La CMR va racheter cinq CHU

C'est une forme de lease back. La propriété des CHU sera transférée à la CMR qui va les louer à l'Etat. Elle n'aura évidemment pas le droit de les revendre et devra les restituer à l'Etat au bout d'une certaine durée.

La CMR va racheter cinq CHU

Le 05 novembre 2019 à 11:24

Modifié le 06 novembre 2019 à 18:12

L'opération rapportera 4,5 milliards de DH à l'Etat. Elle fait partie des mécanismes innovants instaurés cette année par le ministère des Finances.

La CMR place ainsi une partie de ses fonds de retraite et obtient une meilleure rémunération que ses placements habituels. Dans la pratique, la CMR achète les murs des hôpitaux, les loue à l'Etat. Les loyers perçus et qui sont garantis par l'Etat, constituent un rendement plus élevé que celui obtenu par les placements classiques.

Cette annonce a été faite ce mardi 5 novembre par le ministre de l'Economie et des Finances, Mohamed Benchaâboun, qui s'exprimait devant quelques journalistes. Le protocole d'accord a été signé "il y a quelques jours". Pour le moment, il s'agit donc d'un accord de principe.

Les mécanismes innovant sont instaurés d'une manière plus précise dans le PLF 2020 puisqu'ils sont appelés à financer 15% des investissements du budget général de l'Etat. Ce sont des opérations de titrisation ou des partenariats public privé. Dans ce dernier cas, il s'agit d'institutionnels, de privés ou d'opérateurs publics mais pas l'Etat. Les opérateurs publics pourraient être la CDG et/ou OCP.

Les noms des CHU n'ont pas été communiqués. Il n'a pas été possible de savoir s'ils sont tous fonctionnels ou pas.
Les mécanismes innovants concerneront également la création de fonds de titrisation. La première opération de titrisation concernera probablement le port de Safi. Pour 2020, le projet de loi de Finances (article 45) propose que 15% des investissements soient financés par des mécanises innovants, à l'instar d'une pratique répandue dans de nombreux pays industrialisés.
Tags : CMR

La CMR va racheter cinq CHU

Le 05 novembre 2019 à11:26

Modifié le 06 novembre 2019 à 18:12

C'est une forme de lease back. La propriété des CHU sera transférée à la CMR qui va les louer à l'Etat. Elle n'aura évidemment pas le droit de les revendre et devra les restituer à l'Etat au bout d'une certaine durée.

L'opération rapportera 4,5 milliards de DH à l'Etat. Elle fait partie des mécanismes innovants instaurés cette année par le ministère des Finances.

La CMR place ainsi une partie de ses fonds de retraite et obtient une meilleure rémunération que ses placements habituels. Dans la pratique, la CMR achète les murs des hôpitaux, les loue à l'Etat. Les loyers perçus et qui sont garantis par l'Etat, constituent un rendement plus élevé que celui obtenu par les placements classiques.

Cette annonce a été faite ce mardi 5 novembre par le ministre de l'Economie et des Finances, Mohamed Benchaâboun, qui s'exprimait devant quelques journalistes. Le protocole d'accord a été signé "il y a quelques jours". Pour le moment, il s'agit donc d'un accord de principe.

Les mécanismes innovant sont instaurés d'une manière plus précise dans le PLF 2020 puisqu'ils sont appelés à financer 15% des investissements du budget général de l'Etat. Ce sont des opérations de titrisation ou des partenariats public privé. Dans ce dernier cas, il s'agit d'institutionnels, de privés ou d'opérateurs publics mais pas l'Etat. Les opérateurs publics pourraient être la CDG et/ou OCP.

Les noms des CHU n'ont pas été communiqués. Il n'a pas été possible de savoir s'ils sont tous fonctionnels ou pas.
Les mécanismes innovants concerneront également la création de fonds de titrisation. La première opération de titrisation concernera probablement le port de Safi. Pour 2020, le projet de loi de Finances (article 45) propose que 15% des investissements soient financés par des mécanises innovants, à l'instar d'une pratique répandue dans de nombreux pays industrialisés.

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.