffisantes"

Taux de donneurs de sang: 0,99% au Maroc en 2019

L’OMS estime que 1% de la population générale doit donner son sang de manière volontaire. C’est en général le minimum nécessaire pour satisfaire les besoins les plus élémentaires d’une nation en sang. "Au Maroc ce taux est de 0,99% en 2019", selon Mme Amraoui.

"Nous avons tous les jours des cas d’urgence (accidents de la route, accouchements, des personnes atteintes de cancer, etc.). Les réserves de sang dans les grandes villes doivent donc couvrir, au moins, 7 jours".

"La pénurie constatée dans certaines villes est due aux vacances scolaires et à la période de froid qui découragent les donneurs". Les stocks de sang, ainsi que le nombre de donneurs, diminuent également durant les jours fériés et en été.

Dr. Amraoui rappelle enfin que le don de sang ne représente aucun danger sur la santé des donneurs, et que les instruments utilisés sont stériles et à usage unique

Rappelons que toute personne souhaitant faire un don de sang peut se diriger au centre de transfusion de sa ville. Des campagnes de don sont aussi organisées durant toute l'année au niveau national. 

A lire aussi


Communication financière

Aluminium du Maroc : Communiqué de presse suivant la réunion du Conseil d’Administration, réuni le 29 Juin 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.