Coronavirus: l'épidémie se rapproche du Maroc

La multiplication de nouveaux cas de coronavirus hors de Chine conforte le cri d'alarme de l'OMS sur le risque d'une pandémie. Le virus se rapproche de plus en plus du Maroc, où l'inquiétude commence à se faire sentir.

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/26-02-2020/corona891.jpg-oui
Coronavirus: l'épidémie se rapproche du Maroc

Le 26 février 2020 à 12:00

Modifié le 26 février 2020 à 17:21

Pendant que le bilan s'atténue en Chine, épicentre de l’épidémie, la pneumonie virale se répand dans le monde entier. Le virus se rapproche de plus en plus du Maroc, touchant deux pays voisins, l'Algérie et l'Espagne.

Le premier cas de coronavirus en Afrique a été détecté en Egypte mi-février. Le porteur de la maladie, qui n’est pas égyptien, a été hospitalisé en quarantaine. L’Egypte avait suspendu début février les vols de sa compagnie nationale avec la Chine, et environ 300 Egyptiens avaient été évacués de Wuhan durant le même mois, et placés en quarantaine pour 14 jours.

Mardi 25 février, l’Algérie est devenu le 2e pays africain à confirmer un cas de coronavirus, parmi deux cas suspects de nationalité italienne, âgés de 55 ans et 61 ans.

Les cas enregistrés en Afrique confirment ainsi l’inquiétude de l’OMS, qui avait estimé, il y a quelques jours, que l’Egypte, l’Algérie et l’Afrique du sud sont les pays les plus à risque d’importation du Covid-19 en Afrique, en raison de l’importance des échanges aériens avec les provinces chinoises contaminées et les autres pays où circule le virus.

Les professionnels de la santé avertissent également sur la rapidité de diffusion de la maladie dans les pays dont les systèmes de santé sont faibles.

Les îles espagnoles, un autre risque pour le Maroc

En ce qui concerne l'Espagne, plusieurs centaines de touristes sont confinés à l’hôtel H10 Costa Adeje Palace de l'île Tenerife. 

Un voyageur italien qui a séjourné à l’hôtel pourrait être porteur du virus, selon les autorités locales. 110 voyageurs belges sont parmi les touristes.

Si ce cas de coronavirus est confirmé, il s’agirait du troisième cas en Espagne. Les deux premiers cas, confirmés fin janvier et début février, sont désormais guéris. Il s’agissait d’un Allemand, sur l’île de La Gomera (Canaries) et d’un résident de l’île de Majorque (Baléares). 

La propagation du coronavirus en Espagne représente un grand risque pour le Royaume, vu le nombre élevé des échanges aériens et maritimes entre les deux pays.

Panique chez les Marocains en Italie

L'Italie est le pays européen le plus touché en Europe par ce virus, avec plus de 300 personnes contaminées. Dix personnes y ont succombé, des médias parlent d’une onzième victime. Ce sont toutes des personnes âgées et atteintes précédemment de pathologies graves.

Trois nouvelles régions italiennes, la Toscane (centre), la Sicile (sud) et la Ligurie (nord-ouest) ont recensé des contaminations. Au total, 11 villes sont barricadées.

Le pays s’attendait à la fermeture des frontières par les pays voisins. Mais l’Italie, la France, la Suisse, l’Autriche et la Croatie se sont engagés à les garder ouvertes.

Les Marocains (près de 500.000) qui résident dans les villes italiennes les plus touchées, notamment Vérone, sont en panique. Les rues se font désertes, et les habitants se ruent dans les magasins et pharmacies pour faire de grosses provisions de produits alimentaires, bouteilles d'eau, masques et médicaments. 

Rappelons que le consulat général du Maroc en Italie a mis à la disposition de la communauté marocaine un numéro vert en cas d’urgence.  

