Masques de protection : le Maroc sécurise la production et réglemente les prix

Alors que l'utilité du port des masques dans la lutte contre le Covid-19 fait débat dans le monde, le Maroc a décidé de sécuriser sa production de masques de protection et de réglementer leur prix.

Masques de protection : le Maroc sécurise la production et réglemente les prix

Le 04 avril 2020 à 20:33

Modifié le 06 avril 2020 à 14:50

Depuis le début de la pandémie, la question du port des masques de protection pour l'ensemble des citoyens a été au cœur des débats. Pendant les premières semaines de la crise sanitaire, l'OMS a à maintes reprises rappelé que le port des marques n'est pas nécessaire pour les citoyens et qu'il n'est obligatoire que pour les professionnels et personnel soignants, ainsi que pour les personnes atteintes pour ne pas transmettre le virus.

Aujourd'hui, les recommandations tendent de plus en plus vers l'appel au port de masques de protection. En France par exemple, l'académie de médecine vient de recommander le port obligatoire de masques pour tous. Les autorités américaines ont également émis la recommandation du port de masques.

Alors que les différents organismes nationaux et internationaux s'acheminent vers la recommandation du port obligatoire de masques par tous les citoyens comme geste barrière contre la propagation du Covid-19, le gouvernement marocain prend les devants et décide de réglementer provisoirement le prix de vente des masques de protection, après avoir décidé début mars d'interdire l'exportation des masques de protection médicale.

En effet, le décret encadrant les prix de masques de protection pour une durée de 6 mois a été publié au Bulletin officiel du 02 avril 2020. Les prix maximums de commercialisation sont comme suit : 

- 2,5 DH TTC l'unité pour une boite de 10 unités. (25 DH)

- 2 DH TTC l'unité pour une boite de 50 unités. (100 DH)

A noter, qu'il n'y a pour l'heure aucune recommandation officielle de la part du ministère de la Santé marocain incitant les Marocains à utiliser les masques de protection.

Une capacité de production de 2,5 millions d'unités/jour

L'encadrement des prix empêchera ainsi toute spéculation si les autorités marocaines venaient à décider de rendre obligatoire le port de masques. Dans un tel scénario, la question qui reste posée est de savoir si nous aurons les quantités nécessaires pour répondre à la demande.

Le ministère de l'Industrie et du Commerce se veut rassurant sur ce point. "Dès le début de la pandémie, le ministère a érigé parmi ses priorités la question de la disponibilité des équipements de protection. La disponibilité des maques a été un sujet capital. Nous avons donc pris attache avec l'Amith et nous avons rencontré plusieurs textiliens pour les inciter à se convertir dans la production de masques", nous explique Taoufik Moucharraf, directeur de la communication au ministère.

"Une dizaine d'acteurs ont été mobilisés et sont actuellement pleinement opérationnels sur ce segment", poursuit-il. Certains d'entre eux ont bénéficié de l'accompagnement du ministère à travers Maroc PME. 

"A aujourd'hui, nous avons une capacité de production qui a atteint 2,5 millions d'unités par jour. Dès la semaine prochaine nous atteindrons une capacité de production de 3,3 millions d'unités/jour avec l'ambition d'augmenter davantage la production journalière", ajoute-t-il.

Cette production sera disponible dans les tous les commerces ainsi que les grandes et moyennes surfaces. 

Des masques aux normes internationales

Cette capacité de production concerne uniquement les masques de protection pour usage non médical. "Il s'agit de masques en tissu tissé et non tissé, jetables, et qui ne peuvent être utilisés plus de 4 heures", insiste notre interlocuteur. 

Ces masques répondent à des normes marocaines qui ont été mises en place spécifiquement pour réglementer la production marocaine naissante. "Les normes marocaines ont été basées sur les références internationales en la matière. Elles seront rendues obligatoires à l'avenir", explique Taoufik Mouacharraf.

Les masques made in morocco doivent répondre à un ensemble de critères de filtration des gouttelettes, de résistance respiratoire, d'imperméabilité. Les tissus utilisés dans la production de ces masques doivent être exempts de métaux lourds et être traités pour éviter les irritations et les allergies.

