Elotmani & Aït Taleb "Pour l'Aïd, ne voyagez qu'en cas d'extrême nécessité"

Le gouvernement est inquiet des conséquences que pourraient avoir les déplacements massifs de l'Aïd Al Adha susceptibles de provoquer une dissémination du Coronavirus à travers le Maroc.

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/19-07-2020/elotmaniaittaleb30.jpg-oui
 Elotmani & Aït Taleb (Photo Médias24)

Le 19 juillet 2020 à 19:39

Modifié le 20 juillet 2020 à 10:42

Dans une conférence de presse conjointe et impromptue, Saâdeddine Elotmani avaient la difficile mission de rassurer tout en appelant à la vigilance. Une conférence de presse programmée essentiellement en prévision (ou dans la crainte) d'une dissémination du coronavirus à l'occasion des déplacements de Aid Al Adha. Ces retours dans les régions d'origine sont propices aux contacts, dans les gares bondées comme dans les événements festifs ou les retrouvailles familiales.

A plusieurs reprises, chacun des deux orateurs a appelé à limiter les déplacements de Aid Al Adha au strict nécessaire. Mais cette rapide rencontre avec la presse a été également l'occasion d'un petit point de situation sur le Covid au Maroc.

Voici donc les principales infos communiquées par le Chef du gouvernement et le ministre de la Santé publique:

>Situation épidémiologique:

Khalid Ait Taleb: elle est instable dans le monde. Elle est maîtrisée au Maroc. Maîtrisée comme le montrent tous les indicateurs: taux de létalité parmi les plus bas au monde (1,6% de décès), nombre de cas graves ou sévères, nombre de cas positifs par rapport aux tests (1,7% actuellement).

Jusqu'à fin juin, la situation était stabilisée. Puis il y a une hausse du nombre de cas, des décès et de cas graves ou sévères, là où il y a eu reprise des activités économiques à large échelle.

>Dépistages:
Khalid Ait Taleb: A ce jour, 1.196.750 tests ont été réalisés. 26 laboratoires publics sont opérationnels sans compter les labos qui ont d'autres statuts. Plus de 20.000 tests par jour sont effectués, ce qui est suffisant. Quand le taux de cas positif sera ramené à 0,5% au lieu de 1,7% actuellement, on effectuera moins de dépistages et on reviendra surtout aux tests de diagnostic pour les cas qui présentent des symptômes, comme on le faisait au début de l'épidémie.

>Hospitalisation:

Khalid Ait TAleb: Les cas asymptomatiques ne sont pas malades mais sont porteurs du virus donc sont contagieux. De ce fait, on les isole mais pas dans des structures hospitalières; dans des sites dédiés.
Tanger: la ville a eu son pic de cas comme les autres grandes villes, mais d'une manière décalée dans le temps, à retardement, en raison du redémarrage massif des activités économiques. Nous ne savons pas si le virus a muté ou pas, si le virus de Tanger est d'une souche différente ou pas. Nous avons effectué une étude génomique du virus prélevé à Tanger. Le résultat sera disponible demain (lundi 20 juillet).

Le Maroc dispose aujourd'hui de plus de 1.250 lits de réanimation dédiés au Covid dans les structures de soins privées. Ceci sans compter les cliniques privées. Dans les hôpitaux, nous gardons les circuits Covid car nous ne savons pas comment les choses évolueront.

>Réouverture des frontières:

Saâdeddine Elotmani: aucune décision n'a été prise. Certains pays qui ont ouvert leurs frontières étudient en ce moment leur fermeture avec certains pays. La réouverture dépend de la situation internationale.
>Rentrée scolaire:

Saâdeddine Elotmani: La décision sera prise le plus tard possible, pour mieux connaître l'évolution épidémiologique. Trois scénarios ont été préparés et nous opterons pour l'un d'entre eux en fonction de l'évolution.

 >Liaisons maritimes et aériennes spéciales:

Saâdeddine Elotmani: en quatre jours (de mercredi à samedi), 17.850 personnes sont rentrées au Maroc, par 105 vols de la RAM, 76 vols d'Air Arabia et 3 ferries.

Elotmani donne une explication sur le cas du ferry arrivé de Gênes samedi en fin de journée: certains passagers ont effectué en Italie des tests CRP au lieu des tests PCR, en raison d'une confusion linguistique. Ils ont été admis à bord où des tests ont été effectués. En effet, sur chaque bateau, il y a un laboratoire mobile marocain. Les tests ont diagnostiqué trois cas positifs parmi les passagers.

