Exclusif. Chakib Benmoussa: aucun point d'étape n'a été présenté à Mme Le Gal

Grande émotion sur les réseaux sociaux vendredi après un tweet de Mme Le Gal, ambassadrice de France, selon lequel Chakib Benmoussa lui a présenté un rapport d'étape du travail de la Commission spéciale sur le modèle de développement. Déclaration exclusive de M. Benmoussa.

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/06-06-2020/chakibbenmoussa1.jpg-oui
Exclusif. Chakib Benmoussa: aucun point d'étape n'a été présenté à Mme Le Gal

Le 06 juin 2020 à 09:36

Modifié le 06 juin 2020 à 12:20

Vendredi matin 5 juin, Chakib Benmoussa a rendez-vous en visioconférence avec Mme Hélène Le Gal, ambassadrice de France au Maroc. Ce rendez-vous concerne la mission de la Commission spéciale sur le modèle de développement, qu'il préside. Mme Le Gal est par ailleurs son homologue puisqu'il reste ambassadeur du Maroc en France.
Cet échange avec l'ambassadeur d'un partenaire international de premier plan, n'est pas le premier; il est presque banal. Les ambassadeurs américain et britannique ont avant elle fait la même démarche et ont eu un échange avec Benmoussa en visioconférence au cours de la période de confinement.
L'échange avec Mme Le Gal porte sur des questions évidentes: les relations Maroc-France, les relations Afrique-France-Europe, sachant que la France et l'Europe ont fait des annonces qui concernent directement l'Afrique. Benmoussa veut comprendre ce qu'elles signifient ce qu'elles impliquent pour le Maroc et son modèle de développement.

Si l'Europe venait à se barricader, sur les plans économique et commercial, les répercussions ne seront pas négligeables sur ses partenaires actuels. "Si l'on s'achemine vers une Europe ouverte sur l'Afrique, le Maroc est en situation de jouer un rôle important", nous rapporte Chakib Benmoussa, joint au téléphone ce samedi matin.

Pour le président de la Commission, la démarche inédite du Maroc consistant à élaborer son propre modèle de développement, par des experts marocains,  dans le cadre d'une démarche participative et interactive avec les citoyens, suscite l'intérêt des diplomates étrangers et des institutions internationales. C'est donc un échange à bâtons rompus, "le premier avec Mme Le Gal depuis ma nomination à la tête de la CSMD".

En lisant le tweet de l'ambassadrice de France (ci-dessous), on a pu imaginer que M. Benmoussa a présenté un rapport d'étape, peut-être même déroulé un document Power point. "Non, cela va de soi", répond notre interlocuteur. "La commission est mandatée par Sa Majesté le Roi. C'est pour moi une évidence que la primeur de ce travail revient à Sa Majesté et à personne d'autre. Ce travail est construit par les Marocains, avec les Marocains, pour les Marocains. C'est l'orientation fondamentale qui nous a été fixée.

Le rapport de la Commission devait être présenté en juin. La CSMD vient de bénéficier d'un délai supplémentaire de 6 mois, jusqu'à début janvier 2021, autant que la durée initiale de la mission.

Pourquoi autant de temps? "La donne a changé, les attentes des Marocains ont changé, le monde a changé, le confinement a été également un frein dans notre travail puisque ce dernier est fortement basé sur les interactions avec les citoyens, le contexte a changé sur le court terme et on manque de visibilité. Nous devrons intégrer d'une manière beaucoup plus forte la nouvelle réalité du Maroc, la nouvelle réalité du monde et les attentes des citoyens", conclut Chakib Benmoussa.

Le tweet d'Hélène Le Gal, ambassadrice de France


La réponse indirecte de la CSMD

Exclusif. Chakib Benmoussa: aucun point d'étape n'a été présenté à Mme Le Gal

Le 06 juin 2020 à11:14

Modifié le 06 juin 2020 à 12:20

Grande émotion sur les réseaux sociaux vendredi après un tweet de Mme Le Gal, ambassadrice de France, selon lequel Chakib Benmoussa lui a présenté un rapport d'étape du travail de la Commission spéciale sur le modèle de développement. Déclaration exclusive de M. Benmoussa.

Vendredi matin 5 juin, Chakib Benmoussa a rendez-vous en visioconférence avec Mme Hélène Le Gal, ambassadrice de France au Maroc. Ce rendez-vous concerne la mission de la Commission spéciale sur le modèle de développement, qu'il préside. Mme Le Gal est par ailleurs son homologue puisqu'il reste ambassadeur du Maroc en France.
Cet échange avec l'ambassadeur d'un partenaire international de premier plan, n'est pas le premier; il est presque banal. Les ambassadeurs américain et britannique ont avant elle fait la même démarche et ont eu un échange avec Benmoussa en visioconférence au cours de la période de confinement.
L'échange avec Mme Le Gal porte sur des questions évidentes: les relations Maroc-France, les relations Afrique-France-Europe, sachant que la France et l'Europe ont fait des annonces qui concernent directement l'Afrique. Benmoussa veut comprendre ce qu'elles signifient ce qu'elles impliquent pour le Maroc et son modèle de développement.

Si l'Europe venait à se barricader, sur les plans économique et commercial, les répercussions ne seront pas négligeables sur ses partenaires actuels. "Si l'on s'achemine vers une Europe ouverte sur l'Afrique, le Maroc est en situation de jouer un rôle important", nous rapporte Chakib Benmoussa, joint au téléphone ce samedi matin.

Pour le président de la Commission, la démarche inédite du Maroc consistant à élaborer son propre modèle de développement, par des experts marocains,  dans le cadre d'une démarche participative et interactive avec les citoyens, suscite l'intérêt des diplomates étrangers et des institutions internationales. C'est donc un échange à bâtons rompus, "le premier avec Mme Le Gal depuis ma nomination à la tête de la CSMD".

En lisant le tweet de l'ambassadrice de France (ci-dessous), on a pu imaginer que M. Benmoussa a présenté un rapport d'étape, peut-être même déroulé un document Power point. "Non, cela va de soi", répond notre interlocuteur. "La commission est mandatée par Sa Majesté le Roi. C'est pour moi une évidence que la primeur de ce travail revient à Sa Majesté et à personne d'autre. Ce travail est construit par les Marocains, avec les Marocains, pour les Marocains. C'est l'orientation fondamentale qui nous a été fixée.

Le rapport de la Commission devait être présenté en juin. La CSMD vient de bénéficier d'un délai supplémentaire de 6 mois, jusqu'à début janvier 2021, autant que la durée initiale de la mission.

Pourquoi autant de temps? "La donne a changé, les attentes des Marocains ont changé, le monde a changé, le confinement a été également un frein dans notre travail puisque ce dernier est fortement basé sur les interactions avec les citoyens, le contexte a changé sur le court terme et on manque de visibilité. Nous devrons intégrer d'une manière beaucoup plus forte la nouvelle réalité du Maroc, la nouvelle réalité du monde et les attentes des citoyens", conclut Chakib Benmoussa.

Le tweet d'Hélène Le Gal, ambassadrice de France


La réponse indirecte de la CSMD

A lire aussi


Communication financière

Communiqué post AG 30 juin 2020 - LafargeHolcim Maroc

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.