La production nationale de fruits rouges en forte hausse

La filière des fruits rouges génère près de 10,4 millions de journées de travail dont la moitié au niveau de la région de Rabat-Salé-Kénitra. Elle réalise annuellement un chiffre d’affaires national estimé à 3,76 milliards de DH.

La production nationale de fruits rouges en forte hausse

Le 27 mars 2019 à 16:39

Modifié le 27 mars 2019 à 17:02

Le ministre de l'Agriculture, Aziz Akhannouch, a inauguré ce mercredi 27 mars 2019 à Kénitra, la 3e édition du festival national des fruits rouges. L'occasion de s'arrêter sur la performance de cette filière au Maroc.

La filière des fruits rouges constitue un fleuron de la zone nord du Maroc, dont les périmètres du Loukkos et du Gharb concentrent 88% de la production nationale. Kénitra fait partie du plus grand bassin de production des fruits rouges, qui occupent dans la région de Rabat-Salé-Kénitra une superficie de 4.329 ha, dont 2.633 ha de fraisier, 1.036 ha de myrtille, 620 ha de framboisier et 40 ha de baies de goji. La production totale des fruits rouges dans cette province est de 127.350 tonnes annuellement (65% de la production nationale).  

La superficie totale des fruits rouges au niveau national est passée d’environ 3.035 ha en 2009-2010 à 8.400 ha en 2018-2019, soit une augmentation de 176%. La production suit la même tendance en passant de 107.000 T en 2009-2010 à 197.000 T estimées en 2018-2019, soit une augmentation de 84%.

Au cours de la campagne 2018-2019, la superficie de cette culture a atteint environ 3.500 Ha dont 79% sont localisées au niveau de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (Loukkos). 

Le nombre total des exploitations agricoles de fraisier est de 593 exploitations dont la superficie varie de 0,2 à 70 ha. Quant à la production des fraises, elle a atteint au cours de la campagne 2018-2019, 140.000 T, dont presque la moitié est destinée à l’exportation à l’état frais ou surgelé.  

Par ailleurs, au cours de la la même campagne, la superficie globale de la framboise s’est élevée à 2.400 Ha et a engendré une production d’environ 21.890 T, destinée essentiellement à l’exportation. Quant à la culture des myrtilles, elle a occupé une superficie de 2.300 Ha et a généré une production de près de 19.655 T.

Un marché qui croît à l'export

Les exportations des fruits rouges sont passées de 66.332  T en 2010-2011 à 115.442 T en 2017-2018. Au niveau des trois principales zones de production en l’occurrence, le Gharb , le Loukkos et le Souss Massa, le volume exporté des fruits rouges représente en moyenne 60 à 70% de la production totale des fraises, 90 à 95% des framboises et plus de 95% des myrtilles.

Les marchés d’exportation sont très diversifiés, avec 41 pays destinataires dans les cinq continents mais la destination principale reste l’Union Européenne. 

Au titre de la campagne 2017-2018, les exportations sont destinées à hauteur de 90% aux marchés européens, 5% pour l’Asie, 1,5% pour les pays du Golf et 4,5% pour les pays de l’accord de libre-échange nord-américain (ALENA), d’Afrique, d’Amérique du sud, des pays de l'Europe centrale et orientale (PECO) et l’Océanie.

Plus de 10 millions de journées de travail

La filière des fruits rouges réalise annuellement un chiffre d’affaires national estimé à 3,76 milliards de DH dont 3,3 milliards par l’export (88%). Elle génère également près de 10,4 millions de journées de travail dont environ 51% au niveau de la Région de Rabat-Salé-Kénitra.

Sur le plan économique, les exportations des fruits rouges en frais et surgelés/congelés représentent une moyenne de plus de 3,4 milliards de DH par an.

Cette filière connait un élan remarquable au niveau national et au niveau du Gharb-loukkos principalement, grâce aux conditions édapho-climatiques favorables au développement des fruits rouges, l’existence d’une importante infrastructure de valorisation et d’exportation, la proximité de l’Europe, la disponibilité d’une main d’œuvre qualifiée et l’importance des interventions en matière d’encadrement et d’organisation assurées par l’interprofession.

