Covid-19 : Sept polycliniques de la CNSS en renfort de la Santé publique

La CNSS a mis à disposition de la Santé publique, 7 polycliniques pour alléger la forte pression que connaissent actuellement les structures hospitalières publiques et privées. 5 dans la région de Casablanca-Settat et 2 autres à Tanger et Marrakech.

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/27-04-2020/cnss_0.jpg-oui
Covid-19 : Sept polycliniques de la CNSS en renfort de la Santé publique

Le 27 avril 2020 à 17:55

Modifié le 27 avril 2020 à 21:25

La Caisse nationale de la sécurité sociale (CNSS) dispose de 13 polycliniques réparties dans tout le Maroc. Au total, 7 ont été mises à la disposition de l'Etat pour soulager la pression exercée sur les établissements hospitaliers, en particulier dans la région Casablanca-Settat.

Cette région hérite à elle seule de cinq polycliniques de la CNSS. Et pour cause, elle a dépassé, dans la nuit de vendredi 24 au samedi 25 avril, la barre des 1.000 cas testés positifs au Covid-19. Plus de 80% de ces cas sont situés à Casablanca. Plus d’un cas sur 5 y est apparu.

Les capacités d’accueil peuvent être atteintes d’autant plus rapidement que chaque cas positif au Covid-19 doit être hospitalisé, conformément à la procédure en vigueur dans tout le Maroc. Chaque malade est gardé en moyenne 24 jours en hospitalisation, a-t-on constaté à Casablanca. Il n’est considéré guéri que lorsque deux tests consécutifs à 24 heures d’intervalle sont déclarés négatifs.

Deux polycliniques de la CNSS à Casablanca

Ainsi, à l’échelle de la région Casablanca-Settat, ce sont les capacités hospitalières de la ville de Casablanca qui ont été renforcées en premier, dès le 6 avril, à travers la polyclinique Ziraoui, mise à disposition par la CNSS aux autorités sanitaires. Elle a commencé à recevoir des patients entre le 7 et le 8 avril. Elle possède une capacité de 140 lits, dont 10 lits de réanimation et 8 lits de soins intensifs. Une offre qui inclut « les structures d’appoint indispensables pour la prise en charge de ces patients, particulièrement le laboratoire d’analyses médicales et le service d’imagerie équipé d’un scanner utile à la détection et au suivi des infections pulmonaires », indique-t-on à la CNSS.

Toujours à Casablanca, une autre polyclinique de la CNSS a été mise à disposition, le 18 avril, dans le quartier Inara. Elle recense 80 lits. « Les autorités sanitaires doivent encore décider si elles vont l’utiliser ou pas, en fonction des besoins et des urgences », nous informe une source au sein de la CNSS.

Une polyclinique a également été réaménagée à Mohammedia le 18 avril pour recevoir les cas de Covid-19. Elle sera opérationnelle dans le courant de cette semaine, nous indique cette même source. A El Jadida et Settat, deux polycliniques sont également mises à disposition afin de soulager les hôpitaux publics en prenant en charge une partie de leurs patients qui présentent des pathologies non liées au Covid-19.

Tanger et Marrakech aussi concernées

Tanger et Marrakech se partagent les deux autres polycliniques de la CNSS mises à la disposition de la Santé publique. A Tanger, la polyclinique de 64 lits est opérationnelle depuis le 18 avril. Elle a commencé à recevoir des patients entre le 19 et le 20. Le même jour à Marrakech, une structure du même type était également opérationnelle. Elle dispose d’une capacité de 54 lits et sera opérationnelle cette semaine.

Au total, sept polycliniques de la CNSS ont donc été mises à disposition des autorités sanitaires de la région Casablanca-Settat, de Tanger et Marrakech : cinq sont dédiées aux patients atteints du Covid-19 (les polycliniques Ziraoui et Inara à Casablanca, Mohammedia, Tanger et Marrakech) et deux autres pour accueillir des patients qui ne sont pas atteints du Covid-19 mais présentent d’autres pathologies (Settat et El Jadida).

La CNSS dispose encore de six autres polycliniques. Pour l’heure, elles n’ont pas été mises à la disposition des autorités sanitaires du pays. « Elles le seront en fonction des demandes des autorités sanitaires des différentes villes et régions », nous indique notre source.

Un large éventail de structures

Ces polycliniques de la CNSS s’ajoutent à un large éventail de structures mises en place pour renforcer les capacités d’accueil des structures publiques et privées. Parmi elles, l’hôpital de la Foire et ses 700 lits, les hôpitaux militaires de campagne de Nouaceur et de Benslimane, ainsi que l’hôpital Ibn Rochd et ses possibilités immédiates de réserver de nouveaux lits dédiés au Covid-19. S’ajoutent aussi les cliniques privées.

Enfin, les capacités hôtelières dédiées au Covid-19 dépassent les 30 hôtels, de la résidence touristique jusqu’aux établissements 5 étoiles. Ainsi, 1.100 chambres dans toute la région Casablanca-Settat sont désormais réservées au personnel de santé (soit plus de 2.000 lits) et 7 hôtels sont réservés aux malades. Vendredi 24 avril, de nouveaux hôtels ont été mis à la disposition de la Santé publique et des autorités, mais dans la plupart des cas, les propriétaires préfèrent que les noms ne soient pas cités, avons-nous constaté.

