L’économie marocaine continue de créer des disparités régionales

Les régions de Casablanca, Rabat et Tanger génèrent près des deux tiers de la croissance et 58% du PIB. Les écarts entre les régions en termes de PIB et de dépenses de consommations par habitant ont une nouvelle fois augmenté.

L’économie marocaine continue de créer des disparités régionales

Le 11 septembre 2019 à 11:20

Modifié le 11 septembre 2019 à 12:29

Le Haut-Commissariat au Plan vient de publier les comptes régionaux de l’année 2017. Il en ressort que l’économie marocaine créer toujours plus de disparités entre les régions.

Déjà en termes de croissance du PIB. Les 4,2% enregistrés en 2017 ont été générés à hauteur de 30,4% par la région de Casablanca-Settat, et à hauteur du tiers par les régions de Rabat-Salé Kénitra et Tanger-Tétouan-Al Hoceima.

Ce qui fait que près des deux tiers de la croissance ont été générés par 3 régions et un peu plus du tiers par les 9 régions restantes.

Croissance du produit intérieur brut par Région (HCP)
Régions  Croissance (en%) Contribution (en pt)
2016 2017 2016 2017
Tanger-Tétouan-Al Hoceima 2,4 5,8 0,2 0,6
Oriental  0,2 5,9 0 0,3
Fès-Meknès -0,1 0,8 0 0,1
Rabat-Salé-Kénitra 0,9 5 0,2 0,8
Béni Mellal-Khénifra -0,1 6,6 0 0,4
Casablanca-Settat 1,1 4 0,3 1,3
Marrakech-Safi -2,7 3,9 -0,2 0,3
Drâa-Tafilalet 6,9 1,1 0,2 0
Souss-Massa 2,6 1,1 0,2 0,1
Guelmim-Oued Noun 6,3 9,1 0,1 0,1
Laâyoune-Saguia al Hamra 3,7 7,4 0,1 0,1
Dakhla-Oued ed Dahab 7,6 10,3 0,1 0,1
Enceintes extra-territoriales -0,4 -1,4 0 0
Total 1,1 4,2 1,1 4,2

En termes de PIB (variation des prix comprise), les trois régions précitées ont généré plus de 58% de la richesse nationale.

Le HCP note que les disparités en termes de création de richesse entre les régions se sont accentuées. L’écart absolu moyen (la moyenne des écartes entre le PIB des différentes régions et le PIB régional moyen) est passé de 58,1 milliards de DH en 2016 à 60,4 milliards de DH en 2017.

Le PIB par habitant s’est élevé pendant cette année à 30.510 DH. Cinq régions dépassent cette moyenne nationale : Dakhla, Casablanca, Laâyoune, Rabat et Guelmim. Le PIB par habitant le plus faible se situe à Drâa-Tafilalet 10.201 DH.

Là aussi, l’écart absolu moyen entre les PIB par habitant des différentes régions a augmenté, passant de 11.492 DH en 2016 à 12.622 DH en 2017.

Produit intérieur brut (aux prix courants) par région
REGION PIB (en MDH) structure (%) PIB par tête (en DH)
2016 2017 2016 2017 2016 2017
Tanger-Tétouan-Al Hoceima 103 308 111 209 10,2 10,5 28 414 30 216
Oriental  49 123 52 213 4,8 4,9 20 867 21 958
Fès-Meknès 91 305 92 180 9 8,7 21 291 21 346
Rabat-Salé-Kénitra 162 515 171 881 16 16,2 34 804 36 420
Béni Mellal-Khénifra 57 984 61 750 5,7 5,8 22 747 24 070
Casablanca-Settat 323 757 339 720 32 31,9 46 065 47 694
Marrakech-Safi 87 277 90 103 8,6 8,5 18 976 19 403
Drâa-Tafilalet 26 762 26 949 2,6 2,5 16 190 16 201
Souss-Massa 68 363 69 917 6,7 6,6 24 939 25 161
Guelmim-Oued Noun 14 128 15 085 1,4 1,4 32 301 34 317
Laâyoune-Saguia al Hamra 15 660 17 404 1,5 1,6 41 477 45 419
Dakhla-Oued ed Dahab 11 632 13 508 1,1 1,3 76 003 84 949
Enceintes extra-territoriales 1 415 1 432 0,1 0,1 -
Total 1 013 229 1 063 351 100 100 29 380 30 510

S’agissant des dépenses de consommation des ménages, elles sont générées à hauteur de 40% par les régions de Casablanca et de Rabat. Cinq régions dépensent uniquement 11,7% du total (Dakhla, Béni Mellal…). 

