Légère amélioration du crédit bancaire aux entreprises au 1er trimestre

Le crédit bancaire aux entreprises non financières privées à progressé de 1,7% à fin mars 2019, contre 1,4% une année auparavant, selon les dernières statistiques de Bank Al-Maghrib. Les prêts aux ménages ont évolué de 5,7% contre 4,1%.

Légère amélioration du crédit bancaire aux entreprises au 1er trimestre

Le 02 mai 2019 à 10:07

Modifié le 02 mai 2019 à 10:07

Léger redressement du crédit bancaire au premier trimestre 2019. Selon les dernières statistiques monétaires de Bank Al-Maghrib, il a progressé de 5,1% par rapport au même trimestre de 2018, contre 3,1% un an auparavant. L’encours s’établit à 872,2 milliards de DH.

Cette hausse est à relativiser car elle intègre une progression de 13,2% des prêts aux sociétés financières contre une baisse de 3,7% il y a une année.

Les crédits au secteur non financier n’ont, eux, évolué que de 3,8%, ce qui représente malgré tout une amélioration par rapport à l’année dernière.

En effet, les financements aux entreprises privées ont crû de 1,7% contre 1,4% l’année dernière. Les prêts aux ménages ont progressé de 5,7% contre 4,1% une année auparavant.

Les crédits au secteur public évoluent moins vite, mais affichent toujours un bon taux de progression : 5,7%.

Par objet économique, les crédits immobiliers ont fait +3,6%, intégrant une baisse des prêts aux promoteurs immobiliers et une hausse de 5,6% des prêts à l’habitat.

Les crédits de trésorerie ont, eux, fait un bon de 10%, alors que les prêts à l’équipement ont limité leur progression à 2,1%.

Les crédits à la consommation, enfin, poursuivent leur forte et régulière évolution et affichent +5,6%.

Dans ce contexte, les créances en souffrance se sont dégradées de 5,5%, un rythme un peu plus élevé que celui de l’encours global des crédits.

Rappelons que Bank Al-Maghrib, le groupement des banques et la CGEM se sont réunies le 18 avril pour trouver une solution au ralentissement du crédit bancaire qui persiste depuis plusieurs années. Un plan d’action a été défini et des comités institués pour mettre en place les mesures décidées.

Légère amélioration du crédit bancaire aux entreprises au 1er trimestre

Le 02 mai 2019 à10:07

Modifié le 02 mai 2019 à 10:07

Le crédit bancaire aux entreprises non financières privées à progressé de 1,7% à fin mars 2019, contre 1,4% une année auparavant, selon les dernières statistiques de Bank Al-Maghrib. Les prêts aux ménages ont évolué de 5,7% contre 4,1%.

Léger redressement du crédit bancaire au premier trimestre 2019. Selon les dernières statistiques monétaires de Bank Al-Maghrib, il a progressé de 5,1% par rapport au même trimestre de 2018, contre 3,1% un an auparavant. L’encours s’établit à 872,2 milliards de DH.

Cette hausse est à relativiser car elle intègre une progression de 13,2% des prêts aux sociétés financières contre une baisse de 3,7% il y a une année.

Les crédits au secteur non financier n’ont, eux, évolué que de 3,8%, ce qui représente malgré tout une amélioration par rapport à l’année dernière.

En effet, les financements aux entreprises privées ont crû de 1,7% contre 1,4% l’année dernière. Les prêts aux ménages ont progressé de 5,7% contre 4,1% une année auparavant.

Les crédits au secteur public évoluent moins vite, mais affichent toujours un bon taux de progression : 5,7%.

Par objet économique, les crédits immobiliers ont fait +3,6%, intégrant une baisse des prêts aux promoteurs immobiliers et une hausse de 5,6% des prêts à l’habitat.

Les crédits de trésorerie ont, eux, fait un bon de 10%, alors que les prêts à l’équipement ont limité leur progression à 2,1%.

Les crédits à la consommation, enfin, poursuivent leur forte et régulière évolution et affichent +5,6%.

Dans ce contexte, les créances en souffrance se sont dégradées de 5,5%, un rythme un peu plus élevé que celui de l’encours global des crédits.

Rappelons que Bank Al-Maghrib, le groupement des banques et la CGEM se sont réunies le 18 avril pour trouver une solution au ralentissement du crédit bancaire qui persiste depuis plusieurs années. Un plan d’action a été défini et des comités institués pour mettre en place les mesures décidées.

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.