PAM. Ouahbi, l'homme de la situation ? Réponses à chaud

Au terme d'un vote à main levée, l'unique candidat au poste de secrétaire général du PAM a été élu, ce dimanche 9 février 2020. Un véritable plébiscite. Médias24 a recueilli dans la salle, quelques avis à chaud.

PAM. Ouahbi, l'homme de la situation ? Réponses à chaud

Le 10 février 2020 à 09:22

Modifié le 10 février 2020 à 23:45

Ayant été élu par la majorité des membres du conseil national, Abdellatif Ouahbi va diriger le Parti Authenticité et Modernité jusqu'en 2024.

Sachant qu'il aura la charge de mener la campagne du PAM aux futurs scrutins de 2021, Médias24 a interrogé deux dirigeants de premier plan pour leur demander comment ils le percevaient et ce qu'ils attendent de sa personne.

Bensaid: "enfin, le changement attendu"

L'ancien député Mehdi Bensaid a déclaré que le vote de ce dimanche signifiait "enfin" le changement attendu par la majorité des Pamistes.

"S'il y a changement, c'est parce que le nouveau SG partage les idées que nous défendons depuis des années. J'en veux pour preuve le fait que dans sa première déclaration, il a promis de décentraliser le parti.

"C'est donc un management nouveau qui représentera et profitera à tout le monde," résume un Bensaid, visiblement ravi de l'élection de Ouahbi.

Interrogé sur l'apport du nouveau SG, notre interlocuteur affirme que son favori va ramener un discours nouveau et une volonté de travailler avec tout le monde.

"Nous allons collaborer avec tous les partis politiques, y compris le PJD. Il y aura une alliance évidente avec ceux qui partagent nos valeurs idéologiques et avec les autres, nous pourrons avoir des points d'accord programmatiques.

"Pour ceux qui pensent que le nouveau SG fera ce qu'il voudra, je tiens à rappeler qu'au PAM, il y a un conseil national sans qui aucune grande décision ou alliance ne peut être décidée", tempère l'ancien député qui a de fortes chances de rejoindre le futur bureau politique.

F-Z Mansouri: "Tous les deux, nous allons ramener l'unité au sein du PAM"

Aussi optimiste et heureuse que son collègue de parti, la présidente du Conseil national Fatima Zahra Mansouri, tout juste réélue, nous déclare que Ouahbi est l'homme providentiel pour redresser le parti.

"S'il a été élu, voire plébiscité, ce n'est pas par hasard mais parce qu'il est vraiment l'homme de la situation.
Si j'ai voté pour lui, c'est d'abord pour son courage politique et pour ses convictions sincères par rapport aux libertés publiques et individuelles.

"Croyez-moi, je le connais bien et c'est un homme épris de justice, qui est convaincu par l'intitulé de notre parti, à savoir l'authenticité et la modernité" affirme Mansouri en réponse à notre question "qui est vraiment Ouahbi ?".

Concernant l'apport à venir du SG, la numéro 2 du parti affirme "qu'à deux, nous allons ramener l'unité au sein du PAM.

"Nous allons le sortir des divergences des 8 derniers mois et pour cela, nous allons entamer le rassemblement dès demain [lundi 10 février 2020, ndlr].

"Nous avons la conviction que notre vision peut constituer une solution pour l'avenir, nous la partagerons avec les Marocains en 2021.

"Il ne fait aucun doute que nous aspirons à prendre la première place aux législatives et au-delà d'aspirer, nous allons certainement y arriver", avance une Mansouri triomphante avant l'heure.

Un militant de base: "Ouahbi a donné leur chance aux jeunes"

Interrogés à leur tour, plusieurs membres du conseil national ont tous livré le même discours sur un Ouahbi, "honnête, contrairement à ses prédécesseurs".

Ça a été le cas d'un jeune militant de la section française du PAM qui s'est dit fier d'avoir été désigné membre du conseil national et d'avoir voté pour le SG.

"J'ai voté pour lui car il est le seul à avoir donné leur chance aux jeunes.

"En effet, il a non seulement un projet démocratique et transparent mais en plus, il inclut la jeunesse, les femmes et les MRE.

"Son principal apport sera le renouvellement des élites car il va couper le cordon ombilical avec les vieux qui tiraient les ficelles en coulisses.

"Aujourd'hui, grâce à lui nous allons devenir un parti qui va enfin fonctionner de manière indépendante dans chaque région. Cette nouvelle décentralisation est en accord avec notre futur modèle de développement," conclut le jeune étudiant qui se voit déjà un avenir de dirigeant voire même de ministre.

Au final, s'il faut reconnaître que Ouahbi a fait l'unanimité auprès des jeunes, cela ne semble pas avoir été le cas avec les anciens en particulier les fondateurs du parti dont aucun n'était présent pour le féliciter après son élection.

La page Ilyas El Omari et son projet consistant à contrer la montée de l'islamisme est, de son côté, complètement tournée.