Les disparités des dépenses de consommation ont continué à se creuser, avec un écart absolu moyen entre les différentes régions de 33 milliards de DH en 2017 contre 31,7 milliards en 2016.

Par habitant, la dépense de consommation moyenne est de 17.500 DH par an au niveau national. Cette moyenne est dépassée dans six régions : Dakhla, Casablanca, Rabat, Tanger, Laâyoune et l’Oriental. La dépense la plus faible est dans la région Drâa-Tafilalet (12.253 DH).

L’écart absolu moyen a également augmenté, de 2.658 DH à 2.734 DH.

Dépenses de consommation finale des ménages (aux prix courants) par région
 REGION DCFM (en MDH) Structure en% DCFM par tête (en DH)
2016 2017 2016 2017 2016 2017
Tanger-Tétouan-Al Hoceima 67126 69905 11,4 11,5 18463 18994
Oriental  41189 42784 7 7 17497 17993
Fès-Meknès 69012 71479 11,8 11,7 16092 16553
Rabat-Salé-Kénitra 86736 90183 14,8 14,8 18575 19109
Béni Mellal-Khénifra 31718 32836 5,4 5,4 12443 12799
Casablanca-Settat 146247 152473 24,9 25 20809 21406
Marrakech-Safi 65646 68187 11,2 11,2 14273 14684
Drâa-Tafilalet 19692 20382 3,4 3,3 11912 12253
Souss-Massa 41738 43511 7,1 7,1 15226 15658
Guelmim-Oued Noun 6863 7094 1,2 1,2 15691 16138
Laâyoune-Saguia al Hamra 6790 7090 1,2 1,2 17984 18502
Dakhla-Oued ed Dahab 3704 3958 0,6 0,6 24203 24891
Total 586461 609882 100 100 17006 17 499

L’économie marocaine continue de créer des disparités régionales

Le 11 septembre 2019 à12:18

Modifié le 11 septembre 2019 à 12:29

Les régions de Casablanca, Rabat et Tanger génèrent près des deux tiers de la croissance et 58% du PIB. Les écarts entre les régions en termes de PIB et de dépenses de consommations par habitant ont une nouvelle fois augmenté.

Le Haut-Commissariat au Plan vient de publier les comptes régionaux de l’année 2017. Il en ressort que l’économie marocaine créer toujours plus de disparités entre les régions.

Déjà en termes de croissance du PIB. Les 4,2% enregistrés en 2017 ont été générés à hauteur de 30,4% par la région de Casablanca-Settat, et à hauteur du tiers par les régions de Rabat-Salé Kénitra et Tanger-Tétouan-Al Hoceima.

Ce qui fait que près des deux tiers de la croissance ont été générés par 3 régions et un peu plus du tiers par les 9 régions restantes.

Croissance du produit intérieur brut par Région (HCP)
Régions  Croissance (en%) Contribution (en pt)
2016 2017 2016 2017
Tanger-Tétouan-Al Hoceima 2,4 5,8 0,2 0,6
Oriental  0,2 5,9 0 0,3
Fès-Meknès -0,1 0,8 0 0,1
Rabat-Salé-Kénitra 0,9 5 0,2 0,8
Béni Mellal-Khénifra -0,1 6,6 0 0,4
Casablanca-Settat 1,1 4 0,3 1,3
Marrakech-Safi -2,7 3,9 -0,2 0,3
Drâa-Tafilalet 6,9 1,1 0,2 0
Souss-Massa 2,6 1,1 0,2 0,1
Guelmim-Oued Noun 6,3 9,1 0,1 0,1
Laâyoune-Saguia al Hamra 3,7 7,4 0,1 0,1
Dakhla-Oued ed Dahab 7,6 10,3 0,1 0,1
Enceintes extra-territoriales -0,4 -1,4 0 0
Total 1,1 4,2 1,1 4,2

En termes de PIB (variation des prix comprise), les trois régions précitées ont généré plus de 58% de la richesse nationale.