(Photo Médias24)

Elotmani & Aït Taleb "Pour l'Aïd, ne voyagez qu'en cas d'extrême nécessité"

Le 19 juillet 2020 à21:32

Modifié le 20 juillet 2020 à 10:42

Le gouvernement est inquiet des conséquences que pourraient avoir les déplacements massifs de l'Aïd Al Adha susceptibles de provoquer une dissémination du Coronavirus à travers le Maroc.

com_redaction-96

Dans une conférence de presse conjointe et impromptue, Saâdeddine Elotmani avaient la difficile mission de rassurer tout en appelant à la vigilance. Une conférence de presse programmée essentiellement en prévision (ou dans la crainte) d'une dissémination du coronavirus à l'occasion des déplacements de Aid Al Adha. Ces retours dans les régions d'origine sont propices aux contacts, dans les gares bondées comme dans les événements festifs ou les retrouvailles familiales.

A plusieurs reprises, chacun des deux orateurs a appelé à limiter les déplacements de Aid Al Adha au strict nécessaire. Mais cette rapide rencontre avec la presse a été également l'occasion d'un petit point de situation sur le Covid au Maroc.

Voici donc les principales infos communiquées par le Chef du gouvernement et le ministre de la Santé publique:

>Situation épidémiologique:

Khalid Ait Taleb: elle est instable dans le monde. Elle est maîtrisée au Maroc. Maîtrisée comme le montrent tous les indicateurs: taux de létalité parmi les plus bas au monde (1,6% de décès), nombre de cas graves ou sévères, nombre de cas positifs par rapport aux tests (1,7% actuellement).

Jusqu'à fin juin, la situation était stabilisée. Puis il y a une hausse du nombre de cas, des décès et de cas graves ou sévères, là où il y a eu reprise des activités économiques à large échelle.

>Dépistages:
Khalid Ait Taleb: A ce jour, 1.196.750 tests ont été réalisés. 26 laboratoires publics sont opérationnels sans compter les labos qui ont d'autres statuts. Plus de 20.000 tests par jour sont effectués, ce qui est suffisant. Quand le taux de cas positif sera ramené à 0,5% au lieu de 1,7% actuellement, on effectuera moins de dépistages et on reviendra surtout aux tests de diagnostic pour les cas qui présentent des symptômes, comme on le faisait au début de l'épidémie.

>Hospitalisation:

Khalid Ait TAleb: Les cas asymptomatiques ne sont pas malades mais sont porteurs du virus donc sont contagieux. De ce fait, on les isole mais pas dans des structures hospitalières; dans des sites dédiés.
Tanger: la ville a eu son pic de cas comme les autres grandes villes, mais d'une manière décalée dans le temps, à retardement, en raison du redémarrage massif des activités économiques. Nous ne savons pas si le virus a muté ou pas, si le virus de Tanger est d'une souche différente ou pas. Nous avons effectué une étude génomique du virus prélevé à Tanger. Le résultat sera disponible demain (lundi 20 juillet).

Le Maroc dispose aujourd'hui de plus de 1.250 lits de réanimation dédiés au Covid dans les structures de soins privées. Ceci sans compter les cliniques privées. Dans les hôpitaux, nous gardons les circuits Covid car nous ne savons pas comment les choses évolueront.

>Réouverture des frontières:

Saâdeddine Elotmani: aucune décision n'a été prise. Certains pays qui ont ouvert leurs frontières étudient en ce moment leur fermeture avec certains pays. La réouverture dépend de la situation internationale.
>Rentrée scolaire:

Saâdeddine Elotmani: La décision sera prise le plus tard possible, pour mieux connaître l'évolution épidémiologique. Trois scénarios ont été préparés et nous opterons pour l'un d'entre eux en fonction de l'évolution.

 >Liaisons maritimes et aériennes spéciales:

Saâdeddine Elotmani: en quatre jours (de mercredi à samedi), 17.850 personnes sont rentrées au Maroc, par 105 vols de la RAM, 76 vols d'Air Arabia et 3 ferries.

Elotmani donne une explication sur le cas du ferry arrivé de Gênes samedi en fin de journée: certains passagers ont effectué en Italie des tests CRP au lieu des tests PCR, en raison d'une confusion linguistique. Ils ont été admis à bord où des tests ont été effectués. En effet, sur chaque bateau, il y a un laboratoire mobile marocain. Les tests ont diagnostiqué trois cas positifs parmi les passagers.

A lire aussi


Communication financière

LafargeHolcim Maroc : Nomination de deux administrateurs indépendants

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.