Covid-19 : Des volontaires d'OCP au chevet des coopératives en difficulté

Plusieurs collaborateurs d’OCP se sont engagés volontairement pour accompagner des coopératives en difficulté dans le contexte particulier du coronavirus. 

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/22-04-2020/cooperative-production-masques.jpg-oui
Covid-19 : Des volontaires d'OCP au chevet des coopératives en difficulté

Le 23 avril 2020 à 14:14

Modifié le 23 avril 2020 à 16:20

De nombreux ménages ont bénéficié de la nouvelle initiative "Act4Coopératives" récemment lancée par le Groupe OCP, dont le but est de venir en aide aux communautés qui ont perdu leurs revenus dans le contexte actuel de la pandémie. 

A Khouribga, Jorf Lasfar, Sidi Abed et dans d'autres villes où opère OCP, des actions ont été menées auprès des coopératives de différents secteurs d'activité (agriculture, pêche, couture...) par des volontaires du Groupe afin de les aider à redémarrer leur activité, à se reconvertir dans d'autres domaines ou à distribuer leurs produits localement.

L'objectif est donc de permettre à ces coopératives de changer de business model et de privilégier les circuits courts et la consommation locale, du producteur aux consommateurs, et soutenir ainsi les hommes et les femmes qui essayent de faire vivre leurs familles en pleine crise du coronavirus. 

Accompagnement des coopératives 

Les premiers exemples les plus marquants sont ceux des coopératives "Ayadi El Fath" et "Oqba", opérant dans la couture, qui ont réussi leur reconversion dans la production des masques servant à la prévention du covid-19, nous confie Amal Bellarbi, responsable économie sociale et solidaire du programme Act4community à Jorf Lasfar.

"En collaboration avec l’Institut marocain de normalisation (Imanor) et l’Ecole nationale supérieure des industries du textile et de l'habillement (ESITH), les masques produits par ces coopératives ont obtenu la certification NM/ST 21.5.201 (norme 2020) et sont conformes aux exigences techniques des autorités de contrôle sanitaire. Il s’agit des premières unités industrielles et coopératives à avoir obtenu cette certification".

"Actuellement, elles ont reçu une commande de plus de 100.000 masques venant de plusieurs villes. Elles en ont produit 40.000, et ont réalisé un chiffre d’affaires de 300.000 DH en 2 semaines seulement", ajoute notre source.

"Une centaine de familles du douar Oulad Ghadban ont donc vu leurs conditions de vie s’améliorer".

Les collaborateurs d'OCP de la région ont également accompagné 300 pêcheurs opérant dans 120 barques dans le village de Sidi Abed, qui avaient arrêté leur activité de peur d’être contaminés.

"A l’issue de plusieurs réunions de formation et de sensibilisation sur les mesures d’hygiène, et les solutions possibles pour continuer leur activité, ces derniers ont repris le travail", ajoute notre source. "Le Groupe OCP a également mis en place des solutions de livraison à domicile en collaboration avec une TPE spécialisée dans le jardinage, qui s'est également retrouvée en arrêt de travail avec la crise. Cette dernière s'est reconvertie pour aider les pêcheurs à écouler leurs stocks, en facturant des frais de livraison. En deux semaines, 60 commandes ont été effectuées, avec un chiffre d’affaires de 30.000 DH.

Même initiative pour une coopérative composée de 15 agriculteurs à Jorf Lasfar, qui ne pouvaient plus vendre leurs produits, depuis le début du confinement. "En deux semaines, 40 commandes de fruits et légumes ont été livrées, avec un CA de 6.000 DH"

Notons que ces mêmes approches sont adoptées dans d'autres villes, notamment à Laâyoune, où la coopérative "Ibdaa wa taswik azzarabi" (ابداع و تسويق الزرابي) s'est reconvertie dans la production des sacs écologiques et réutilisables, très demandés en ce temps de crise, pour la distribution des denrées alimentaires ou autres. 