La production nationale de fruits rouges en forte hausse

Le 27 mars 2019 à16:53

Modifié le 27 mars 2019 à 17:02

La filière des fruits rouges génère près de 10,4 millions de journées de travail dont la moitié au niveau de la région de Rabat-Salé-Kénitra. Elle réalise annuellement un chiffre d’affaires national estimé à 3,76 milliards de DH.

Le ministre de l'Agriculture, Aziz Akhannouch, a inauguré ce mercredi 27 mars 2019 à Kénitra, la 3e édition du festival national des fruits rouges. L'occasion de s'arrêter sur la performance de cette filière au Maroc.

La filière des fruits rouges constitue un fleuron de la zone nord du Maroc, dont les périmètres du Loukkos et du Gharb concentrent 88% de la production nationale. Kénitra fait partie du plus grand bassin de production des fruits rouges, qui occupent dans la région de Rabat-Salé-Kénitra une superficie de 4.329 ha, dont 2.633 ha de fraisier, 1.036 ha de myrtille, 620 ha de framboisier et 40 ha de baies de goji. La production totale des fruits rouges dans cette province est de 127.350 tonnes annuellement (65% de la production nationale).  

La superficie totale des fruits rouges au niveau national est passée d’environ 3.035 ha en 2009-2010 à 8.400 ha en 2018-2019, soit une augmentation de 176%. La production suit la même tendance en passant de 107.000 T en 2009-2010 à 197.000 T estimées en 2018-2019, soit une augmentation de 84%.

Au cours de la campagne 2018-2019, la superficie de cette culture a atteint environ 3.500 Ha dont 79% sont localisées au niveau de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (Loukkos). 

Le nombre total des exploitations agricoles de fraisier est de 593 exploitations dont la superficie varie de 0,2 à 70 ha. Quant à la production des fraises, elle a atteint au cours de la campagne 2018-2019, 140.000 T, dont presque la moitié est destinée à l’exportation à l’état frais ou surgelé.  

Par ailleurs, au cours de la la même campagne, la superficie globale de la framboise s’est élevée à 2.400 Ha et a engendré une production d’environ 21.890 T, destinée essentiellement à l’exportation. Quant à la culture des myrtilles, elle a occupé une superficie de 2.300 Ha et a généré une production de près de 19.655 T.

Un marché qui croît à l'export

Les exportations des fruits rouges sont passées de 66.332  T en 2010-2011 à 115.442 T en 2017-2018. Au niveau des trois principales zones de production en l’occurrence, le Gharb , le Loukkos et le Souss Massa, le volume exporté des fruits rouges représente en moyenne 60 à 70% de la production totale des fraises, 90 à 95% des framboises et plus de 95% des myrtilles.

Les marchés d’exportation sont très diversifiés, avec 41 pays destinataires dans les cinq continents mais la destination principale reste l’Union Européenne. 

Au titre de la campagne 2017-2018, les exportations sont destinées à hauteur de 90% aux marchés européens, 5% pour l’Asie, 1,5% pour les pays du Golf et 4,5% pour les pays de l’accord de libre-échange nord-américain (ALENA), d’Afrique, d’Amérique du sud, des pays de l'Europe centrale et orientale (PECO) et l’Océanie.

Plus de 10 millions de journées de travail

La filière des fruits rouges réalise annuellement un chiffre d’affaires national estimé à 3,76 milliards de DH dont 3,3 milliards par l’export (88%). Elle génère également près de 10,4 millions de journées de travail dont environ 51% au niveau de la Région de Rabat-Salé-Kénitra.

Sur le plan économique, les exportations des fruits rouges en frais et surgelés/congelés représentent une moyenne de plus de 3,4 milliards de DH par an.

Cette filière connait un élan remarquable au niveau national et au niveau du Gharb-loukkos principalement, grâce aux conditions édapho-climatiques favorables au développement des fruits rouges, l’existence d’une importante infrastructure de valorisation et d’exportation, la proximité de l’Europe, la disponibilité d’une main d’œuvre qualifiée et l’importance des interventions en matière d’encadrement et d’organisation assurées par l’interprofession.

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.