Les exportations du Maroc chutent de 17% à fin juillet 2020

C’est 28,6 milliards de DH de moins qu’en 2019. La baisse des importations est beaucoup plus importante, d’où un allègement du déficit commercial. Les recettes touristiques dégringolent, les transferts des MRE se maintiennent.

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/01-09-2020/TangerMed3.jpg-oui
Les exportations du Maroc chutent de 17% à fin juillet 2020

Le 01 septembre 2020 à 12:52

Modifié le 01 septembre 2020 à 12:52

Les chiffres des échanges extérieurs du Maroc à fin juillet, publiés par l’Office des Changes, confirment la tendance des derniers mois, marquée par un impact lourd de la crise sanitaire tant à l’international qu’au niveau national (baisse de la demande étrangère et locale, perturbation des chaines logistiques, fermeture d’entreprises marocaines et étrangères…).

Les exportations se sont limitées à 140 milliards de DH, en baisse de 17% ou de 28,6 milliards par rapport à la même période de l’année dernière.

La baisse des importations a été plus forte : -51 milliards de DH (-17,5%), atteignant 240 milliards.

D’où une amélioration du déficit commercial du Maroc qui s’allège de 22,3 milliards de DH pour s’établir à 100 milliards sur les 7 premiers mois de l’année.

Une amélioration à nuancer car même si elle signifie moins de sorties de devises, elle traduit une forte récession économique.

Dans les importations, en effet, on retrouve les biens d’équipements qui traduisent l’effort d’investissement du pays. Ces derniers ont chuté de 18,5% ou de 13,8 milliards de DH. Il y a aussi les demi produits et les produits bruts qu’on transforme : les premiers ont baissé de 16,6% ou 10,3 milliards, les second de 17,8% ou de 2,4 milliards.

A ces catégories s’ajoutent, bien entendu, les produits finis de consommation dont les achats ont dégringolé de 24,8% ou de 16,4 milliards, et les produits énergétiques avec -31,6% ou -14,3 milliards en raison d’un double effet prix/volumes.

Seules les importations de produits alimentaires (céréales…) sont en hausse de 23,2% ou de 6,6 milliards.

Au registre des exportations, tous les secteurs sont touchés, à leur tête l’industrie automobile dont les ventes ont chuté de 28,7% ou de 13 milliards. Viennent après le textile avec -30% ou -6,6 milliards, l’aéronautique avec -21% ou -2 milliards, l’agroalimentaire et agriculture avec -4,7% ou -1,7 milliard, et les phosphates et dérivés avec -4,2% ou -1,3 milliard.

En ce qui concerne la balance des services, les recettes de voyages ont fondu de 44% ou de 18,3 milliards de DH pour s’établir à 23,2 milliards. Les dépenses de voyages ont également baissé (-48% ou -5,7 milliards), mais l’excédent de la balance voyages chute malgré tout de 42% ou de 12,6 milliards.

Les transferts des MRE ont enregistré pour leur part une baisse limitée à 3,2% ou -1,2 milliards de DH, pour atteindre 36,1 milliards.

Mais côté investissements directs étrangers, le flux net est en baisse de 21% ou 2,5 milliards de DH, à 11,5 milliards.

Les exportations du Maroc chutent de 17% à fin juillet 2020

Le 01 septembre 2020 à12:52

Modifié le 01 septembre 2020 à 12:52

C’est 28,6 milliards de DH de moins qu’en 2019. La baisse des importations est beaucoup plus importante, d’où un allègement du déficit commercial. Les recettes touristiques dégringolent, les transferts des MRE se maintiennent.

com_redaction-29

Les chiffres des échanges extérieurs du Maroc à fin juillet, publiés par l’Office des Changes, confirment la tendance des derniers mois, marquée par un impact lourd de la crise sanitaire tant à l’international qu’au niveau national (baisse de la demande étrangère et locale, perturbation des chaines logistiques, fermeture d’entreprises marocaines et étrangères…).

Les exportations se sont limitées à 140 milliards de DH, en baisse de 17% ou de 28,6 milliards par rapport à la même période de l’année dernière.

La baisse des importations a été plus forte : -51 milliards de DH (-17,5%), atteignant 240 milliards.

D’où une amélioration du déficit commercial du Maroc qui s’allège de 22,3 milliards de DH pour s’établir à 100 milliards sur les 7 premiers mois de l’année.

Une amélioration à nuancer car même si elle signifie moins de sorties de devises, elle traduit une forte récession économique.

Dans les importations, en effet, on retrouve les biens d’équipements qui traduisent l’effort d’investissement du pays. Ces derniers ont chuté de 18,5% ou de 13,8 milliards de DH. Il y a aussi les demi produits et les produits bruts qu’on transforme : les premiers ont baissé de 16,6% ou 10,3 milliards, les second de 17,8% ou de 2,4 milliards.

A ces catégories s’ajoutent, bien entendu, les produits finis de consommation dont les achats ont dégringolé de 24,8% ou de 16,4 milliards, et les produits énergétiques avec -31,6% ou -14,3 milliards en raison d’un double effet prix/volumes.

Seules les importations de produits alimentaires (céréales…) sont en hausse de 23,2% ou de 6,6 milliards.

Au registre des exportations, tous les secteurs sont touchés, à leur tête l’industrie automobile dont les ventes ont chuté de 28,7% ou de 13 milliards. Viennent après le textile avec -30% ou -6,6 milliards, l’aéronautique avec -21% ou -2 milliards, l’agroalimentaire et agriculture avec -4,7% ou -1,7 milliard, et les phosphates et dérivés avec -4,2% ou -1,3 milliard.

En ce qui concerne la balance des services, les recettes de voyages ont fondu de 44% ou de 18,3 milliards de DH pour s’établir à 23,2 milliards. Les dépenses de voyages ont également baissé (-48% ou -5,7 milliards), mais l’excédent de la balance voyages chute malgré tout de 42% ou de 12,6 milliards.

Les transferts des MRE ont enregistré pour leur part une baisse limitée à 3,2% ou -1,2 milliards de DH, pour atteindre 36,1 milliards.

Mais côté investissements directs étrangers, le flux net est en baisse de 21% ou 2,5 milliards de DH, à 11,5 milliards.

A lire aussi


Communication financière

Publication complémentaire suite à l’avis réunion de l’assemblée générale extraordinaire de la société ALUMINIUM DU MAROC SA

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.