Lire aussi:

Coronavirus: Le risque que le virus soit importé au Maroc est élevé (officiel)

Coronavirus: une carte en temps réel pour suivre l'évolution de l'épidémie

Coronavirus: l'épidémie se rapproche du Maroc

Le 26 février 2020 à12:36

Modifié le 26 février 2020 à 17:21

La multiplication de nouveaux cas de coronavirus hors de Chine conforte le cri d'alarme de l'OMS sur le risque d'une pandémie. Le virus se rapproche de plus en plus du Maroc, où l'inquiétude commence à se faire sentir.

com_redaction-31

Pendant que le bilan s'atténue en Chine, épicentre de l’épidémie, la pneumonie virale se répand dans le monde entier. Le virus se rapproche de plus en plus du Maroc, touchant deux pays voisins, l'Algérie et l'Espagne.

Le premier cas de coronavirus en Afrique a été détecté en Egypte mi-février. Le porteur de la maladie, qui n’est pas égyptien, a été hospitalisé en quarantaine. L’Egypte avait suspendu début février les vols de sa compagnie nationale avec la Chine, et environ 300 Egyptiens avaient été évacués de Wuhan durant le même mois, et placés en quarantaine pour 14 jours.

Mardi 25 février, l’Algérie est devenu le 2e pays africain à confirmer un cas de coronavirus, parmi deux cas suspects de nationalité italienne, âgés de 55 ans et 61 ans.

Les cas enregistrés en Afrique confirment ainsi l’inquiétude de l’OMS, qui avait estimé, il y a quelques jours, que l’Egypte, l’Algérie et l’Afrique du sud sont les pays les plus à risque d’importation du Covid-19 en Afrique, en raison de l’importance des échanges aériens avec les provinces chinoises contaminées et les autres pays où circule le virus.

Les professionnels de la santé avertissent également sur la rapidité de diffusion de la maladie dans les pays dont les systèmes de santé sont faibles.

Les îles espagnoles, un autre risque pour le Maroc

En ce qui concerne l'Espagne, plusieurs centaines de touristes sont confinés à l’hôtel H10 Costa Adeje Palace de l'île Tenerife. 

Un voyageur italien qui a séjourné à l’hôtel pourrait être porteur du virus, selon les autorités locales. 110 voyageurs belges sont parmi les touristes.

Si ce cas de coronavirus est confirmé, il s’agirait du troisième cas en Espagne. Les deux premiers cas, confirmés fin janvier et début février, sont désormais guéris. Il s’agissait d’un Allemand, sur l’île de La Gomera (Canaries) et d’un résident de l’île de Majorque (Baléares). 

La propagation du coronavirus en Espagne représente un grand risque pour le Royaume, vu le nombre élevé des échanges aériens et maritimes entre les deux pays.

Panique chez les Marocains en Italie

L'Italie est le pays européen le plus touché en Europe par ce virus, avec plus de 300 personnes contaminées. Dix personnes y ont succombé, des médias parlent d’une onzième victime. Ce sont toutes des personnes âgées et atteintes précédemment de pathologies graves.

Trois nouvelles régions italiennes, la Toscane (centre), la Sicile (sud) et la Ligurie (nord-ouest) ont recensé des contaminations. Au total, 11 villes sont barricadées.

Le pays s’attendait à la fermeture des frontières par les pays voisins. Mais l’Italie, la France, la Suisse, l’Autriche et la Croatie se sont engagés à les garder ouvertes.

Les Marocains (près de 500.000) qui résident dans les villes italiennes les plus touchées, notamment Vérone, sont en panique. Les rues se font désertes, et les habitants se ruent dans les magasins et pharmacies pour faire de grosses provisions de produits alimentaires, bouteilles d'eau, masques et médicaments. 

Rappelons que le consulat général du Maroc en Italie a mis à la disposition de la communauté marocaine un numéro vert en cas d’urgence.  

Lire aussi:

Coronavirus: Le risque que le virus soit importé au Maroc est élevé (officiel)

Coronavirus: une carte en temps réel pour suivre l'évolution de l'épidémie

A lire aussi


Communication financière

SALAFIN: Résultats Semestriels S1-2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.