Covid-19 : Sept polycliniques de la CNSS en renfort de la Santé publique

Le 27 avril 2020 à17:56

Modifié le 27 avril 2020 à 21:25

La CNSS a mis à disposition de la Santé publique, 7 polycliniques pour alléger la forte pression que connaissent actuellement les structures hospitalières publiques et privées. 5 dans la région de Casablanca-Settat et 2 autres à Tanger et Marrakech.

com_redaction-31

La Caisse nationale de la sécurité sociale (CNSS) dispose de 13 polycliniques réparties dans tout le Maroc. Au total, 7 ont été mises à la disposition de l'Etat pour soulager la pression exercée sur les établissements hospitaliers, en particulier dans la région Casablanca-Settat.

Cette région hérite à elle seule de cinq polycliniques de la CNSS. Et pour cause, elle a dépassé, dans la nuit de vendredi 24 au samedi 25 avril, la barre des 1.000 cas testés positifs au Covid-19. Plus de 80% de ces cas sont situés à Casablanca. Plus d’un cas sur 5 y est apparu.

Les capacités d’accueil peuvent être atteintes d’autant plus rapidement que chaque cas positif au Covid-19 doit être hospitalisé, conformément à la procédure en vigueur dans tout le Maroc. Chaque malade est gardé en moyenne 24 jours en hospitalisation, a-t-on constaté à Casablanca. Il n’est considéré guéri que lorsque deux tests consécutifs à 24 heures d’intervalle sont déclarés négatifs.

Deux polycliniques de la CNSS à Casablanca

Ainsi, à l’échelle de la région Casablanca-Settat, ce sont les capacités hospitalières de la ville de Casablanca qui ont été renforcées en premier, dès le 6 avril, à travers la polyclinique Ziraoui, mise à disposition par la CNSS aux autorités sanitaires. Elle a commencé à recevoir des patients entre le 7 et le 8 avril. Elle possède une capacité de 140 lits, dont 10 lits de réanimation et 8 lits de soins intensifs. Une offre qui inclut « les structures d’appoint indispensables pour la prise en charge de ces patients, particulièrement le laboratoire d’analyses médicales et le service d’imagerie équipé d’un scanner utile à la détection et au suivi des infections pulmonaires », indique-t-on à la CNSS.

Toujours à Casablanca, une autre polyclinique de la CNSS a été mise à disposition, le 18 avril, dans le quartier Inara. Elle recense 80 lits. « Les autorités sanitaires doivent encore décider si elles vont l’utiliser ou pas, en fonction des besoins et des urgences », nous informe une source au sein de la CNSS.

Une polyclinique a également été réaménagée à Mohammedia le 18 avril pour recevoir les cas de Covid-19. Elle sera opérationnelle dans le courant de cette semaine, nous indique cette même source. A El Jadida et Settat, deux polycliniques sont également mises à disposition afin de soulager les hôpitaux publics en prenant en charge une partie de leurs patients qui présentent des pathologies non liées au Covid-19.

Tanger et Marrakech aussi concernées

Tanger et Marrakech se partagent les deux autres polycliniques de la CNSS mises à la disposition de la Santé publique. A Tanger, la polyclinique de 64 lits est opérationnelle depuis le 18 avril. Elle a commencé à recevoir des patients entre le 19 et le 20. Le même jour à Marrakech, une structure du même type était également opérationnelle. Elle dispose d’une capacité de 54 lits et sera opérationnelle cette semaine.

Au total, sept polycliniques de la CNSS ont donc été mises à disposition des autorités sanitaires de la région Casablanca-Settat, de Tanger et Marrakech : cinq sont dédiées aux patients atteints du Covid-19 (les polycliniques Ziraoui et Inara à Casablanca, Mohammedia, Tanger et Marrakech) et deux autres pour accueillir des patients qui ne sont pas atteints du Covid-19 mais présentent d’autres pathologies (Settat et El Jadida).

La CNSS dispose encore de six autres polycliniques. Pour l’heure, elles n’ont pas été mises à la disposition des autorités sanitaires du pays. « Elles le seront en fonction des demandes des autorités sanitaires des différentes villes et régions », nous indique notre source.

Un large éventail de structures

Ces polycliniques de la CNSS s’ajoutent à un large éventail de structures mises en place pour renforcer les capacités d’accueil des structures publiques et privées. Parmi elles, l’hôpital de la Foire et ses 700 lits, les hôpitaux militaires de campagne de Nouaceur et de Benslimane, ainsi que l’hôpital Ibn Rochd et ses possibilités immédiates de réserver de nouveaux lits dédiés au Covid-19. S’ajoutent aussi les cliniques privées.

Enfin, les capacités hôtelières dédiées au Covid-19 dépassent les 30 hôtels, de la résidence touristique jusqu’aux établissements 5 étoiles. Ainsi, 1.100 chambres dans toute la région Casablanca-Settat sont désormais réservées au personnel de santé (soit plus de 2.000 lits) et 7 hôtels sont réservés aux malades. Vendredi 24 avril, de nouveaux hôtels ont été mis à la disposition de la Santé publique et des autorités, mais dans la plupart des cas, les propriétaires préfèrent que les noms ne soient pas cités, avons-nous constaté.

A lire aussi


Communication financière

Publication complémentaire suite à l’avis réunion de l’assemblée générale extraordinaire de la société ALUMINIUM DU MAROC SA

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.