Accident train Bouknadel: le conducteur libéré pour peine purgée

Verdict dans l'affaire de l'accident de train de Bouknadel. Le conducteur a été condamné à 5 mois et 5 jours de prison ferme. Il sera libéré mercredi 27 mars 2019 pour peine purgée.

Accident train Bouknadel: Le conducteur libéré pour peine purgée

Le 26 mars 2019 à 17:47

Modifié le 28 mars 2019 à 21:27

20h55. "Larbi Rich, levez-vous pour entendre le jugement !"

Le tribunal de première instance de Salé s'est prononcé, ce mardi 26 mars 2019, sur le dossier de Larbi Rich, conducteur du train ONCF accidenté en octobre 2018 à Bouknadel.

Le prévenu a été condamné à 5 mois et 5 jours de prison ferme et à une amende de 500 DH. Écroué le 23 octobre 2018, il a déjà passé 5 mois et quatre jours derrière les barreaux, ce qui signifie qu'il sera libéré dès le lendemain (mercredi 27 mars). 

"Le tribunal vous a condamné à la peine que vous avez déjà purgée. Il estime que cette sanction est suffisante. Vous sortirez probablement demain de prison", a expliqué le président El Malki Hizam, surprenant tout le monde dans la salle d'audience. A commencer par les proches du prévenu, qui ont difficilement contenu leur joie.

Pour autant, Larbi Rich n'a pas été acquitté. Il a été reconnu coupable d'homicides et blessures involontaires suite à l'accident qui avait fait 7 morts et 125 blessés. Il risquait théoriquement jusqu'à 5 ans d'emprisonnement. 

Une autre décision est attendue dans ce dossier, cette fois-ci sur son volet civil. Pour l'heure, pas de condamnation à l'encontre de l'ONCF, le juge ayant demandé des expertises médicales sur les "victimes blessées" avant de se prononcer. 

Plusieurs médecins ont été désignés pour mener ces expertises. Ils ont reçu l'ordre "d'effectuer des examens rigoureux" sur les concernés. L'objectif est de déterminer avec précision "les dommages subis par chacune des victimes et occasionnés directement par l'accident". Il s'agira aussi de préciser les durées d'inaptitudes temporaires des parties civiles. 

Les rapports d'expertise devront être déposés auprès du greffe dans un délai d'un mois suivant la notification de la décision du tribunal. Le juge a fixé au 7 mai 2019 la prochaine audience, destinée à poursuivre le volet relatif à l'action civile accessoire.

Pour rappel, l'ONCF est couvert par une assurance responsabilité civile souscrite auprès de Wafa Assurance. Le montant de la garantie est plafonné à 110 MDH. 

>>Lire aussi:

Accident train ONCF: La défense du conducteur plaide le doute

Accident train ONCF: dernière ligne droite dans le procès du conducteur

Accident train Bouknadel: le conducteur libéré pour peine purgée

Le 26 mars 2019 à21:58

Modifié le 28 mars 2019 à 21:27

Verdict dans l'affaire de l'accident de train de Bouknadel. Le conducteur a été condamné à 5 mois et 5 jours de prison ferme. Il sera libéré mercredi 27 mars 2019 pour peine purgée.

20h55. "Larbi Rich, levez-vous pour entendre le jugement !"

Le tribunal de première instance de Salé s'est prononcé, ce mardi 26 mars 2019, sur le dossier de Larbi Rich, conducteur du train ONCF accidenté en octobre 2018 à Bouknadel.

Le prévenu a été condamné à 5 mois et 5 jours de prison ferme et à une amende de 500 DH. Écroué le 23 octobre 2018, il a déjà passé 5 mois et quatre jours derrière les barreaux, ce qui signifie qu'il sera libéré dès le lendemain (mercredi 27 mars). 

"Le tribunal vous a condamné à la peine que vous avez déjà purgée. Il estime que cette sanction est suffisante. Vous sortirez probablement demain de prison", a expliqué le président El Malki Hizam, surprenant tout le monde dans la salle d'audience. A commencer par les proches du prévenu, qui ont difficilement contenu leur joie.

Pour autant, Larbi Rich n'a pas été acquitté. Il a été reconnu coupable d'homicides et blessures involontaires suite à l'accident qui avait fait 7 morts et 125 blessés. Il risquait théoriquement jusqu'à 5 ans d'emprisonnement. 

Une autre décision est attendue dans ce dossier, cette fois-ci sur son volet civil. Pour l'heure, pas de condamnation à l'encontre de l'ONCF, le juge ayant demandé des expertises médicales sur les "victimes blessées" avant de se prononcer. 

Plusieurs médecins ont été désignés pour mener ces expertises. Ils ont reçu l'ordre "d'effectuer des examens rigoureux" sur les concernés. L'objectif est de déterminer avec précision "les dommages subis par chacune des victimes et occasionnés directement par l'accident". Il s'agira aussi de préciser les durées d'inaptitudes temporaires des parties civiles. 

Les rapports d'expertise devront être déposés auprès du greffe dans un délai d'un mois suivant la notification de la décision du tribunal. Le juge a fixé au 7 mai 2019 la prochaine audience, destinée à poursuivre le volet relatif à l'action civile accessoire.

Pour rappel, l'ONCF est couvert par une assurance responsabilité civile souscrite auprès de Wafa Assurance. Le montant de la garantie est plafonné à 110 MDH. 

>>Lire aussi:

Accident train ONCF: La défense du conducteur plaide le doute

Accident train ONCF: dernière ligne droite dans le procès du conducteur

A lire aussi


commentaires

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.