Le HCP note que les disparités en termes de création de richesse entre les régions se sont accentuées. L’écart absolu moyen (la moyenne des écartes entre le PIB des différentes régions et le PIB régional moyen) est passé de 58,1 milliards de DH en 2016 à 60,4 milliards de DH en 2017.

Le PIB par habitant s’est élevé pendant cette année à 30.510 DH. Cinq régions dépassent cette moyenne nationale : Dakhla, Casablanca, Laâyoune, Rabat et Guelmim. Le PIB par habitant le plus faible se situe à Drâa-Tafilalet 10.201 DH.

Là aussi, l’écart absolu moyen entre les PIB par habitant des différentes régions a augmenté, passant de 11.492 DH en 2016 à 12.622 DH en 2017.

Produit intérieur brut (aux prix courants) par région
REGION PIB (en MDH) structure (%) PIB par tête (en DH)
2016 2017 2016 2017 2016 2017
Tanger-Tétouan-Al Hoceima 103 308 111 209 10,2 10,5 28 414 30 216
Oriental  49 123 52 213 4,8 4,9 20 867 21 958
Fès-Meknès 91 305 92 180 9 8,7 21 291 21 346
Rabat-Salé-Kénitra 162 515 171 881 16 16,2 34 804 36 420
Béni Mellal-Khénifra 57 984 61 750 5,7 5,8 22 747 24 070
Casablanca-Settat 323 757 339 720 32 31,9 46 065 47 694
Marrakech-Safi 87 277 90 103 8,6 8,5 18 976 19 403
Drâa-Tafilalet 26 762 26 949 2,6 2,5 16 190 16 201
Souss-Massa 68 363 69 917 6,7 6,6 24 939 25 161
Guelmim-Oued Noun 14 128 15 085 1,4 1,4 32 301 34 317
Laâyoune-Saguia al Hamra 15 660 17 404 1,5 1,6 41 477 45 419
Dakhla-Oued ed Dahab 11 632 13 508 1,1 1,3 76 003 84 949
Enceintes extra-territoriales 1 415 1 432 0,1 0,1 -
Total 1 013 229 1 063 351 100 100 29 380 30 510

S’agissant des dépenses de consommation des ménages, elles sont générées à hauteur de 40% par les régions de Casablanca et de Rabat. Cinq régions dépensent uniquement 11,7% du total (Dakhla, Béni Mellal…). 

Les disparités des dépenses de consommation ont continué à se creuser, avec un écart absolu moyen entre les différentes régions de 33 milliards de DH en 2017 contre 31,7 milliards en 2016.

Par habitant, la dépense de consommation moyenne est de 17.500 DH par an au niveau national. Cette moyenne est dépassée dans six régions : Dakhla, Casablanca, Rabat, Tanger, Laâyoune et l’Oriental. La dépense la plus faible est dans la région Drâa-Tafilalet (12.253 DH).

L’écart absolu moyen a également augmenté, de 2.658 DH à 2.734 DH.

Dépenses de consommation finale des ménages (aux prix courants) par région
 REGION DCFM (en MDH) Structure en% DCFM par tête (en DH)
2016 2017 2016 2017 2016 2017
Tanger-Tétouan-Al Hoceima 67126 69905 11,4 11,5 18463 18994
Oriental  41189 42784 7 7 17497 17993
Fès-Meknès 69012 71479 11,8 11,7 16092 16553
Rabat-Salé-Kénitra 86736 90183 14,8 14,8 18575 19109
Béni Mellal-Khénifra 31718 32836 5,4 5,4 12443 12799
Casablanca-Settat 146247 152473 24,9 25 20809 21406
Marrakech-Safi 65646 68187 11,2 11,2 14273 14684
Drâa-Tafilalet 19692 20382 3,4 3,3 11912 12253
Souss-Massa 41738 43511 7,1 7,1 15226 15658
Guelmim-Oued Noun 6863 7094 1,2 1,2 15691 16138
Laâyoune-Saguia al Hamra 6790 7090 1,2 1,2 17984 18502
Dakhla-Oued ed Dahab 3704 3958 0,6 0,6 24203 24891
Total 586461 609882 100 100 17006 17 499

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.