Cueillette de fraises: les ouvrières marocaines seront bloquées à Huelva en juin

Des associations dans le secteur de l'agriculture à Huelva appellent à la création d'un "couloir humanitaire" pour permettre le retour au Maroc des ouvrières saisonnières travaillant dans la cueillette des fraises dans la ville.

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/27-05-2020/huelva1.jpg-oui
Cueillette de fraises: les ouvrières marocaines seront bloquées à Huelva en juin

Le 27 mai 2020 à 16:24

Modifié le 28 mai 2020 à 07:45

Sur 16.500 ouvrières marocaines qui devaient faire le déplacement en Espagne cette année, seul un groupe de 7.086 personnes a pu rejoindre Huelva, nous avait confié Abdelmoumen Madani, directeur de l’Agence nationale de promotion de l'emploi et des compétences (Anapec), dans un article précédent. 

La collecte pour cette saison est presque achevée. A la fin du mois de mai, la récolte des fraises aura pris fin pour 80% des producteurs espagnols. Les ouvrières saisonnières marocaines se retrouveront ainsi bloquées en Espagne, sans emploi et sans revenu à partir de début juin, en raison de la fermeture des frontières marocaines.

Selon des médias locaux, des organismes dans le secteur de l'agriculture à Huelva, tels que UPA Huelva, et Asaja Huelva exigent la mise en place des mesures nécessaires pour permettre le retour de ces ouvrières au Maroc.

UPA Huelva appelle pour sa part à la création d'un "couloir humanitaire" pour rapatrier celles qui veulent rentrer au Maroc. Un courrier dans ce sens a été adressé au ministre espagnol de l'Inclusion, de la sécurité sociale et des migrations.

Cueillette de fraises: les ouvrières marocaines seront bloquées à Huelva en juin

Le 27 mai 2020 à16:41

Modifié le 28 mai 2020 à 07:45

Des associations dans le secteur de l'agriculture à Huelva appellent à la création d'un "couloir humanitaire" pour permettre le retour au Maroc des ouvrières saisonnières travaillant dans la cueillette des fraises dans la ville.

Sur 16.500 ouvrières marocaines qui devaient faire le déplacement en Espagne cette année, seul un groupe de 7.086 personnes a pu rejoindre Huelva, nous avait confié Abdelmoumen Madani, directeur de l’Agence nationale de promotion de l'emploi et des compétences (Anapec), dans un article précédent. 

La collecte pour cette saison est presque achevée. A la fin du mois de mai, la récolte des fraises aura pris fin pour 80% des producteurs espagnols. Les ouvrières saisonnières marocaines se retrouveront ainsi bloquées en Espagne, sans emploi et sans revenu à partir de début juin, en raison de la fermeture des frontières marocaines.

Selon des médias locaux, des organismes dans le secteur de l'agriculture à Huelva, tels que UPA Huelva, et Asaja Huelva exigent la mise en place des mesures nécessaires pour permettre le retour de ces ouvrières au Maroc.

UPA Huelva appelle pour sa part à la création d'un "couloir humanitaire" pour rapatrier celles qui veulent rentrer au Maroc. Un courrier dans ce sens a été adressé au ministre espagnol de l'Inclusion, de la sécurité sociale et des migrations.

A lire aussi


Communication financière

Microdata, communiqué post-AGO Juin 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.