Les chinois Nexteer et Citic Dicastal inaugurent leurs usines à Kénitra

Kénitra Atlantic Free Zone accueille deux géants chinois de l’équipement automobile. Nexteer et Citic Dicastal ont inauguré ce 26 juin leurs usines avec à la clé 1.700 emplois.

Les chinois Nexteer et Citic Dicastal inaugurent leurs usines à Kénitra

Le 26 juin 2019 à 16:21

Modifié le 27 juin 2019 à 05:34

C'est un jour important pour le ministre de l'industrie, Moulay Hafid Elalamy. Deux importants groupes chinois ont inauguré ce mercredi 26 juin leurs usines à Kénitra Automotive City, concrétisant ainsi sa vision d’attirer les opérateurs chinois.

« Nous accueillons ici à Kénitra un groupe de renom d'origine chinoise. Et je voudrais rappeler à la mémoire de ceux qui ont oublié, j'imagine qu'ils sont nombreux, qu’en avril 2014 alors que nous présentions notre plan d’accélération industrielle, j’ai parlé de la Chine et de la capacité des opérateurs chinois de devenir mondiaux et de s’implanter au Maroc. C’était peut-être anachronique à cette période, et j’ai entendu dire que c’était impossible », rappelle-t-il lors de la cérémonie d’inauguration de l’usine du groupe Nexteer à Kénitra qui a été suivie dans la foulée par l’inauguration de l’usine du groupe Citic Dicastal.

Les deux acteurs sont des équipementiers automobiles de premier rang.

1.200 emplois pour Dicastal

Citic Dicastal est le numéro 1 de la fabrication des jantes aluminium. Son usine à Kénitra a nécessité un investissement de 350 millions d’euros et permettra à terme la création de 1.200 emplois contre 240 actuellement.

L'activité consiste à fabriquer des jantes dont 90% seront exportées. La capacité atteindra 6 millions de jantes par an à l'horizon 2020.

Citic porte d’autres ambitions marocaines, notamment à Tanger Tech. Il ambitionne de se développer également dans le secteur de la fonderie destinée à la fabrication de pièces de châssis et de moteurs.

A travers son implantation au Maroc, Dicastal vise à adresser les constructeurs basés en Europe tels que PSA, Renault, Nissan, Opel, Ford, Toyota et Honda. La production en série a débuté le 25 mai 2019.

>>Lire aussi : Le Chinois Dicastal, numéro 1 des jantes en alu, va s'implanter au Maroc

Pour sa part, Nexteer est leader dans l’intuitive motion control. Il est spécialisé dans la production des systèmes de direction assistée électrique et hydraulique, des colonnes de direction, des systèmes de transmission, des systèmes avancés d'assistance au conducteur (radas) et des technologies de conduite automatisée.

« L’ouverture de cette usine au Maroc marque un premier pas pour Nexteer en Afrique pour laisser une empreinte globale. Cette usine va nous permettre de soutenir les besoins de nos clients », annonce d’emblée Tao Liu, Nexteer Automotive Vice President, Chief Operating Officer, présent lors de l’inauguration de leur première unité industrielle africaine et leur 25ème dans le monde.

>>Lire aussi : Nexteer lance les travaux de sa nouvelle usine à Kénitra

80% de la production de Nexteer destinée à l'export

« Nous sommes partis de loin, voire de très très loin. Lorsqu’on a démarré nos discussions, c’était une présentation powerpoint, autant dire pas grande chose mais avec une ambition démesurée de notre part de vouloir avoir les produits les plus sophistiqués fabriqués au Maroc », avance le ministre sur le ton de la confidence. « Mais petit à petit, nous nous sommes mutuellement convaincus de notre capacité de faire. Voilà qu’aujourd’hui nous avons une usine de premier plan implantée à Kénitra et qui permet au Maroc de continuer son essor dans l’implantation en profondeur dans le secteur automobile », ajoute-t-il. 

L’usine marocaine de Nexteer produira dans un premier temps des systèmes de direction assistée électriques avant d’étendre la production aux systèmes de transmission. La société prévoit d’embaucher 500 personnes d’ici 2020, dans cette première phase du projet.

« Nous nous préparons à démarrer la production en série dès le mois septembre de cette année. Les systèmes de transmission et de direction que nous produirons ici contribueront à ce que nos clients constructeurs automobiles améliorent encore le niveau de sécurité et de confort pour des millions d’utilisateurs à travers le monde », avance Herve Boyer, Nexteer Automotive Europe, Middle East Africa & South America President.

La production des systèmes de direction démarrera en septembre 2019 avec un assemblage final qui passera en trois mois à un niveau d’intégration assez développé.

La production des systèmes de transmission démarrera, quant à elle, dès le premier trimestre de l’année 2020. 80% de l’activité de cette usine sera exportée, assure Herve Boyer.

« C'est un projet évolutif. On inaugure aujourd’hui 11.000 m2 couverts avec une réserve foncière juste à côte qui nous permettra d’étendre l’usine. Et c’est notre ambition », assure Herve Boyer.

