Hausse des prix de huiles de table : Lesieur s'explique (communiqué)

Suite à la hausse des prix des huiles de table et aux appels au boycott sur les réseaux sociaux, le management de Lesieur Cristal décide enfin de communiquer officiellement. Voici ses explications.

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/23-02-2021/Samiroudghiridglesieur0.jpg-oui
Hausse des prix de huiles de table : Lesieur s'explique (communiqué) Samir Oudghiri, DG de Lesieur Cristal

Le 23 février 2021 à 21:45

Modifié le 24 février 2021 à 12:19

Ci-après les principaux éléments du communiqué de presse de Lesieur Cristal, diffusé dans les éditions du mercredi 24 février de certains médias nationaux :

"Lesieur Cristal comprend l'émoi suscité par la hausse des prix du marché des huiles de table au Maroc ces quatre derniers mois.

"Cette augmentation, qui touche tous les opérateurs, est liée à la flambée des prix des matières premières agricoles à l'international et plus particulièrement celles utilisées pour la fabrication des huiles de table. Depuis mai 2020, le cours du soja a augmenté de 80% et celui du tournesol de 90%.

"Lesieur Cristal a réussi à constituer des stocks de matières premières pour éviter tout risque de pénurie. Ces stocks lui ont permis de retarder le plus possible la répercussion de la hausse des cours mondiaux auprès des consommateurs marocains.

"La flambée des cours des matières premières agricoles s'accentuant durablement, Lesieur Cristal a été contrainte d'en répercuter une partie dans ses prix, à l'instar de tous les opérateurs du marché.

"Lesieur Cristal continuera à faire son maximum pour amortir l'impact de la volatilité des cours des matières premières".

>>Lire aussi :

Hausse des prix de l'huile de table, les appels au boycott se multiplient

Hausse des prix des huiles de table : Les explications de la COMADER

Samir Oudghiri, DG de Lesieur Cristal

Hausse des prix de huiles de table : Lesieur s'explique (communiqué)

Le 23 février 2021 à21:45

Modifié le 24 février 2021 à 12:19

Suite à la hausse des prix des huiles de table et aux appels au boycott sur les réseaux sociaux, le management de Lesieur Cristal décide enfin de communiquer officiellement. Voici ses explications.

com_redaction-10

Ci-après les principaux éléments du communiqué de presse de Lesieur Cristal, diffusé dans les éditions du mercredi 24 février de certains médias nationaux :

"Lesieur Cristal comprend l'émoi suscité par la hausse des prix du marché des huiles de table au Maroc ces quatre derniers mois.

"Cette augmentation, qui touche tous les opérateurs, est liée à la flambée des prix des matières premières agricoles à l'international et plus particulièrement celles utilisées pour la fabrication des huiles de table. Depuis mai 2020, le cours du soja a augmenté de 80% et celui du tournesol de 90%.

"Lesieur Cristal a réussi à constituer des stocks de matières premières pour éviter tout risque de pénurie. Ces stocks lui ont permis de retarder le plus possible la répercussion de la hausse des cours mondiaux auprès des consommateurs marocains.

"La flambée des cours des matières premières agricoles s'accentuant durablement, Lesieur Cristal a été contrainte d'en répercuter une partie dans ses prix, à l'instar de tous les opérateurs du marché.

"Lesieur Cristal continuera à faire son maximum pour amortir l'impact de la volatilité des cours des matières premières".

>>Lire aussi :

Hausse des prix de l'huile de table, les appels au boycott se multiplient

Hausse des prix des huiles de table : Les explications de la COMADER

A lire aussi


6
Les dernières annonces judiciaires
5
Les dernières annonces légales

Communication financière

IMMOLOG : Indicateurs du 4ème trimestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.