EXCLUSIF. OMS: "Le Maroc dispose de moyens pour faire face au coronavirus"

Dans une interview accordée à Médias 24, Maryam Bigdeli, représentante de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) au Maroc, précise que le dispositif national de veille, de préparation et de riposte a été développé après évaluation de l'OMS. Elle estime que le Maroc dispose des moyens humains et techniques nécessaires pour faire face au coronavirus.

EXCLUSIF. OMS:

Le 27 février 2020 à 16:20

Modifié le 27 février 2020 à 18:56

- Médias24 : Après la propagation du virus dans plus d’une quarantaine de pays, est-ce que le risque qu’un cas de coronavirus soit importé au Maroc est devenu très élevé ?

- Maryam Bigdeli : Le directeur général de l’OMS a déclaré l’urgence de santé publique à portée internationale. Cela veut dire que le niveau de risque est très élevé au niveau de la Chine et élevé dans les autres pays. Le Maroc n'est donc pas une exception. Le risque qu’un cas soit importé au Maroc et dans d’autres pays est élevé.

- Quels sont les pays qui représentent un réel risque pour le Maroc ?

- Le risque d’importation d'un cas est élevé au niveau de tous les pays. Au début de l'épidémie, chaque pays a défini son cas typique de coronavirus.

Cette définition prend notamment en considération les pays de provenance, où le nombre de cas confirmés est élevé, tels que la Chine, l'Italie, la Corée du Sud et l'Iran, ainsi que les symptômes développés.

Mais il faut rester vigilant, car il y a de nouveaux cas qui apparaissent quotidiennement dans d'autres pays. Le premier critère est donc amené à évoluer selon la situation épidémiologique dans le monde.

En gros, tous les pays touchés peuvent représenter un risque d'importation du virus. Les personnes en provenance de ces endroits doivent donc être surveillées, mais pas stigmatisées de manière systématique, parce qu'elles ne sont pas forcément infectées.   

- Que pensez-vous du dispositif national de veille, de préparation et de riposte, mis en place par le ministère de la Santé contre le coronavirus ? 

- Le Maroc dispose d’un plan de veille et de riposte, accessible sur le site web du ministère de la Santé, avec des axes clairement définis.

Le Royaume a d'ailleurs été parmi les premiers pays de la Méditerranée orientale à réaliser une évaluation externe conjointe, avec l'OMS, des capacités nationales requises en vertu du Règlement sanitaire international. 

Le plan de riposte national a été développé suite à cette évaluation, ce qui a permis de voir quels étaient les différents éléments à renforcer.

- L’OMS a distribué des kits de dépistage et des équipements de protection individuelle sur une vingtaine de pays africains. Est-ce que le Maroc en a bénéficié ?

- Oui, le Maroc est l'un des pays à avoir bénéficié des kits de dépistage et des équipements de protection individuelle distribués par l'OMS. Il y a eu plusieurs arrivages. Mais il faut préciser que ces éléments sont venus renforcer un équipement déjà existant.

Le Maroc dispose des moyens humains et techniques nécessaires pour faire face au coronavirus. Nous n’avons fait que renforcer les équipements.

L’OMS dispose d’un hub, où le matériel est disponible. Plusieurs pays ont bénéficié de ces équipements, notamment l’Iran qui a connu une flambée du nombre de cas contaminés, récemment. Il s'agit de prioriser les pays qui en ont besoin. 

Voici la vidéo de la conférence de presse du ministère de la Santé, tenue ce jeudi 27 février pour faire le point sur la situation au Maroc :

EXCLUSIF. OMS: "Le Maroc dispose de moyens pour faire face au coronavirus"

Le 27 février 2020 à17:20

Modifié le 27 février 2020 à 18:56

Dans une interview accordée à Médias 24, Maryam Bigdeli, représentante de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) au Maroc, précise que le dispositif national de veille, de préparation et de riposte a été développé après évaluation de l'OMS. Elle estime que le Maroc dispose des moyens humains et techniques nécessaires pour faire face au coronavirus.

- Médias24 : Après la propagation du virus dans plus d’une quarantaine de pays, est-ce que le risque qu’un cas de coronavirus soit importé au Maroc est devenu très élevé ?

- Maryam Bigdeli : Le directeur général de l’OMS a déclaré l’urgence de santé publique à portée internationale. Cela veut dire que le niveau de risque est très élevé au niveau de la Chine et élevé dans les autres pays. Le Maroc n'est donc pas une exception. Le risque qu’un cas soit importé au Maroc et dans d’autres pays est élevé.

- Quels sont les pays qui représentent un réel risque pour le Maroc ?

- Le risque d’importation d'un cas est élevé au niveau de tous les pays. Au début de l'épidémie, chaque pays a défini son cas typique de coronavirus.

Cette définition prend notamment en considération les pays de provenance, où le nombre de cas confirmés est élevé, tels que la Chine, l'Italie, la Corée du Sud et l'Iran, ainsi que les symptômes développés.

Mais il faut rester vigilant, car il y a de nouveaux cas qui apparaissent quotidiennement dans d'autres pays. Le premier critère est donc amené à évoluer selon la situation épidémiologique dans le monde.

En gros, tous les pays touchés peuvent représenter un risque d'importation du virus. Les personnes en provenance de ces endroits doivent donc être surveillées, mais pas stigmatisées de manière systématique, parce qu'elles ne sont pas forcément infectées.   

- Que pensez-vous du dispositif national de veille, de préparation et de riposte, mis en place par le ministère de la Santé contre le coronavirus ? 

- Le Maroc dispose d’un plan de veille et de riposte, accessible sur le site web du ministère de la Santé, avec des axes clairement définis.

Le Royaume a d'ailleurs été parmi les premiers pays de la Méditerranée orientale à réaliser une évaluation externe conjointe, avec l'OMS, des capacités nationales requises en vertu du Règlement sanitaire international. 

Le plan de riposte national a été développé suite à cette évaluation, ce qui a permis de voir quels étaient les différents éléments à renforcer.

- L’OMS a distribué des kits de dépistage et des équipements de protection individuelle sur une vingtaine de pays africains. Est-ce que le Maroc en a bénéficié ?

- Oui, le Maroc est l'un des pays à avoir bénéficié des kits de dépistage et des équipements de protection individuelle distribués par l'OMS. Il y a eu plusieurs arrivages. Mais il faut préciser que ces éléments sont venus renforcer un équipement déjà existant.

Le Maroc dispose des moyens humains et techniques nécessaires pour faire face au coronavirus. Nous n’avons fait que renforcer les équipements.

L’OMS dispose d’un hub, où le matériel est disponible. Plusieurs pays ont bénéficié de ces équipements, notamment l’Iran qui a connu une flambée du nombre de cas contaminés, récemment. Il s'agit de prioriser les pays qui en ont besoin. 

Voici la vidéo de la conférence de presse du ministère de la Santé, tenue ce jeudi 27 février pour faire le point sur la situation au Maroc :

A lire aussi


7952

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.