 

Les chinois Nexteer et Citic Dicastal inaugurent leurs usines à Kénitra

Le 26 juin 2019 à16:40

Modifié le 27 juin 2019 à 05:34

Kénitra Atlantic Free Zone accueille deux géants chinois de l’équipement automobile. Nexteer et Citic Dicastal ont inauguré ce 26 juin leurs usines avec à la clé 1.700 emplois.

C'est un jour important pour le ministre de l'industrie, Moulay Hafid Elalamy. Deux importants groupes chinois ont inauguré ce mercredi 26 juin leurs usines à Kénitra Automotive City, concrétisant ainsi sa vision d’attirer les opérateurs chinois.

« Nous accueillons ici à Kénitra un groupe de renom d'origine chinoise. Et je voudrais rappeler à la mémoire de ceux qui ont oublié, j'imagine qu'ils sont nombreux, qu’en avril 2014 alors que nous présentions notre plan d’accélération industrielle, j’ai parlé de la Chine et de la capacité des opérateurs chinois de devenir mondiaux et de s’implanter au Maroc. C’était peut-être anachronique à cette période, et j’ai entendu dire que c’était impossible », rappelle-t-il lors de la cérémonie d’inauguration de l’usine du groupe Nexteer à Kénitra qui a été suivie dans la foulée par l’inauguration de l’usine du groupe Citic Dicastal.

Les deux acteurs sont des équipementiers automobiles de premier rang.

1.200 emplois pour Dicastal

Citic Dicastal est le numéro 1 de la fabrication des jantes aluminium. Son usine à Kénitra a nécessité un investissement de 350 millions d’euros et permettra à terme la création de 1.200 emplois contre 240 actuellement.

L'activité consiste à fabriquer des jantes dont 90% seront exportées. La capacité atteindra 6 millions de jantes par an à l'horizon 2020.

Citic porte d’autres ambitions marocaines, notamment à Tanger Tech. Il ambitionne de se développer également dans le secteur de la fonderie destinée à la fabrication de pièces de châssis et de moteurs.

A travers son implantation au Maroc, Dicastal vise à adresser les constructeurs basés en Europe tels que PSA, Renault, Nissan, Opel, Ford, Toyota et Honda. La production en série a débuté le 25 mai 2019.

>>Lire aussi : Le Chinois Dicastal, numéro 1 des jantes en alu, va s'implanter au Maroc

Pour sa part, Nexteer est leader dans l’intuitive motion control. Il est spécialisé dans la production des systèmes de direction assistée électrique et hydraulique, des colonnes de direction, des systèmes de transmission, des systèmes avancés d'assistance au conducteur (radas) et des technologies de conduite automatisée.

« L’ouverture de cette usine au Maroc marque un premier pas pour Nexteer en Afrique pour laisser une empreinte globale. Cette usine va nous permettre de soutenir les besoins de nos clients », annonce d’emblée Tao Liu, Nexteer Automotive Vice President, Chief Operating Officer, présent lors de l’inauguration de leur première unité industrielle africaine et leur 25ème dans le monde.

>>Lire aussi : Nexteer lance les travaux de sa nouvelle usine à Kénitra

80% de la production de Nexteer destinée à l'export

« Nous sommes partis de loin, voire de très très loin. Lorsqu’on a démarré nos discussions, c’était une présentation powerpoint, autant dire pas grande chose mais avec une ambition démesurée de notre part de vouloir avoir les produits les plus sophistiqués fabriqués au Maroc », avance le ministre sur le ton de la confidence. « Mais petit à petit, nous nous sommes mutuellement convaincus de notre capacité de faire. Voilà qu’aujourd’hui nous avons une usine de premier plan implantée à Kénitra et qui permet au Maroc de continuer son essor dans l’implantation en profondeur dans le secteur automobile », ajoute-t-il. 

L’usine marocaine de Nexteer produira dans un premier temps des systèmes de direction assistée électriques avant d’étendre la production aux systèmes de transmission. La société prévoit d’embaucher 500 personnes d’ici 2020, dans cette première phase du projet.

« Nous nous préparons à démarrer la production en série dès le mois septembre de cette année. Les systèmes de transmission et de direction que nous produirons ici contribueront à ce que nos clients constructeurs automobiles améliorent encore le niveau de sécurité et de confort pour des millions d’utilisateurs à travers le monde », avance Herve Boyer, Nexteer Automotive Europe, Middle East Africa & South America President.

La production des systèmes de direction démarrera en septembre 2019 avec un assemblage final qui passera en trois mois à un niveau d’intégration assez développé.

La production des systèmes de transmission démarrera, quant à elle, dès le premier trimestre de l’année 2020. 80% de l’activité de cette usine sera exportée, assure Herve Boyer.

« C'est un projet évolutif. On inaugure aujourd’hui 11.000 m2 couverts avec une réserve foncière juste à côte qui nous permettra d’étendre l’usine. Et c’est notre ambition », assure Herve Boyer.

 

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.