Le gouvernement désavoue Mezouar et dénonce ses déclarations sur l'Algérie

Dans un communiqué diffusé par le ministère des Affaires étrangères, le gouvernement "dénonce" les prises de positions de Salaheddine Mezouar sur l'Algérie et évoque une "démarche irresponsable, maladroite et irréfléchie".

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/13-10-2019/bourita0.jpg-oui
Le gouvernement désavoue Mezouar et dénonce ses déclarations sur l'Algérie

Le 13 octobre 2019 à 15:02

Modifié le 13 octobre 2019 à 15:41

Voici le texte du communiqué officiel:

"M. Salaheddine Mezouar, président de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), a cru devoir commenter la situation interne en Algérie lors d'une conférence internationale tenue à Marrakech (MAE)

"Cette déclaration a soulevé des questionnements au niveau de la classe politique et de l'opinion publique quant a son timing et ses véritables motivations.

"Le gouvernement de Sa Majesté le Roi dénonce cette démarche irresponsable, maladroite et irréfléchie.

"La CGEM ne peut se substituer au gouvernement de Sa Majesté le Roi dans la prise de positions sur les questions internationales et notamment le développement dans ce pays voisins. La position du Royaume du Maroc a ce sujet est claire et constante.

"Le Royaume du Maroc a, en effet, décidé de s'en tenir a une attitude de non-ingérence par rapport aux développements en Algérie. Le Maroc s'abstient de tout commentaire a ce sujet. Il n'a ni a se mêler des développements internes que connaît ce pays voisin, ni à les commenter de quelque manière que ce soit".

Salaheddine Mezouar s'était exprimé samedi au cours d'une conférence internationale organisée à Marrakech. Le thème de la session plénière était "Perspectives économiques et politiques dans le contexte de la montée de la Chine".

LIRE EGALEMENT

SALAHEDDINE MEZOUAR DEMISSIONNE DE LA CGEM

Le gouvernement désavoue Mezouar et dénonce ses déclarations sur l'Algérie

Le 13 octobre 2019 à15:05

Modifié le 13 octobre 2019 à 15:41

Dans un communiqué diffusé par le ministère des Affaires étrangères, le gouvernement "dénonce" les prises de positions de Salaheddine Mezouar sur l'Algérie et évoque une "démarche irresponsable, maladroite et irréfléchie".

Voici le texte du communiqué officiel:

"M. Salaheddine Mezouar, président de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), a cru devoir commenter la situation interne en Algérie lors d'une conférence internationale tenue à Marrakech (MAE)

"Cette déclaration a soulevé des questionnements au niveau de la classe politique et de l'opinion publique quant a son timing et ses véritables motivations.

"Le gouvernement de Sa Majesté le Roi dénonce cette démarche irresponsable, maladroite et irréfléchie.

"La CGEM ne peut se substituer au gouvernement de Sa Majesté le Roi dans la prise de positions sur les questions internationales et notamment le développement dans ce pays voisins. La position du Royaume du Maroc a ce sujet est claire et constante.

"Le Royaume du Maroc a, en effet, décidé de s'en tenir a une attitude de non-ingérence par rapport aux développements en Algérie. Le Maroc s'abstient de tout commentaire a ce sujet. Il n'a ni a se mêler des développements internes que connaît ce pays voisin, ni à les commenter de quelque manière que ce soit".

Salaheddine Mezouar s'était exprimé samedi au cours d'une conférence internationale organisée à Marrakech. Le thème de la session plénière était "Perspectives économiques et politiques dans le contexte de la montée de la Chine".

LIRE EGALEMENT

SALAHEDDINE MEZOUAR DEMISSIONNE DE LA CGEM

A lire aussi


Communication financière

CFG Bank - Enregistrement note d’information CD

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.