AMO des indépendants: Les pharmaciens rejettent la grille de cotisation

Pour la mise en place de l'AMO des indépendants, la tutelle a proposé aux pharmaciens d'officine une base de cotisation variant entre 7 et 11 fois le SMIG. Une base rejetée par les fédérations représentatives du secteur.

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/28-02-2019/pharmacie.jpg-oui
AMO des indépendants: Les pharmaciens rejettent la grille de cotisation

Le 28 février 2019 à 14:15

Modifié le 28 février 2019 à 16:50

La mise en place de l'AMO et de la retraite des indépendants prendra certainement beaucoup de temps. Et pour cause, les négociations avec les professions structurées, supposées être plus rapides que pour les autres professions, piétinent. 

Après les médecins et les commerçants qui ont annoncé officiellement sur nos colonnes leur rejet de la proposition de base de cotisation faite par la CNSS et leurs départements de tutelle, c'est au tour des pharmaciens d'officine de leur emboiter le pas. 

Au sein de cette profession, les voix s'élèvent pour rejeter la proposition de grille qui leur a été faite il y a quelques semaines. 

Voici la proposition qui a été faite aux pharmaciens d'officine :

Revenu mensuel forfaitaire Nombre de fois le SMIG Cotisation AMO Cotisation retraite
Minimum 17990 DH x 7 1146 DH 1799 DH
Maximum 28270 DH x 11 1801 DH 2827 DH

A noter que les taux de cotisation ont été fixé par voie réglementaire. Il est de 6,37% pour l'assurance maladie et de 10% pour la retraite.

"Nous avons eu une première réunion avec les représentants de la CNSS qui nous ont fait un exposé comprenant ces chiffres", nous explique Mounir Tadlaoui, secrétaire général de la Fédération Nationale des Syndicats des Pharmaciens du Maroc (FNSPM).

"Mais il n'y a pas eu de négociation. Ils sont venus, ont fait leur présentation et sont repartis. L'idée était que l'on tienne d'autres réunions pour discuter, mais nous n'avons plus été contacté depuis", assure notre interlocuteur. 

Le secrétaire général nous confie que lors de cette unique réunion avec les représentants de la CNSS, les pharmaciens ont exprimé leur refus des classes de revenus forfaitaires proposées. Et il n'y a pas eu de suite.

Ce dossier semble s'acheminer vers une impasse sachant que les médecins et commerçants ont eux aussi rejeté les propositions qui leur ont été faites. 

>> Lire aussi : AMO et retraite des indépendants: les détails des projets de décrets d’application

AMO des indépendants: Les pharmaciens rejettent la grille de cotisation

Le 28 février 2019 à16:50

Modifié le 28 février 2019 à 16:50

Pour la mise en place de l'AMO des indépendants, la tutelle a proposé aux pharmaciens d'officine une base de cotisation variant entre 7 et 11 fois le SMIG. Une base rejetée par les fédérations représentatives du secteur.

La mise en place de l'AMO et de la retraite des indépendants prendra certainement beaucoup de temps. Et pour cause, les négociations avec les professions structurées, supposées être plus rapides que pour les autres professions, piétinent. 

Après les médecins et les commerçants qui ont annoncé officiellement sur nos colonnes leur rejet de la proposition de base de cotisation faite par la CNSS et leurs départements de tutelle, c'est au tour des pharmaciens d'officine de leur emboiter le pas. 

Au sein de cette profession, les voix s'élèvent pour rejeter la proposition de grille qui leur a été faite il y a quelques semaines. 

Voici la proposition qui a été faite aux pharmaciens d'officine :

Revenu mensuel forfaitaire Nombre de fois le SMIG Cotisation AMO Cotisation retraite
Minimum 17990 DH x 7 1146 DH 1799 DH
Maximum 28270 DH x 11 1801 DH 2827 DH

A noter que les taux de cotisation ont été fixé par voie réglementaire. Il est de 6,37% pour l'assurance maladie et de 10% pour la retraite.

"Nous avons eu une première réunion avec les représentants de la CNSS qui nous ont fait un exposé comprenant ces chiffres", nous explique Mounir Tadlaoui, secrétaire général de la Fédération Nationale des Syndicats des Pharmaciens du Maroc (FNSPM).

"Mais il n'y a pas eu de négociation. Ils sont venus, ont fait leur présentation et sont repartis. L'idée était que l'on tienne d'autres réunions pour discuter, mais nous n'avons plus été contacté depuis", assure notre interlocuteur. 

Le secrétaire général nous confie que lors de cette unique réunion avec les représentants de la CNSS, les pharmaciens ont exprimé leur refus des classes de revenus forfaitaires proposées. Et il n'y a pas eu de suite.

Ce dossier semble s'acheminer vers une impasse sachant que les médecins et commerçants ont eux aussi rejeté les propositions qui leur ont été faites. 

>> Lire aussi : AMO et retraite des indépendants: les détails des projets de décrets d’application

A lire aussi


Communication financière

Aluminium du Maroc : Communication financière Situation au 30 Juin 2020.

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.