Création de coopératives de livraison

Les collaborateurs d’OCP ont également réussi à créer une coopérative spécialisée dans la livraison à domicile à Safi, en regroupant des jeunes sans emplois. Ces derniers ont été mis en contact avec différentes coopératives de production de produits fermiers, et autres.

Notons qu'avec le confinement, de plus en plus de personnes effectuent leurs achats en ligne, pour éviter de sortir de chez elles. 

Il y a également la coopérative "Hadgat sidi Abed" (حادكات سيدي عابد). Un ensemble de femmes sans emploi ont été formées à la fabrication du pain et de gâteaux. A présent, elles commencent à livrer des commandes pour le mois de ramadan, pour la population OCP de la région.  

Des catalogues et un Market Place

"Notons que les collaborateurs OCP sont les premiers clients de ces coopératives. Des Push commerciaux ont été envoyés à plus de 5.000 collaborateurs du Groupe (mailing, whatsap…) pour les inciter à effectuer leurs achats auprès des coopératives", afin de les aider à garder leur activité, et avoir un revenu pour faire vivre leurs familles, souligne Mme Bellarbi.

"Des catalogues produits du terroir, avec des notions de paniers, ont été réalisés dans ce sens par les volontaires du programme dans l'ensemble des régions où OCP opère, pour que les collaborateurs puissent commander directement", nous confie pour sa part Hanane Mourchid, responsable de la sustaibability platform au sein du groupe.

"OCP va également lancer un projet pilote, avec les petites structures aidées à l'heure actuelle, pour commander en ligne. Il s'agit d'un Market Place, créé en collaboration avec l’Université Mohammed VI Polytechnique de Ben Guérir et la fondation OCP. Le site sera ensuite généralisé à toutes les coopératives du Maroc", ajoute-t-elle.

"Ce site permettra aux visiteurs de commander leurs produits et de payer à la livraison ou par carte. Il permettra également aux coopératives d’avoir un Back Office, et une comptabilité pour évaluer leur activité".

Covid-19 : Des volontaires d'OCP au chevet des coopératives en difficulté

Le 23 avril 2020 à14:13

Modifié le 23 avril 2020 à 16:20

Plusieurs collaborateurs d’OCP se sont engagés volontairement pour accompagner des coopératives en difficulté dans le contexte particulier du coronavirus. 

com_redaction-31

De nombreux ménages ont bénéficié de la nouvelle initiative "Act4Coopératives" récemment lancée par le Groupe OCP, dont le but est de venir en aide aux communautés qui ont perdu leurs revenus dans le contexte actuel de la pandémie. 

A Khouribga, Jorf Lasfar, Sidi Abed et dans d'autres villes où opère OCP, des actions ont été menées auprès des coopératives de différents secteurs d'activité (agriculture, pêche, couture...) par des volontaires du Groupe afin de les aider à redémarrer leur activité, à se reconvertir dans d'autres domaines ou à distribuer leurs produits localement.

L'objectif est donc de permettre à ces coopératives de changer de business model et de privilégier les circuits courts et la consommation locale, du producteur aux consommateurs, et soutenir ainsi les hommes et les femmes qui essayent de faire vivre leurs familles en pleine crise du coronavirus. 

Accompagnement des coopératives 

Les premiers exemples les plus marquants sont ceux des coopératives "Ayadi El Fath" et "Oqba", opérant dans la couture, qui ont réussi leur reconversion dans la production des masques servant à la prévention du covid-19, nous confie Amal Bellarbi, responsable économie sociale et solidaire du programme Act4community à Jorf Lasfar.

"En collaboration avec l’Institut marocain de normalisation (Imanor) et l’Ecole nationale supérieure des industries du textile et de l'habillement (ESITH), les masques produits par ces coopératives ont obtenu la certification NM/ST 21.5.201 (norme 2020) et sont conformes aux exigences techniques des autorités de contrôle sanitaire. Il s’agit des premières unités industrielles et coopératives à avoir obtenu cette certification".

