Omar El Hyani

Ingénieur informatique de formation et élu (FGD) au conseil de la ville de Rabat

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/16-04-2020/controlecoronavirusmap.jpg-oui
Covid-19 : L'application de tracking des Marocains doit être open source (Photo MAP)

Covid-19 : L'application de tracking des Marocains doit être open source

Le 16 avril 2020 à 11:22

Modifié le 17 avril 2020 à 08:11

TRIBUNE. L'élu FGD et par ailleurs ingénieur informatique Omar El Hyani appelle à publier le code source de la future application marocaine de tracking des contaminations, faute de quoi elle susciterait la méfiance au lieu de l'adhésion du public.

Le gouvernement marocain a lancé le développement d'une application mobile permettant le traçage des contaminations du Covid-19. Elle permettra de tracer les contacts physiques de tous ceux qui l'auront installée (en utilisant le GPS et/ou le Bluetooth), et d'avertir tous ces contacts en cas de contamination de l'un d'entre eux par le Covid-19.

Couplée au testing massif, cette application pourrait être un moyen efficace pour lutter contre cette pandémie à l'échelle nationale, et d'identifier très rapidement tout foyer, d'autant plus que, selon l'ANRT, 75% des Marocains disposent d'un smartphone.

D'autres pays comme Singapour, la Corée du Sud, la Chine, le Ghana, la République Tchèque l'ont fait. Celle du Royaume-Uni est en cours de développement. Idem pour la France où l'INRIA pilote le projet, et où un débat parlementaire devrait s'ouvrir incessamment pour discuter des répercussions lourdes de ce type d'applications sur les libertés individuelles et la protection des données personnelles.

Au Maroc, ce type de débat ne semble pas d'actualité aujourd'hui, ce qui est une aberration totale.

L'Etat marocain ne jouit pas des meilleures réputations en termes de protection des données personnelles et des libertés individuelles. Mais d'après le document de référence publié par plusieurs supports de presse, le traitement des données devra se faire sur le téléphone lui-même, et non sur un serveur distant.

>> LIRE: La CNDP recommande l'open source

La seule garantie de non-utilisation de ces données à des fins autres que celles de traçage des contaminations du Covid-19, serait de publier l'intégralité du code source de l'application développée. Une fois ce code source ouvert, il pourra être audité par des experts informatiques pour s'assurer des protections adéquates des donnés personnelles collectées.

D'autres pays ayant recours à ce type d'applications en ont déjà publié le code source, afin justement, de rassurer leur population sur l'utilisation de leurs données personnelles (Singapour, Israel, République Tchèque...). Résultat : des millions d'utilisateurs ont adhéré à la démarche et ont installé l'application afin de contenir le virus.

Encore une fois, ne ratons pas l'occasion de redonner confiance aux citoyens dans leur État. Ce serait dommage que la majorité des Marocains renoncent à installer ce type d'applications par méfiance. Car sans adhésion massive de la population à ce type d'initiatives, elles seront tout simplement inutiles.

Omar El Hyani

Ingénieur informatique de formation et élu (FGD) au conseil de la ville de Rabat

(Photo MAP)

Covid-19 : L'application de tracking des Marocains doit être open source

Le 16 avril 2020 à11:19

Modifié le 17 avril 2020 à 08:11

TRIBUNE. L'élu FGD et par ailleurs ingénieur informatique Omar El Hyani appelle à publier le code source de la future application marocaine de tracking des contaminations, faute de quoi elle susciterait la méfiance au lieu de l'adhésion du public.

com_redaction-22

Le gouvernement marocain a lancé le développement d'une application mobile permettant le traçage des contaminations du Covid-19. Elle permettra de tracer les contacts physiques de tous ceux qui l'auront installée (en utilisant le GPS et/ou le Bluetooth), et d'avertir tous ces contacts en cas de contamination de l'un d'entre eux par le Covid-19.

Couplée au testing massif, cette application pourrait être un moyen efficace pour lutter contre cette pandémie à l'échelle nationale, et d'identifier très rapidement tout foyer, d'autant plus que, selon l'ANRT, 75% des Marocains disposent d'un smartphone.

D'autres pays comme Singapour, la Corée du Sud, la Chine, le Ghana, la République Tchèque l'ont fait. Celle du Royaume-Uni est en cours de développement. Idem pour la France où l'INRIA pilote le projet, et où un débat parlementaire devrait s'ouvrir incessamment pour discuter des répercussions lourdes de ce type d'applications sur les libertés individuelles et la protection des données personnelles.

Au Maroc, ce type de débat ne semble pas d'actualité aujourd'hui, ce qui est une aberration totale.

L'Etat marocain ne jouit pas des meilleures réputations en termes de protection des données personnelles et des libertés individuelles. Mais d'après le document de référence publié par plusieurs supports de presse, le traitement des données devra se faire sur le téléphone lui-même, et non sur un serveur distant.

>> LIRE: La CNDP recommande l'open source

La seule garantie de non-utilisation de ces données à des fins autres que celles de traçage des contaminations du Covid-19, serait de publier l'intégralité du code source de l'application développée. Une fois ce code source ouvert, il pourra être audité par des experts informatiques pour s'assurer des protections adéquates des donnés personnelles collectées.

D'autres pays ayant recours à ce type d'applications en ont déjà publié le code source, afin justement, de rassurer leur population sur l'utilisation de leurs données personnelles (Singapour, Israel, République Tchèque...). Résultat : des millions d'utilisateurs ont adhéré à la démarche et ont installé l'application afin de contenir le virus.

Encore une fois, ne ratons pas l'occasion de redonner confiance aux citoyens dans leur État. Ce serait dommage que la majorité des Marocains renoncent à installer ce type d'applications par méfiance. Car sans adhésion massive de la population à ce type d'initiatives, elles seront tout simplement inutiles.

A lire aussi


Communication financière

Avis de convocation AGO et AGE de la Sociétés Aluminium du Maroc

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.