La clôture de comptes bancaires fait toujours de nombreux mécontents

La clôture de comptes bancaires a concentré en 2018 plus de 20% des réclamations de la clientèle traitée par Bank Al-Maghrib et plus de 30% des dossiers traités par le Médiateur bancaire.

La clôture de comptes bancaires fait toujours de nombreux mécontents

Le 22 juillet 2019 à 16:03

Modifié le 22 juillet 2019 à 16:03

Les banques marocaines gèrent plus de 27 millions de comptes bancaires ouverts sur leurs livres. Leur clôture par la clientèle n'est toujours pas simple pour plusieurs raisons, et ce malgré les rappels à l'ordre de Bank Al-Maghrib.

Cette dernière a traité 800 réclamations de la clientèle des établissements de crédit en 2018 contre 613 en 2017, soit une hausse de 31%. Près de 40% concernent le fonctionnement de comptes dont plus de la moitié la clôture de comptes.

C’est ce qui ressort du dernier rapport annuel sur la supervision bancaire relatif à l’année 2018. Il précise aussi que 30% des réclamations concernent les conditions de crédits et 13% les moyens de paiement, notamment l’utilisation du chèque.

Les réclamations des particuliers représentent 92% du total. 43% des doléances émanent de la région de Casablanca.

72% ont été clôturée en faveur des plaignants contre 85% en 2017.

En outre, le Centre marocain de médiation bancaire a reçu 836 dossiers de médiation portant sur des montants en litige de 210 MDH. 415 dossiers ont été résolus avec succès, 192 n’ont pas abouti un accord transactionnel en l’absence d’une solution amiable entre les parties, 142 dossiers étaient toujours en cours traitement à la fin de l’année et 4 dossiers n’ont pas été acceptés par les établissements de crédit.

Les litiges reçus portent principalement sur la clôture de compte (31%), la contestation des écritures comptables (25%), le recouvrement des créances (20%), les moyens de paiement (7%), la délivrance de documents (6%) et la bancassurance (5%).

Les demandes de médiation sont principalement formulées par les particuliers (93%) et concernent à hauteur de 86% des opérations avec les banques.

57% des demandeurs sont concentrés dans la région de Casablanca.

>>Lire aussi: Clôture de compte bancaire: Ce qu’il faut faire pour éviter les mauvaises surprises

La clôture de comptes bancaires fait toujours de nombreux mécontents

Le 22 juillet 2019 à16:03

Modifié le 22 juillet 2019 à 16:03

La clôture de comptes bancaires a concentré en 2018 plus de 20% des réclamations de la clientèle traitée par Bank Al-Maghrib et plus de 30% des dossiers traités par le Médiateur bancaire.

Les banques marocaines gèrent plus de 27 millions de comptes bancaires ouverts sur leurs livres. Leur clôture par la clientèle n'est toujours pas simple pour plusieurs raisons, et ce malgré les rappels à l'ordre de Bank Al-Maghrib.

Cette dernière a traité 800 réclamations de la clientèle des établissements de crédit en 2018 contre 613 en 2017, soit une hausse de 31%. Près de 40% concernent le fonctionnement de comptes dont plus de la moitié la clôture de comptes.

C’est ce qui ressort du dernier rapport annuel sur la supervision bancaire relatif à l’année 2018. Il précise aussi que 30% des réclamations concernent les conditions de crédits et 13% les moyens de paiement, notamment l’utilisation du chèque.

Les réclamations des particuliers représentent 92% du total. 43% des doléances émanent de la région de Casablanca.

72% ont été clôturée en faveur des plaignants contre 85% en 2017.

En outre, le Centre marocain de médiation bancaire a reçu 836 dossiers de médiation portant sur des montants en litige de 210 MDH. 415 dossiers ont été résolus avec succès, 192 n’ont pas abouti un accord transactionnel en l’absence d’une solution amiable entre les parties, 142 dossiers étaient toujours en cours traitement à la fin de l’année et 4 dossiers n’ont pas été acceptés par les établissements de crédit.

Les litiges reçus portent principalement sur la clôture de compte (31%), la contestation des écritures comptables (25%), le recouvrement des créances (20%), les moyens de paiement (7%), la délivrance de documents (6%) et la bancassurance (5%).

Les demandes de médiation sont principalement formulées par les particuliers (93%) et concernent à hauteur de 86% des opérations avec les banques.

57% des demandeurs sont concentrés dans la région de Casablanca.

>>Lire aussi: Clôture de compte bancaire: Ce qu’il faut faire pour éviter les mauvaises surprises

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.