"Actuellement, elles ont reçu une commande de plus de 100.000 masques venant de plusieurs villes. Elles en ont produit 40.000, et ont réalisé un chiffre d’affaires de 300.000 DH en 2 semaines seulement", ajoute notre source.

"Une centaine de familles du douar Oulad Ghadban ont donc vu leurs conditions de vie s’améliorer".

Les collaborateurs d'OCP de la région ont également accompagné 300 pêcheurs opérant dans 120 barques dans le village de Sidi Abed, qui avaient arrêté leur activité de peur d’être contaminés.

"A l’issue de plusieurs réunions de formation et de sensibilisation sur les mesures d’hygiène, et les solutions possibles pour continuer leur activité, ces derniers ont repris le travail", ajoute notre source. "Le Groupe OCP a également mis en place des solutions de livraison à domicile en collaboration avec une TPE spécialisée dans le jardinage, qui s'est également retrouvée en arrêt de travail avec la crise. Cette dernière s'est reconvertie pour aider les pêcheurs à écouler leurs stocks, en facturant des frais de livraison. En deux semaines, 60 commandes ont été effectuées, avec un chiffre d’affaires de 30.000 DH.

Même initiative pour une coopérative composée de 15 agriculteurs à Jorf Lasfar, qui ne pouvaient plus vendre leurs produits, depuis le début du confinement. "En deux semaines, 40 commandes de fruits et légumes ont été livrées, avec un CA de 6.000 DH"

Notons que ces mêmes approches sont adoptées dans d'autres villes, notamment à Laâyoune, où la coopérative "Ibdaa wa taswik azzarabi" (ابداع و تسويق الزرابي) s'est reconvertie dans la production des sacs écologiques et réutilisables, très demandés en ce temps de crise, pour la distribution des denrées alimentaires ou autres. 

Création de coopératives de livraison

Les collaborateurs d’OCP ont également réussi à créer une coopérative spécialisée dans la livraison à domicile à Safi, en regroupant des jeunes sans emplois. Ces derniers ont été mis en contact avec différentes coopératives de production de produits fermiers, et autres.

Notons qu'avec le confinement, de plus en plus de personnes effectuent leurs achats en ligne, pour éviter de sortir de chez elles. 

Il y a également la coopérative "Hadgat sidi Abed" (حادكات سيدي عابد). Un ensemble de femmes sans emploi ont été formées à la fabrication du pain et de gâteaux. A présent, elles commencent à livrer des commandes pour le mois de ramadan, pour la population OCP de la région.  

Des catalogues et un Market Place

"Notons que les collaborateurs OCP sont les premiers clients de ces coopératives. Des Push commerciaux ont été envoyés à plus de 5.000 collaborateurs du Groupe (mailing, whatsap…) pour les inciter à effectuer leurs achats auprès des coopératives", afin de les aider à garder leur activité, et avoir un revenu pour faire vivre leurs familles, souligne Mme Bellarbi.

"Des catalogues produits du terroir, avec des notions de paniers, ont été réalisés dans ce sens par les volontaires du programme dans l'ensemble des régions où OCP opère, pour que les collaborateurs puissent commander directement", nous confie pour sa part Hanane Mourchid, responsable de la sustaibability platform au sein du groupe.

"OCP va également lancer un projet pilote, avec les petites structures aidées à l'heure actuelle, pour commander en ligne. Il s'agit d'un Market Place, créé en collaboration avec l’Université Mohammed VI Polytechnique de Ben Guérir et la fondation OCP. Le site sera ensuite généralisé à toutes les coopératives du Maroc", ajoute-t-elle.

"Ce site permettra aux visiteurs de commander leurs produits et de payer à la livraison ou par carte. Il permettra également aux coopératives d’avoir un Back Office, et une comptabilité pour évaluer leur activité".

A lire aussi


6
Les dernières annonces judiciaires
0

Communication financière

SALAFIN: Résultats Semestriels S1-2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.