Lire aussi : 

>> Masques ou lunettes, les pays défendent leur arsenal face au virus

>> Coronavirus: SoftGroup fournit 10 millions de masques gratuits

>> Coronavirus: voici les prix réglementés des gels hydro-alcooliques au Maroc

Masques de protection : le Maroc sécurise la production et réglemente les prix

Le 04 avril 2020 à20:36

Modifié le 06 avril 2020 à 14:50

Alors que l'utilité du port des masques dans la lutte contre le Covid-19 fait débat dans le monde, le Maroc a décidé de sécuriser sa production de masques de protection et de réglementer leur prix.

Depuis le début de la pandémie, la question du port des masques de protection pour l'ensemble des citoyens a été au cœur des débats. Pendant les premières semaines de la crise sanitaire, l'OMS a à maintes reprises rappelé que le port des marques n'est pas nécessaire pour les citoyens et qu'il n'est obligatoire que pour les professionnels et personnel soignants, ainsi que pour les personnes atteintes pour ne pas transmettre le virus.

Aujourd'hui, les recommandations tendent de plus en plus vers l'appel au port de masques de protection. En France par exemple, l'académie de médecine vient de recommander le port obligatoire de masques pour tous. Les autorités américaines ont également émis la recommandation du port de masques.

Alors que les différents organismes nationaux et internationaux s'acheminent vers la recommandation du port obligatoire de masques par tous les citoyens comme geste barrière contre la propagation du Covid-19, le gouvernement marocain prend les devants et décide de réglementer provisoirement le prix de vente des masques de protection, après avoir décidé début mars d'interdire l'exportation des masques de protection médicale.

En effet, le décret encadrant les prix de masques de protection pour une durée de 6 mois a été publié au Bulletin officiel du 02 avril 2020. Les prix maximums de commercialisation sont comme suit : 

- 2,5 DH TTC l'unité pour une boite de 10 unités. (25 DH)

- 2 DH TTC l'unité pour une boite de 50 unités. (100 DH)

A noter, qu'il n'y a pour l'heure aucune recommandation officielle de la part du ministère de la Santé marocain incitant les Marocains à utiliser les masques de protection.

Une capacité de production de 2,5 millions d'unités/jour

L'encadrement des prix empêchera ainsi toute spéculation si les autorités marocaines venaient à décider de rendre obligatoire le port de masques. Dans un tel scénario, la question qui reste posée est de savoir si nous aurons les quantités nécessaires pour répondre à la demande.

Le ministère de l'Industrie et du Commerce se veut rassurant sur ce point. "Dès le début de la pandémie, le ministère a érigé parmi ses priorités la question de la disponibilité des équipements de protection. La disponibilité des maques a été un sujet capital. Nous avons donc pris attache avec l'Amith et nous avons rencontré plusieurs textiliens pour les inciter à se convertir dans la production de masques", nous explique Taoufik Moucharraf, directeur de la communication au ministère.

"Une dizaine d'acteurs ont été mobilisés et sont actuellement pleinement opérationnels sur ce segment", poursuit-il. Certains d'entre eux ont bénéficié de l'accompagnement du ministère à travers Maroc PME. 

"A aujourd'hui, nous avons une capacité de production qui a atteint 2,5 millions d'unités par jour. Dès la semaine prochaine nous atteindrons une capacité de production de 3,3 millions d'unités/jour avec l'ambition d'augmenter davantage la production journalière", ajoute-t-il.

Cette production sera disponible dans les tous les commerces ainsi que les grandes et moyennes surfaces. 

Des masques aux normes internationales

Cette capacité de production concerne uniquement les masques de protection pour usage non médical. "Il s'agit de masques en tissu tissé et non tissé, jetables, et qui ne peuvent être utilisés plus de 4 heures", insiste notre interlocuteur. 

Ces masques répondent à des normes marocaines qui ont été mises en place spécifiquement pour réglementer la production marocaine naissante. "Les normes marocaines ont été basées sur les références internationales en la matière. Elles seront rendues obligatoires à l'avenir", explique Taoufik Mouacharraf.

Les masques made in morocco doivent répondre à un ensemble de critères de filtration des gouttelettes, de résistance respiratoire, d'imperméabilité. Les tissus utilisés dans la production de ces masques doivent être exempts de métaux lourds et être traités pour éviter les irritations et les allergies.

Lire aussi : 

>> Masques ou lunettes, les pays défendent leur arsenal face au virus

>> Coronavirus: SoftGroup fournit 10 millions de masques gratuits

>> Coronavirus: voici les prix réglementés des gels hydro-alcooliques au Maroc

A lire aussi


Communication financière

Titre : Avis rectificatif de la convocation AGOA d'Aluminium du Maroc

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.