Casablanca: les bus de transition promis pour février

La flotte de 400 bus d'occasion promise par Alsa pour gérer la phase de transition sera mise en circulation en février prochain, assure à Médias24 une source autorisée. Une centaine de bus sont déjà au port de Casablanca. 

Casablanca: les bus de transition promis pour février

Le 13 janvier 2020 à 19:33

Modifié le 13 janvier 2020 à 21:47

"Nous avons déjà identifié quelque 400 bus qu’on pourrait recevoir au Maroc avant la fin de cette année. Cela nous permettra de sauver ces quelques mois qui nous séparent de la réception des 700 bus neufs". Les propos sont ceux de Alberto Perez, directeur général d'Alsa Maroc dans une interview accordée à Médias24 en octobre 2019. 

Nous sommes en janvier et les Casablancais s'impatientent. Ils attendent de voir les 400 bus de transition circuler, d'autant plus qu'ils voient depuis quelques semaines des bus de formation, de bien meilleur état que les bus de l'ancien délégataire M'dina Bus, sillonner les artères de la métropole. 

Quand ces bus de transition feront-ils leur entrée sur le réseau? "Nous attendons la signature de la convention d'investissement. La convention porte sur l'ensemble du parc (bus d'occasion et neufs). Une centaine de bus d'occasion sont déjà au port de Casablanca et quelque 200 sont attendus pour ce mois de janvier", nous avançait une source bien informée, le jeudi 9 janvier. 

La convention d'investissement approuvée

Des informations que nous confirme, aujourd'hui, une source autorisée auprès d'Alsa Maroc. "Les 400 bus sont déjà achetés. Une partie est déjà au Maroc et la plupart seront acheminés au cours de ce mois de janvier. Et il restera quelques unités pour le mois de février", avance notre source qui réfute tout retard dans la procédure.

Notre source assure qu'il y a "des démarches administratives à finaliser et c'est cela qui prend un peu de temps". Elle nous explique que "les bus d'occasion sont liés à une convention d'investissement globale".

Quand le contrat de gestion déléguée a été signé vers le 15 novembre 2019, Alsa a entamé les démarches pour déposer son dossier d'investissement au niveau du CRI de la région Casablanca-Settat. "C'est un dossier global qu'on devait déposer. A ce moment-là, nous n'avions pas tous les documents nécessaires. Il restait quelques contrats pour les bus d'occasion, il fallait aussi finaliser le protocole par lequel l'autorité nous mandate pour acheter au nom de l'Etablissement de coopération intercommunal 350 bus... Tout cela a pris du temps. Nous avons réuni tous les documents nécessaires à la fin du mois de décembre", nous confie notre source. 

Le dossier d'investissement d'Alsa a été examiné et approuvé par la commission technique des investissements le vendredi 10 janvier 2020. 

"En attendant l'aboutissement des procédures administratives, nous avons travaillé. Les bus d'occasion ont été achetés et on a entamé la formation des chauffeurs. Nous ne pouvions pas faire venir plus de bus et les laisser bloqués au port, simplement pour ne pas faire supporter à l'ECI des frais supplémentaires", ajoute notre interlocuteur. 

Il ne reste plus que la convention d'investissement soit signée par les différents ministres concernés et que l'autorisation d'importation soit accordée pour les bus d'occasion restants. 

Les 700 bus commandés auprès de Mercedes et Scania et prévus pour janvier 2020

"La période la plus difficile est celle que nous vivons aujourd'hui avec le parc de Mdina bus. Je pense que dans un mois, on va oublier ces bus. Franchement, on aura des bus de bien meilleure qualité", nous confie notre source à Alsa.

Cette dernière a également passé commande des 700 nouveaux bus, nous apprend notre source. 500 bus ont été commandés auprès de Mercedes et 200 auprès de Scania pour un investissement global de 1,33 MMDH.

Les 200 bus Scania coûteront 1,85 MDH l'unité. Auprès de Mercedes, Alsa a commandé 420 bus de 12 mètres pour un montant unitaire de 1,8 MDH et 80 bus articulés pour un montant unitaire de 2,6 MDH. 

Leur entrée en service est prévue pour janvier 2021 promet-on auprès de Alsa. Une fois les 700 nouveaux bus réceptionnés, les 400 bus d'occasion tant attendus actuellement seront en principe retirés de la circulation. 

