Asmex: "Le PLF 2020 présente des risques majeurs pour l’export"

L’Association marocaine des exportateurs (Asmex) dénonce certaines mesures fiscales relatives aux activités exportatrices, contenues dans le projet de loi de Finances 2020.

ASMEX:

Le 25 octobre 2019 à 10:32

Modifié le 26 octobre 2019 à 18:48

Dans un communiqué, l'Asmex adresse les principaux messages suivants:

"La promotion de l’export nécessite un accompagnement approprié et constant des exportateurs pour leur permettre de se développer et de faire face à la concurrence exacerbée sur les marchés internationaux et notamment les pays avec lesquels le Maroc a signé des accords de libre-échange.

"Or le projet de loi de Finances 2020 n’a pas intégré les éléments précités, et présente même des risques majeurs de fragilisation des exportations et des parts de marchés acquises, et freine la dynamique de leur développement.

"En effet, le projet de loi de Finances prévoit malheureusement:

- Suppression de l’exonération quinquennale sur les nouvelles créations d’entreprises exportatrices.

- Relèvement du taux de l’IS de 17,5% à 20%.

- Relèvement à 15% du taux de l’IS pour les entreprises ayant le Statut CFC.

- Relèvement à 15% du taux de l’IS pour les entreprises installées dans les Zones Franches d’Exportation.

"Ces dispositions sont de nature à détruire la compétitivité de l’offre exportable de notre pays et par conséquent, handicaperont fortement la compétitivité de l’économie nationale.

"Aussi, l’Asmex, forte de ses membres et ses commissions internes, se mobilise pour formuler à ses partenaires du gouvernement et du Parlement les propositions pour lever ces risques."

Lire aussi: PLF 2020: le taux d’IS ramené de 31% à 28% pour les entreprises industrielles

Asmex: "Le PLF 2020 présente des risques majeurs pour l’export"

Le 25 octobre 2019 à10:32

Modifié le 26 octobre 2019 à 18:48

L’Association marocaine des exportateurs (Asmex) dénonce certaines mesures fiscales relatives aux activités exportatrices, contenues dans le projet de loi de Finances 2020.

Dans un communiqué, l'Asmex adresse les principaux messages suivants:

"La promotion de l’export nécessite un accompagnement approprié et constant des exportateurs pour leur permettre de se développer et de faire face à la concurrence exacerbée sur les marchés internationaux et notamment les pays avec lesquels le Maroc a signé des accords de libre-échange.

"Or le projet de loi de Finances 2020 n’a pas intégré les éléments précités, et présente même des risques majeurs de fragilisation des exportations et des parts de marchés acquises, et freine la dynamique de leur développement.

"En effet, le projet de loi de Finances prévoit malheureusement:

- Suppression de l’exonération quinquennale sur les nouvelles créations d’entreprises exportatrices.

- Relèvement du taux de l’IS de 17,5% à 20%.

- Relèvement à 15% du taux de l’IS pour les entreprises ayant le Statut CFC.

- Relèvement à 15% du taux de l’IS pour les entreprises installées dans les Zones Franches d’Exportation.

"Ces dispositions sont de nature à détruire la compétitivité de l’offre exportable de notre pays et par conséquent, handicaperont fortement la compétitivité de l’économie nationale.

"Aussi, l’Asmex, forte de ses membres et ses commissions internes, se mobilise pour formuler à ses partenaires du gouvernement et du Parlement les propositions pour lever ces risques."

Lire aussi: PLF 2020: le taux d’IS ramené de 31% à 28% pour les entreprises industrielles

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.