Incendie du dépôt de bus au centre ville: Casablanca a évité le pire

 Un incendie spectaculaire a touché le dépôt central d'autobus du Maârif jeudi soir. Il a été rapidement maîtrisé. Le service reprend ce vendredi.

Incendie du dépôt de bus au centre ville: Casablanca a évité le pire

Le 11 octobre 2019 à 05:39

Modifié le 11 octobre 2019 à 08:21

12 autobus ont été réduits à l'état de carcasse. Les autres ont été évacués à temps. Sur les 12 complètement brûlés, la moitié étaient déjà inutilisables, apprend Médias24 auprès des autorités de la ville.

Ce vendredi matin, le service sera donc assuré comme les jours précédents. Des perturbations passagères pourraient toucher des lignes de transport scolaire dans la journée.

Une enquête a été diligentée sous la supervision du parquet, annoncent également les autorités.

L'incendie s'est déclenché peu avant 21H. La situation a été maîtrisée rapidement car les autorités de la ville étaient prêts à différents scénarios dont celui d'un sabotage. L'heure de l'incendie, au moment où le dépôt accueillait un grand nombre de bus; le jour de l'incendie, 7 jours après la mise sous séquestre de M'dina Bus par la Ville; ces deux éléments conduisent à envisager l'acte criminel comme hypothèse possible.

L'existence de citernes de carburant dans l'enceinte du dépôt, aurait pu provoquer une situation beaucoup plus dramatique. Heureusement que les flammes ont été rapidement maîtrisées.

Depuis vendredi 4 octobre 2019, c'est Alsa qui a pris les commandes de la gestion du transport par autobus. La société Mdina Bus, sa logistique, sa flotte, ont été mis sous séquestre pour assurer la continuité du service public.

Incendie du dépôt de bus au centre ville: Casablanca a évité le pire

Le 11 octobre 2019 à05:55

Modifié le 11 octobre 2019 à 08:21

 Un incendie spectaculaire a touché le dépôt central d'autobus du Maârif jeudi soir. Il a été rapidement maîtrisé. Le service reprend ce vendredi.

12 autobus ont été réduits à l'état de carcasse. Les autres ont été évacués à temps. Sur les 12 complètement brûlés, la moitié étaient déjà inutilisables, apprend Médias24 auprès des autorités de la ville.

Ce vendredi matin, le service sera donc assuré comme les jours précédents. Des perturbations passagères pourraient toucher des lignes de transport scolaire dans la journée.

Une enquête a été diligentée sous la supervision du parquet, annoncent également les autorités.

L'incendie s'est déclenché peu avant 21H. La situation a été maîtrisée rapidement car les autorités de la ville étaient prêts à différents scénarios dont celui d'un sabotage. L'heure de l'incendie, au moment où le dépôt accueillait un grand nombre de bus; le jour de l'incendie, 7 jours après la mise sous séquestre de M'dina Bus par la Ville; ces deux éléments conduisent à envisager l'acte criminel comme hypothèse possible.

L'existence de citernes de carburant dans l'enceinte du dépôt, aurait pu provoquer une situation beaucoup plus dramatique. Heureusement que les flammes ont été rapidement maîtrisées.

Depuis vendredi 4 octobre 2019, c'est Alsa qui a pris les commandes de la gestion du transport par autobus. La société Mdina Bus, sa logistique, sa flotte, ont été mis sous séquestre pour assurer la continuité du service public.

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.