Abdellatif Jouahri : "La fraude fiscale bat son plein" (Vidéo)

"La fraude fiscale bat son plein". A la Commission des finances de la première Chambre, Abdellatif Jouahri, wali de Bank Al-Maghrib, a estimé, mardi 24 novembre, que tant qu'on a pas réglé le problème de l'humain, que ce soit en politique ou en économie, le Maroc n'avancera pas.

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/25-11-2020/JouahriParlement.jpg-oui
Abdellatif Jouahri :

Le 25 novembre 2020 à 20:04

Modifié le 25 novembre 2020 à 20:04

Répondant à une question d'un membre de la Commission des finances sur le manque d'implication de Bank Al-Maghrib dans la dynamisation de l'économie, Abdellatif Jouahri s'est exprimé longuement sur les problématiques qui empêchent l'économie marocaine d'émerger. Une partie de cette réponse relative aux problèmes de gouvernance et de probité au Maroc mérite d'être soulignée (voir vidéo ci-dessous).

"La fraude fiscale et l'évasion fiscale bat son plein. Moi-même, wali de Bank-Maghrib, quand je veux réparer quelque chose chez moi, on me demande dès le départ si c'est une réparation avec ou sans facture.

"C'est ça la réalité qu'on vit ! Il y a au niveau de l'évasion fiscale et de la fraude fiscale quelque chose d'invraisemblable. Et tout est intriqué.

"Si vous ne résolvez pas le problème de l'humain et de la qualité de l'humain, si vous ne résolvez pas le problème de l'équation politique, si vous ne résolvez pas le problème de la gouvernance dans sa globalité, tous nos efforts seront vains".

>>Lire aussi: Crise économique. Abdellatif Jouahri sonne l’alerte au Parlement

Abdellatif Jouahri : "La fraude fiscale bat son plein" (Vidéo)

Le 25 novembre 2020 à20:04

Modifié le 25 novembre 2020 à 20:04

"La fraude fiscale bat son plein". A la Commission des finances de la première Chambre, Abdellatif Jouahri, wali de Bank Al-Maghrib, a estimé, mardi 24 novembre, que tant qu'on a pas réglé le problème de l'humain, que ce soit en politique ou en économie, le Maroc n'avancera pas.

com_redaction-29

Répondant à une question d'un membre de la Commission des finances sur le manque d'implication de Bank Al-Maghrib dans la dynamisation de l'économie, Abdellatif Jouahri s'est exprimé longuement sur les problématiques qui empêchent l'économie marocaine d'émerger. Une partie de cette réponse relative aux problèmes de gouvernance et de probité au Maroc mérite d'être soulignée (voir vidéo ci-dessous).

"La fraude fiscale et l'évasion fiscale bat son plein. Moi-même, wali de Bank-Maghrib, quand je veux réparer quelque chose chez moi, on me demande dès le départ si c'est une réparation avec ou sans facture.

"C'est ça la réalité qu'on vit ! Il y a au niveau de l'évasion fiscale et de la fraude fiscale quelque chose d'invraisemblable. Et tout est intriqué.

"Si vous ne résolvez pas le problème de l'humain et de la qualité de l'humain, si vous ne résolvez pas le problème de l'équation politique, si vous ne résolvez pas le problème de la gouvernance dans sa globalité, tous nos efforts seront vains".

>>Lire aussi: Crise économique. Abdellatif Jouahri sonne l’alerte au Parlement

A lire aussi


6
Les dernières annonces judiciaires
5
Les dernières annonces légales

Communication financière

Attijariwafa bank : Communiqué de presse Emprunt Obligataire Subordonnée décembre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.