Casablanca: les bus de transition promis pour février

Le 13 janvier 2020 à19:33

Modifié le 13 janvier 2020 à 21:47

La flotte de 400 bus d'occasion promise par Alsa pour gérer la phase de transition sera mise en circulation en février prochain, assure à Médias24 une source autorisée. Une centaine de bus sont déjà au port de Casablanca. 

"Nous avons déjà identifié quelque 400 bus qu’on pourrait recevoir au Maroc avant la fin de cette année. Cela nous permettra de sauver ces quelques mois qui nous séparent de la réception des 700 bus neufs". Les propos sont ceux de Alberto Perez, directeur général d'Alsa Maroc dans une interview accordée à Médias24 en octobre 2019. 

Nous sommes en janvier et les Casablancais s'impatientent. Ils attendent de voir les 400 bus de transition circuler, d'autant plus qu'ils voient depuis quelques semaines des bus de formation, de bien meilleur état que les bus de l'ancien délégataire M'dina Bus, sillonner les artères de la métropole. 

Quand ces bus de transition feront-ils leur entrée sur le réseau? "Nous attendons la signature de la convention d'investissement. La convention porte sur l'ensemble du parc (bus d'occasion et neufs). Une centaine de bus d'occasion sont déjà au port de Casablanca et quelque 200 sont attendus pour ce mois de janvier", nous avançait une source bien informée, le jeudi 9 janvier. 

La convention d'investissement approuvée

Des informations que nous confirme, aujourd'hui, une source autorisée auprès d'Alsa Maroc. "Les 400 bus sont déjà achetés. Une partie est déjà au Maroc et la plupart seront acheminés au cours de ce mois de janvier. Et il restera quelques unités pour le mois de février", avance notre source qui réfute tout retard dans la procédure.

Notre source assure qu'il y a "des démarches administratives à finaliser et c'est cela qui prend un peu de temps". Elle nous explique que "les bus d'occasion sont liés à une convention d'investissement globale".

Quand le contrat de gestion déléguée a été signé vers le 15 novembre 2019, Alsa a entamé les démarches pour déposer son dossier d'investissement au niveau du CRI de la région Casablanca-Settat. "C'est un dossier global qu'on devait déposer. A ce moment-là, nous n'avions pas tous les documents nécessaires. Il restait quelques contrats pour les bus d'occasion, il fallait aussi finaliser le protocole par lequel l'autorité nous mandate pour acheter au nom de l'Etablissement de coopération intercommunal 350 bus... Tout cela a pris du temps. Nous avons réuni tous les documents nécessaires à la fin du mois de décembre", nous confie notre source. 

Le dossier d'investissement d'Alsa a été examiné et approuvé par la commission technique des investissements le vendredi 10 janvier 2020. 

"En attendant l'aboutissement des procédures administratives, nous avons travaillé. Les bus d'occasion ont été achetés et on a entamé la formation des chauffeurs. Nous ne pouvions pas faire venir plus de bus et les laisser bloqués au port, simplement pour ne pas faire supporter à l'ECI des frais supplémentaires", ajoute notre interlocuteur. 

Il ne reste plus que la convention d'investissement soit signée par les différents ministres concernés et que l'autorisation d'importation soit accordée pour les bus d'occasion restants. 

Les 700 bus commandés auprès de Mercedes et Scania et prévus pour janvier 2020

"La période la plus difficile est celle que nous vivons aujourd'hui avec le parc de Mdina bus. Je pense que dans un mois, on va oublier ces bus. Franchement, on aura des bus de bien meilleure qualité", nous confie notre source à Alsa.

Cette dernière a également passé commande des 700 nouveaux bus, nous apprend notre source. 500 bus ont été commandés auprès de Mercedes et 200 auprès de Scania pour un investissement global de 1,33 MMDH.

Les 200 bus Scania coûteront 1,85 MDH l'unité. Auprès de Mercedes, Alsa a commandé 420 bus de 12 mètres pour un montant unitaire de 1,8 MDH et 80 bus articulés pour un montant unitaire de 2,6 MDH. 

Leur entrée en service est prévue pour janvier 2021 promet-on auprès de Alsa. Une fois les 700 nouveaux bus réceptionnés, les 400 bus d'occasion tant attendus actuellement seront en principe retirés de la circulation. 

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.