Construction métallique: Arbitrage gagnant mais décevant pour DLM

Arbitrage favorable mais en dessous des espérances pour DLM. 74 Mdh pour alléger les tensions de trésorerie sur le constructeur métallique. Un autre gros contrat, avec un prestataire d'OCP, est en attente.

Construction métallique: Arbitrage gagnant mais décevant pour DLM

Le 11 mars 2019 à 15:57

Modifié le 11 mars 2019 à 15:11

En litige avec une multinationale, Delattre Levivier Maroc s’est vu accorder une indemnisation de 74 million de dirhams suite à une sentence arbitrale prononcée le 19 octobre 2018 par la Cour internationale d’arbitrage de la Chambre de commerce internationale de Paris (CCI), apprend-t-on dans un communiqué publié ce lundi 11 mars 2019.

DLM avait sollicité cet arbitrage international le 5 septembre 2016 suite à des différends portant sur « l’exécution d’un contrat de sous-traitance au Maroc », précise le communiqué.

Si la décision est en faveur de DLM, le montant accordé par la Cour demeure en deçà des attentes du constructeur métallique. C’est ce que laisse entendre son directeur général, Eric Cecconello : «Nous espérions davantage de cet arbitrage au vu des enjeux actuels. Cependant, la décision conforte DLM dans ses droits et donne raison à notre action. La partie adverse ayant commencé ces derniers jours à régler sa créance, cela aura un impact positif sur la trésorerie et la relance des projets en cours ».

En proie à des difficultés de trésorerie accentuées par un recul de l’activité et des résultats, DLM attendait le dénouement de ce dossier. L’opérateur note ainsi que « la réserve comptable formulée par les commissaires aux comptes, toujours par rapport à cet arbitrage, sera levée à la clôture de l’exercice 2018 même si cette sentence aura des conséquences importantes sur les résultats 2018 ».

Ce litige international désormais réglé, DLM doit se tourner vers un autre gros contrat où les tractations sont en cours. Le montant s’élève cette fois-ci à 750 MDH et le client final est le groupe OCP (DLM traite avec un prestataire). Une procédure amiable est engagée. Ce deuxième dossier fait l’objet « de la seconde réserve formulée parles commissaires aux comptes (…) Elle devrait se clôturer en 2019 », annonce DLM.

>>Lire aussi: Grosses menaces sur la construction métallique lourde: trois fleurons en graves difficultés

Tags : DLM

Construction métallique: Arbitrage gagnant mais décevant pour DLM

Le 11 mars 2019 à16:09

Modifié le 11 mars 2019 à 15:11

Arbitrage favorable mais en dessous des espérances pour DLM. 74 Mdh pour alléger les tensions de trésorerie sur le constructeur métallique. Un autre gros contrat, avec un prestataire d'OCP, est en attente.

En litige avec une multinationale, Delattre Levivier Maroc s’est vu accorder une indemnisation de 74 million de dirhams suite à une sentence arbitrale prononcée le 19 octobre 2018 par la Cour internationale d’arbitrage de la Chambre de commerce internationale de Paris (CCI), apprend-t-on dans un communiqué publié ce lundi 11 mars 2019.

DLM avait sollicité cet arbitrage international le 5 septembre 2016 suite à des différends portant sur « l’exécution d’un contrat de sous-traitance au Maroc », précise le communiqué.

Si la décision est en faveur de DLM, le montant accordé par la Cour demeure en deçà des attentes du constructeur métallique. C’est ce que laisse entendre son directeur général, Eric Cecconello : «Nous espérions davantage de cet arbitrage au vu des enjeux actuels. Cependant, la décision conforte DLM dans ses droits et donne raison à notre action. La partie adverse ayant commencé ces derniers jours à régler sa créance, cela aura un impact positif sur la trésorerie et la relance des projets en cours ».

En proie à des difficultés de trésorerie accentuées par un recul de l’activité et des résultats, DLM attendait le dénouement de ce dossier. L’opérateur note ainsi que « la réserve comptable formulée par les commissaires aux comptes, toujours par rapport à cet arbitrage, sera levée à la clôture de l’exercice 2018 même si cette sentence aura des conséquences importantes sur les résultats 2018 ».

Ce litige international désormais réglé, DLM doit se tourner vers un autre gros contrat où les tractations sont en cours. Le montant s’élève cette fois-ci à 750 MDH et le client final est le groupe OCP (DLM traite avec un prestataire). Une procédure amiable est engagée. Ce deuxième dossier fait l’objet « de la seconde réserve formulée parles commissaires aux comptes (…) Elle devrait se clôturer en 2019 », annonce DLM.

>>Lire aussi: Grosses menaces sur la construction métallique lourde: trois fleurons en graves difficultés

A lire aussi


commentaires

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.