PAM. Ouahbi, l'homme de la situation ? Réponses à chaud

Le 10 février 2020 à11:30

Modifié le 10 février 2020 à 23:45

Au terme d'un vote à main levée, l'unique candidat au poste de secrétaire général du PAM a été élu, ce dimanche 9 février 2020. Un véritable plébiscite. Médias24 a recueilli dans la salle, quelques avis à chaud.

Ayant été élu par la majorité des membres du conseil national, Abdellatif Ouahbi va diriger le Parti Authenticité et Modernité jusqu'en 2024.

Sachant qu'il aura la charge de mener la campagne du PAM aux futurs scrutins de 2021, Médias24 a interrogé deux dirigeants de premier plan pour leur demander comment ils le percevaient et ce qu'ils attendent de sa personne.

Bensaid: "enfin, le changement attendu"

L'ancien député Mehdi Bensaid a déclaré que le vote de ce dimanche signifiait "enfin" le changement attendu par la majorité des Pamistes.

"S'il y a changement, c'est parce que le nouveau SG partage les idées que nous défendons depuis des années. J'en veux pour preuve le fait que dans sa première déclaration, il a promis de décentraliser le parti.

"C'est donc un management nouveau qui représentera et profitera à tout le monde," résume un Bensaid, visiblement ravi de l'élection de Ouahbi.

Interrogé sur l'apport du nouveau SG, notre interlocuteur affirme que son favori va ramener un discours nouveau et une volonté de travailler avec tout le monde.

"Nous allons collaborer avec tous les partis politiques, y compris le PJD. Il y aura une alliance évidente avec ceux qui partagent nos valeurs idéologiques et avec les autres, nous pourrons avoir des points d'accord programmatiques.

"Pour ceux qui pensent que le nouveau SG fera ce qu'il voudra, je tiens à rappeler qu'au PAM, il y a un conseil national sans qui aucune grande décision ou alliance ne peut être décidée", tempère l'ancien député qui a de fortes chances de rejoindre le futur bureau politique.

F-Z Mansouri: "Tous les deux, nous allons ramener l'unité au sein du PAM"

Aussi optimiste et heureuse que son collègue de parti, la présidente du Conseil national Fatima Zahra Mansouri, tout juste réélue, nous déclare que Ouahbi est l'homme providentiel pour redresser le parti.

"S'il a été élu, voire plébiscité, ce n'est pas par hasard mais parce qu'il est vraiment l'homme de la situation.
Si j'ai voté pour lui, c'est d'abord pour son courage politique et pour ses convictions sincères par rapport aux libertés publiques et individuelles.

"Croyez-moi, je le connais bien et c'est un homme épris de justice, qui est convaincu par l'intitulé de notre parti, à savoir l'authenticité et la modernité" affirme Mansouri en réponse à notre question "qui est vraiment Ouahbi ?".

Concernant l'apport à venir du SG, la numéro 2 du parti affirme "qu'à deux, nous allons ramener l'unité au sein du PAM.

"Nous allons le sortir des divergences des 8 derniers mois et pour cela, nous allons entamer le rassemblement dès demain [lundi 10 février 2020, ndlr].

"Nous avons la conviction que notre vision peut constituer une solution pour l'avenir, nous la partagerons avec les Marocains en 2021.

"Il ne fait aucun doute que nous aspirons à prendre la première place aux législatives et au-delà d'aspirer, nous allons certainement y arriver", avance une Mansouri triomphante avant l'heure.

Un militant de base: "Ouahbi a donné leur chance aux jeunes"

Interrogés à leur tour, plusieurs membres du conseil national ont tous livré le même discours sur un Ouahbi, "honnête, contrairement à ses prédécesseurs".

Ça a été le cas d'un jeune militant de la section française du PAM qui s'est dit fier d'avoir été désigné membre du conseil national et d'avoir voté pour le SG.

"J'ai voté pour lui car il est le seul à avoir donné leur chance aux jeunes.

"En effet, il a non seulement un projet démocratique et transparent mais en plus, il inclut la jeunesse, les femmes et les MRE.

"Son principal apport sera le renouvellement des élites car il va couper le cordon ombilical avec les vieux qui tiraient les ficelles en coulisses.

"Aujourd'hui, grâce à lui nous allons devenir un parti qui va enfin fonctionner de manière indépendante dans chaque région. Cette nouvelle décentralisation est en accord avec notre futur modèle de développement," conclut le jeune étudiant qui se voit déjà un avenir de dirigeant voire même de ministre.

Au final, s'il faut reconnaître que Ouahbi a fait l'unanimité auprès des jeunes, cela ne semble pas avoir été le cas avec les anciens en particulier les fondateurs du parti dont aucun n'était présent pour le féliciter après son élection.

La page Ilyas El Omari et son projet consistant à contrer la montée de l'islamisme est, de son côté, complètement tournée.

A lire aussi


Communication financière

Sonasid : Avis de convocation à l'Assemblée Générale Ordinaire et Extraordinaire

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.